Contre-Regards

par Michel SANTO

« Occitanie » et justice de « classe » | Contre-regard.com

la-justice


Il est une « jurisprudence » de fait qui conduit tout ministre du gouvernement mis en examen – et donc toujours présumé innocent – à démissionner. Une jurisprudence conforme au minimum d’éthique que l’électeur que je suis souhaiterait voir appliquer à tous les niveaux de notre administration publique : communes, intercommunalités, départements, régions, et à tous les membres de leur exécutif, notamment. Reconnus coupables et condamnés par la justice pour abus de confiance, par exemple, la question ne devrait même pas se poser aux justiciables concernés. Quitte à devoir les obliger à faire ce que la morale républicaine exige en pareille circonstance. He bien, dans ma région présidée par madame Delga, ce minimum d’éthique, de dignité et de responsabilité politique semble absent de la conscience commune de l’actuelle majorité régionale. Madame Négrier, condamnée pour abus de confiance par le tribunal correctionnel de Montpellier, à 4 000 euros d’amende, en abattement de 20% de la somme à payer et aucune inscription au casier judiciaire, pour un détournement de fonds « à son profit afin de compenser des découverts sur ses comptes bancaires personnels » ¹, est, en effet, toujours vice-présidente en charge de la formation professionnelle, entre autres responsabilités. Cette « impunité de fait » est d’autant plus choquante que, dans le même temps, comme le note Laurent Dubois dans son blog FR3 Midi-Pyrénées, le tribunal correctionnel de Cahors, lui, condamnait, sans état d’âme et sans « ristourne »,  à deux mois de prison ferme, un pauvre bougre  – qui avait faim ! –, « pour le vol d’un paquet de riz et d’une boîte de sardines. » Une histoire édifiante qui, je n’en doute pas, sera enseignée dans tous les lycées et CFA de la région LRMP – faussement déjà nommée « Occitanie » –, à la rentrée…


¹ Le jugement du tribunal correctionnel de Montpellier en format : ici (1) et ici (2)

Mots-clefs : , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Jacques Molénat

    |

    Bien vu et bien dit

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

La branlée du RCNM à Valence fera-t-elle réfléchir les "Socios" et les "autres"…

La branlée du RCNM à Valence fera-t-elle réfléchir les "Socios" et les "autres"…

          "Sucette", le gourou des Socios du RCNM, a beau s'en "beurrer les noisettes", sortir la lame et pointer son équipe en lui retirant son aide financière, [Lire la suite]
Une prison à Perpignan, mais pas à Narbonne, ni à Lézignan...

Une prison à Perpignan, mais pas à Narbonne, ni à Lézignan...

        Fin de l'enfumage médiatico-politique sur l'édification d'une prison dans le Narbonnais d'abord, puis le Lézignanais ensuite. L'État vient de s'engager en eff[Lire la suite]
François Hollande se déplace dans l'Aude sous de tristes auspices…

François Hollande se déplace dans l'Aude sous de tristes auspices…

François Hollande poursuit sa "tournée des popotes" dans les supermarchés et les grands magasins culturels. Parfois des librairies. Il y vend et signe ses "mémoires" quinquennales : "les leçons du po[Lire la suite]
Le Théâtre+Cinéma du Grand Narbonne et la Tempora du même : une mutualisation impossible ?

Le Théâtre+Cinéma du Grand Narbonne et la Tempora du même : une mutualisation impossible ?

        Samedi dernier, nous recevions, Jean-Claude et moi, à Radio Barques, madame  Marion Fouilland-Bousquet, la directrice du Théâtre+Cinéma Scène Nationale, du Grand [Lire la suite]
Les "Socios du RCNM" renversent les tonneaux : "pas un sou au club" !?

Les "Socios du RCNM" renversent les tonneaux : "pas un sou au club" !?

        « Sucette » et Marco, les deux (!?) présidents des « Socios » du RCNM ne font pas dans la guimauve épistolaire. C’est un véritable glaçon en effet qu’ils vien[Lire la suite]
L'amputation nécessaire des Départements couvrant les Métropoles (l'exemple de la Haute Garonne)

L'amputation nécessaire des Départements couvrant les Métropoles (l'exemple de la Haute Garonne)

 Pierre Médevielle, en haut, et Georges Méric… Le précédent gouvernement avait prévu la suppression des conseils départementaux mais, pour des raisons bassement politiciennes – ne pas perdre les voix[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :