Articles marqués avec ‘Occitanie’

Frédéric Bort, l’ancien directeur de cabinet de George Frêche, tête de liste RN dans l’Hérault…

             

Il « s’en passe de bien belles et de bien bonnes » dans mon ancienne Région Languedoc-Roussillon ! On me pardonnera cet aveu, mais plus je m’éloigne, en pensée, de Carcassonne, et plus décroit mon attention à la vie politique occitanienne. Toulouse est une « capitale » pleine de charme, certes, mais je n’y « mets jamais les pieds », tandis qu’il me plaît d’aller régulièrement à Montpellier.

Une « majorité départementale » audoise sous un ciel d’orage, crépusculaire…

   

Yann Rudent porte la jaquette EELV et «court», en tant que conseiller communautaire, au Grand Narbonne présidé par Didier Mouly, le maire de Narbonne, ville dans laquelle monsieur Rudent arbore aussi la casaque verte de conseiller municipal d’opposition. Il vice-préside en outre le Parc Naturel Régional de la Narbonnaise présidé par Didier Codorniou, le maire PRG de Gruissan et premier Vice-Président de la Région Occitanie dirigée par Carole Delga, l’ancienne ministre socialiste.

Carole Delga promeut, dans l’Aude, à Carcassonne, un Purple Campus (???)

           

Dans son édition du  12 janvier 202, L’Indépendant nous informe que Carole Delga, la présidente de la région Occitanie, « est venue prendre le pouls du centre de formation d’apprentis de Carcassonne, devenu avec celui de Narbonne, un « Purple Campus ». Purple Campus ?! Mais qu’est-ce donc que ce groupe nominal imprononçable en français par un Audois « moyen » – j’en suis ! – ; et encore moins en occitan, me disais-je.

Les Verts d’Occitanie en autonome pour le premier tour des élections régionales.

     

L’ancien candidat à la mairie de Toulouse Antoine Maurice a été désigné samedi par les militants d’Europe Ecologie-Les Verts face à Guillaume Cros. Il formera un binôme avec la candidate écologiste de Montpellier Jacqueline Markovic. Les deux candidats investis seront départagés par la direction nationale du parti en fonction de la parité à l’échelle nationale.

Occitarien, bon à rien

Quand même, qu’est ce que c’est c.. la com ! C.. et cher à la fois ! Et toute cette bêtise,  et  tout ce ridicule pour ce grotesque néologisme et cette arrogante injonction  : « devenez occitarien ».  Nous avions dans ce registre folklorique à deux balles :  « Parisien tête de chien » ! Par madame Delga, ils auront en retour  : « Occitarien, bon à rien ». C’est ainsi que Carole est grande !

Articles récents