Frédéric Bort, l’ancien directeur de cabinet de George Frêche, tête de liste RN dans l’Hérault…

             

Il « s’en passe de bien belles et de bien bonnes » dans mon ancienne Région Languedoc-Roussillon ! On me pardonnera cet aveu, mais plus je m’éloigne, en pensée, de Carcassonne, et plus décroit mon attention à la vie politique occitanienne. Toulouse est une « capitale » pleine de charme, certes, mais je n’y « mets jamais les pieds », tandis qu’il me plaît d’aller régulièrement à Montpellier. J’aime ses rue et places du centre ville où j’ai longtemps habité ; et j’aime y retrouver aussi des amis autour d’une bonne table, et parmi eux certains qui étaient des personnalités de la vie économique, politique et culturelle de l’ex-Languedoc-Roussillon. Bref ! pour en venir à mon sujet, c’est à Montpellier, ce matin, que la nouvelle est tombée, provoquant quelques bruyants jappements dans le marigot politique régional. Je dois dire que, l’apprenant, j’ai d’abord cru à une blague, un poisson d’avril à retardement, en quelque sorte. Mais non ! Jean-Paul Garraud, la tête de liste RN aux élections régionales en Occitanie, a bien présenté, ce matin, en compagnie de Louis Aliot, celle de sa liste dans l’Hérault : Frédéric Bort, l’ancien directeur de cabinet de Georges Frêche (Le Président !) et de Jacques Bascou, l’ancien maire PS de Narbonne. Frédéric Bort dont on se rappelle peut-être le rôle et les propos dans l’admirable documentaire d’Yves Jeuland sur Georges Frêche et sa campagne régionale de septembre 2009 à mars 2010 : son dernier combat électoral. « Il faut mentir, sortir des chiffres avec de l’aplomb, dire que vous avez fait le double, etc. C’est ça qui compte, c’est l’essentiel. En période électorale, n’importe quoi peut se dire et peut être accrédité de la même manière, alors même que c’est faux. », disait-il ! Combien de louanges n’ai-je pas entendu alors, aux quatre coins de la région, sur ces deux acteurs principaux du film de Monsieur Jeuland : « des bêtes politiques… des stratèges de génie… des êtres admirables surdimensionnés par rapport à leurs fonctions… , etc. Rapportant cela, je ne trace évidemment pas une ligne directe entre ce passé et le présent. Mais il serait tout autant regrettable de sous-estimer ce ralliement, de ne le traiter qu’anecdotiquement ; sans relever ce qu’il exprime d’un courant de pensée bien réel dans l’électorat de gauche (comme dans celui de droite : bien plus marqué cependant) ; un courant de pensée et des déplacements de vote que ne manquent d’ailleurs pas de constater les sondages récents – ou certaines couvertures de quotidien (Libération…) –, en vue de la présidentielle de 2022. Sondages qui montrent, en effet, qu’une part importante de cet électorat, dans l’hypothèse d’un duel Emmanuel Macron-Marine Le Pen, au mieux s’abstiendrait, au pire se prononcerait en faveur de cette dernière. Une projection et un duel pour le moment virtuels, mais que les élections régionales et cantonales en PACA et dans l’ex-Languedoc-Roussillon, notamment, devraient confirmer. Pour ce qui me concerne, je n’en doute pas !

Mots-clefs : , , , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (1)

  • Avatar

    NOY

    |

    Cette candidature illustre au moins un trait de l’ambiance politique actuelle. Le discours est, à la fois, vide de sens et méprisant. Dès lors, les citoyens (actifs ou passifs) ont majoritairement deux attitudes: voter (plutot contre que pour) ou s’abstenir. Oublions ces derniers. Pour les premiers il faut fournir des repoussoirs ou du gros bon sens catégoriel. C’est exactement ce que sait faire à la perfection F. Bort. Quant à la référence à G.F. elle s’avère à la fois fallacieuse et révélatrice. G.F. utilisait tous les hommes-registres de l’échiquier électoral (juifs, pieds noirs, intellos, sportifs, gitans, anciens combattants,…) et donc Bort pour le populisme. Il avait intégré le concept de « tribus » au sens de Maffesoli. Il faut donc s’interroger sur la tribu que peut mobiliser Bort : viticulteur, déçu de gauche, terroir, biterrois, rugby (j’ai joué avec son oncle), saucisson-beurre, belote, …. dit Georges, pourquoi tu tousses!

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :