Contre-Regards

par Michel SANTO

“Occitanie”, mémoire d’écran | Contre-Regard.com

ina-contrer-regard


En 1937, Raymont-Millet réalisa dans le cadre d’une série du ministère de l’Agriculture le documentaire Occitanie Terre d’Aude.

Le documentaire donne à voir les villes, les campagnes et les rivages de l’Aude. Vous pouvez le visionner sur le site de l’Institut National de l’Audiovisuel ici  en cliquant sur « Occitanie »

Le directeur de la photographie en est le tout jeune René Clément, alors âgé de 24 ans. Il n’a pas encore réalisé ses grands films que sont La bataille du rail (1946), Jeux interdits (1952), Monsieur Ripois (1954), Plein soleil 1960) ou encore Paris brûle-t-il (1966), mais sa patte artistique est déjà là et contribue à la poésie du film, qui est bien plus qu’un simple document descriptif.

Occitanie est un film à l’écriture cursive, un road movie avant l’heure qui nous livre les images et les ambiances d’un monde disparu et d’une beauté cinglante. Il y a comme un vertige d’incrédulité à voir la vie des pêcheurs de l’étang de Bages, les enfants envahir les rues de Narbonne, ou encore surgir la silhouette encore médiévale des villages des Corbières.

A peine âgé de 79 ans, ce film est un document de premier plan pour les historiens, qui ne peuvent plus se contenter des seuls documents écrits, et qui font de plus en plus appel aux archives audiovisuelles.

Créer des archives audiovisuelles au présent, c’est possible et c’est même le projet en cours et sans fin d’Ecran Local, animé et nourri par le vidéaste Stéphane Kowalczyk. Pour une ballade nomade sur le site, c’est ici  en cliquant sur « Ecran Local »


 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager ! Et n’hésitez pas à lire aussi les billets proposés ci-dessous !

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Un coup de coeur et quatre coups de gueule…

Un coup de coeur et quatre coups de gueule…

        19 Octobre. 17h 15, je prends la rue Droite — qui ne l'est pas — au départ de la place de l'Hôtel de Ville  pour attaquer mon grand tour urbain quotidien[Lire la suite]
Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

      Codorniou rompt enfin un lourd silence qui mettait les électeurs de Gruissan, ses concurrents éventuels et les commentateurs du mundillo politique narbonnais dans un état proc[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

  Monsieur Daraud veut épurer notre petite ville. Les SDF la salissent, leurs chiens chient et puent. « Il faut les enjamber pour entrer dans les commerces du centre-ville. » Ce sont des « ind[Lire la suite]
L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

          « L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence. Cela va encore mal. Mais je veux employer mon temps. Je songe par exemple que jamais encore je[Lire la suite]
À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

  2. J’allais donc sur une plage de sable fin dont je tairai ici le nom, pour encore tenter de vivre, dans ce moment d’écriture, l’illusoire après midi d’un monde rythmé par des images et de[Lire la suite]
Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

        Il eut donc fallu que Monsieur Castaner, dans l’instant même où l’assassinat de quatre fonctionnaires de police fût commis et l’information instantanément diffusée sur[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio