Contre-Regards

par Michel SANTO

Occitanie-Pyrénées-Méditerranée ! La pauvreté gangrène son littoral urbain…

pauvrete-contre-regard-com

Cliquer sur l’image pour l’agrandir !


À partir des données de l’INSEE pour 2013, Compas (Édition décembre 2016) fournit de nouvelles estimations et analyses qui permettent, certes, de  comparer le taux de pauvreté par commune, mais aussi, pour chacune d’entre elles, le nombre de personnes pauvres et leur situation familiale (Le rapport est ici).

Un premier constat – je limite volontairement ce billet aux villes de l’ex-Languedoc-Roussillon – , Montpellier et Nîmes, dans la catégorie des 20 villes les plus peuplées de France métropolitaine ont les taux de pauvreté les plus élevés. Nîmes avec un taux de 29% occupe la première place et Montpellier la deuxième  : 26,2%. Pour compléter le tableau, ajoutons Béziers et Perpignan qui, pour la première, affiche un taux de 33,2% et la seconde : 30,7%. Ce qui place ces deux villes dans les 10 premières des 100 plus grandes communes de France métropolitaine.

En conclusion, loin, très loin de la communication institutionnelle, le littoral urbain de la Région Occitanie se caractérise d’abord par une situation économique et sociale qui le situe  au premier rang des territoires où le seuil de pauvreté est le plus élevé de Franc métropolitaine.

Pour compléter le tableau, afin d’avoir une vue d’ensemble du réseau urbain de Perpignan à Nîmes, précisons que Sète présente un taux de pauvreté de 25,4% et Narbonne 23,8%.

Définitions:

  • Le taux de pauvreté correspond à une proportion de la population qui vit avec un revenu disponible inférieur au seuil de pauvreté. »
  • En France métropolitaine, un individu est considéré comme pauvre quand ses revenus mensuels sont inférieurs à 840 euros ou 1 000 euros après impôts et prestations sociales (Insee, données 2014), selon la définition de la pauvreté utilisée (seuil à 50 % ou à 60 % du niveau de vie médian).
 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager ! n’hésitez pas non plus à lire aussi les autres articles proposés ci-dessous !

 

Mots-clefs : , , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Quelques notes prises  au fil des jours…

Quelques notes prises au fil des jours…

    Ai noté ceci : Le 4 février : Toujours du grand Jules Renard, dans son journal : «Il y a des gens qui, toute leur vie, se contentent de dire : « Évidemment ! Parfaitement ! C'est ho[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

    Finalement, quand on y réfléchit bien, la politique se résume à une seule passion : le goût du pouvoir ; et l’assouvir suppose que, par celui (ou celle) qui l’éprouve, soient clairem[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio