Contre-Regards

par Michel SANTO

Ordre des Architectes en Occitanie : Police des prix, barème obligatoire, mesures de rétorsion…

 
capture-de28099c3a9cran-2019-10-02-c3a0-14.06.38

Illustration cf Éric Landot 02 Oct. 2019 blog Landot et associés.

 

On s’en doutait un peu, mais voilà qui ne sera plus tenu au “secret professionnel” en usage dans les relations entre architectes et collectivités locales. L’Autorité de la concurrence vient en effet d’ouvrir les plis, si on peut dire, en infligeant une amende record à  l’Ordre des architectes : 1,5 million d’€ “pour avoir « mis en place, diffusé et fait respecter un barème d’honoraires applicables aux architectes intervenant dans les marchés de maîtrise d’œuvre publics ​», alors que dans ce secteur, la fixation des honoraires est libre. Pire, par quatre de ses conseils régionaux : Hauts-de-France, Centre-Val de Loire, Occitanie et Provence-Alpes-Côte d’Azur, l’Ordre a non seulement diffusé un barème de prix, mais aussi instauré une « ​police des prix ​», avec des mesures de rétorsion pour les architectes qui ne respectaient pas le barème, comme des convocations en procédure de discipline qui ont parfois donné lieu à des blâmes et même des radiations temporaires. Et pour couronner le tout, l’Ordre a été jusquà créer un site internet pour permettre aux architectes de signaler des tarifs prétendument trop bas pratiqués par leurs confrères. Quand on connait l’importance de la commande publique dans le secteur du Bâtiment dans une région comme la nôtre, on imagine assez ce que ce genre d’entente, de fait, entre collectivités locales et architectes a pu coûter aux contribuables tout en garantissant des marges substancielles aux entreprises prestataires de maîtrise d’oeuvre… Mais chutttt !

*Décision du 30 septembre 2019 de l’Autorité de la Concurrence (ici)

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Avatar

    Martinez

    |

    Merci Michel excellente nouvelle. Il serait intéressant de connaître le montant total des honoraires d’architecte payés par la ville ; toutes prestations confondues , ceux qui ont eu le chantier et ceux qui ont été écartés. Secret ou pas secret ? Un cordial saludo desdé Benidorm.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

          « L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence. Cela va encore mal. Mais je veux employer mon temps. Je songe par exemple que jamais encore je[Lire la suite]
À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

  2. J’allais donc sur une plage de sable fin dont je tairai ici le nom, pour encore tenter de vivre, dans ce moment d’écriture, l’illusoire après midi d’un monde rythmé par des images et de[Lire la suite]
Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

        Il eut donc fallu que Monsieur Castaner, dans l’instant même où l’assassinat de quatre fonctionnaires de police fût commis et l’information instantanément diffusée sur[Lire la suite]
Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

    Dimanche matin ! je sors des Halles ; m’arrête devant l’étal du bouquiniste ; cherche une éventuelle "pépite" ; ne la trouve pas ; continue mon chemin ; arrive à hauteur des prem[Lire la suite]
Narbonne! Municipales2020 : Quoi de commun à "Narbonne En Commun" ?

Narbonne! Municipales2020 : Quoi de commun à "Narbonne En Commun" ?

  « Narbonne En Commun » (N.E.C) est donc la nouvelle enseigne d’un rassemblement des « forces de gauche » narbonnaises. Des forces qui se limitent, pour l’heure, si on e[Lire la suite]
Ce jour-là, je marchais seul "Pour le climat".

Ce jour-là, je marchais seul "Pour le climat".

      C’était en ce début d'après-midi de la semaine dernière où régnait encore ce lourd silence si caractéristique d’une petite ville du midi, à cette heure et en plein été, au momen[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :