Contre-Regards

par Michel SANTO

Petit éloge de madame Sandrine Josso, députée LREM injustement lapidée sur les réseaux sociaux !

   

Son nom ? Sandrine Josso. Élue députée de LREM en Loire-Atlantique dimanche dernier, elle fait l’objet depuis d’une campagne de dénigrement inouïe sur les réseaux sociaux, comme dans certains organes de la presse écrite, pourtant réputés sérieux. Son crime? Elle s’est rendue à l’Assemblée jeudi ou vendredi, “mais pas mercredi : je vais être avec mes enfants et faire un peu de tennis avec eux”. Depuis, une marée de propos indignes envahit la médiasphère. Comment, comment ! Cette dame privilégie sa vie de famille plutôt que celle de la Nation tout entière, qu’elle représente ! Qu’une primo-députée décide de réserver deux petites heures de son temps à ses enfants pour faire du tennis, après des mois d’une longue et éprouvante campagne électorale et des années à venir où elle sera très souvent absente, loin d’eux, pour se consacrer entièrement à ses travaux de parlementaire, serait donc scandaleux. Et la preuve, selon des meutes d’internautes coagulés par le ressentiment politique et un désir pathologique de vertu, de sa légèreté, de son irresponsabilité, de son incompétence ; et, pour de vieux crabes encroûtés depuis des lustres dans des mandats exercés dans la plus totale hypocrisie, de son amateurisme. Tartufferie à l’exemple de sortants réélus qui n’avait pas encore mis les pieds à l’Assemblée mercredi, comme madame Josso, pour s’y rendre, comme elle aussi, jeudi ou vendredi, au motif “d’un travail de terrain” bidon n’ayant aucun rapport avec son devoir législatif : “rencontres citoyennes” sur un marché ou premiers contacts avec des présidents d’associations trucmuches. On devine enfin aisément tout ce que ce genre de jugement à l’encontre de madame Josso trimbale de machisme vulgaire inavoué. Eh bien moi ! contrairement à tous ces pseudos professeurs de vertus républicaines, je trouve l’attitude de cette jeune députée exemplaire. Et saine ! Exemplaire parce qu’elle exprime honnêtement un sentiment et un devoir familial qui n’entachent en aucune manière l’exercice et le début de son mandat. Et saine parce qu’elle en définit aussi les contours sensibles, humains, loin du cliché d’un métier qui serait une astreinte absolue. S’engager dans cette voie en effet, n’est pas entrer dans les ordres et faire voeux d’abstinence (2), en l’occurence maternelle… Et il est bien que cela fut dit, simplement, à son corps défendant d’ailleurs, par madame Sandrine Josso. Ça nous change du pharisianisme ambiant et apporte un peu de fraîcheur intellectuelle en ce temps caniculaire qui, chez certains individus, échauffe leur esprit au point de produire de facheux dérèglements disons… physiologiques…

(1) Précisons que la rentrée à l’Assemblée s’étale sur trois jours pour des raisons de bon sens, et afin d’éviter, tout bêtement, au moment de l’accueil, des “embouteillages administratifs” conséquents.

(2) Cela se saurait !

 

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (8)

  • Avatar

    Laboca

    |

    Hé bien il lui restera qu’elle se sera fait connaître rapidement du grand public! Ceci dit, elle connassait en s’engageant dans cette campagne les inconvénients de cette charge, elle a fait un choix et quant à votre couplet sur l’exemplarité parentale, laissez moi sourire, imaginons un(e) candidat de droite qui aurait dit je n’irai que jeudi car mercredi j’ai tennis avec mes enfants, j’imagine déjà votre billet dans un sens très différent (#128526#)(#128563#)(#128540#)(#128512#)

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Vous me connaissez bien mal ! et m’avez lu trop vite, ou dans un sens un peu trop partisan. Mais peu importe ! J’aurais fait le même billet si, pour les mêmes raisons, la meute de la médiasphère s’en était pris à une primo-députée des LR ou du PS, notamment !

      Reply

  • Avatar

    Robin

    |

    Je pense que M. LABOCA devrais fermer ” su boca “

    Reply

  • Avatar

    DECU

    |

    Tout d’abord je note et j’aime votre : “….primo…” , qu’auriez-vous dit s’il s’agissait d’ un réélu?

    Ensuite, vous êtes vous interrogé sur celles et ceux, qui un jour ont dû prendre une fonction, un emploi, et á qui on n’a jamais proposé le moindre créneau horaire ou journalier? A qui bien au contraire on fixait une date et une heure précise, façon juste de vérifier leur motivation et respect des régles.
    Vous dites que cette mesure simplifie le coté administratif de la rentrée parlementaire. Imaginons que tous les parlementaires ou même une majorité se présente le meme jour, cette vénérable institution n’aurait donc ni les moyens ni les compétences de satisfaire a une telle exigence? Cela en dit long sur l’organisation de l’ AN!

    Enfin, Mme Josso aurait tre bien pu simplement dire qu’elle avait choisi tel jour pour rentrer, sans préciser qu’elle avait tennis , cela c’est sa vie privée, a moins qu’elle n’est voulue simplement faire parler d’elle?

    Si c’est le cas, le moins qu’on puisse dire, c’est que depuis c’est un silence assourdissant, en même temps, comme ils disent, les députés LREM font tous preuve d’un silence, façon qui ne dit rien consent. A l’exception de quelques uns (peu) en charge et habilités á venir expliquer les décisions de M. Macron, les autres c’est a croire que ce dernier craigne qu’ils ne sachent expliquer ni ne comprennent la politique et les objectifs de cette politique.
    Et ce ne sont pas les quelques twitts et autres page facebook, ou Mme Josso reprend ceux et celles du gouvernement qui enrichissent les débats. Car depuis son intronisation a l’ AN, il est vrai qu’elle ne fait pas couler d’encre sur quelque sujet que ce soit. Elle a meme du mal a répondre au courriel qui lui sont adressés!

    Bref quel est votre avis aprés plusieurs mois de silence?
    Et feriez vous le même procés aux médias aujourd’hui?

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      J’observe que ce gouvernement et cette majorité font ce que le Président de la République a dit qu’il ferait durant la campagne des présidentielles On ne peut pas leur reprocher d’appliquer leur programme tout de même Il est vrai que ça change des majorité précédente !

      Reply

      • Avatar

        DECU

        |

        Quant a moi j’observe que vous ne répondez en rien á mes questions, et que, vous ne remettez pas en cause mon raisonnement , et je dirai tant mieux, car qui ne dit rien consent.

        Pour ce qui est du gouvernement, je vous suggére de faire un article la dessus, et nous en reparlerons alors.

        Bien a vous.

        Reply

        • Michel Santo

          Michel Santo

          |

          Mais mes arguments en réponse sont déjà dans le billet Je ne vais pas me répéter !

          Reply

  • Avatar

    DECU

    |

    Un peu court votre réponse en somme.
    Car c’est sur son silence depuis que j’interroge.
    Et vos arguments la dessus rien ne donnent.
    Si encore vous disiez “Qu’on la limoge!”
    On sent dans vos termes votre embarras
    Nous eumes préféré qu’elle se barra.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

      Codorniou rompt enfin un lourd silence qui mettait les électeurs de Gruissan, ses concurrents éventuels et les commentateurs du mundillo politique narbonnais dans un état proc[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

  Monsieur Daraud veut épurer notre petite ville. Les SDF la salissent, leurs chiens chient et puent. « Il faut les enjamber pour entrer dans les commerces du centre-ville. » Ce sont des « ind[Lire la suite]
L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

          « L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence. Cela va encore mal. Mais je veux employer mon temps. Je songe par exemple que jamais encore je[Lire la suite]
À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

  2. J’allais donc sur une plage de sable fin dont je tairai ici le nom, pour encore tenter de vivre, dans ce moment d’écriture, l’illusoire après midi d’un monde rythmé par des images et de[Lire la suite]
Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

        Il eut donc fallu que Monsieur Castaner, dans l’instant même où l’assassinat de quatre fonctionnaires de police fût commis et l’information instantanément diffusée sur[Lire la suite]
Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

    Dimanche matin ! je sors des Halles ; m’arrête devant l’étal du bouquiniste ; cherche une éventuelle "pépite" ; ne la trouve pas ; continue mon chemin ; arrive à hauteur des prem[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :