Contre-Regards

par Michel SANTO

Pitié pour Florence Cassez!

 

 

 

Florence-Cassez5-460-350_scalewidth_460.jpg

 

Mercredi soir, les JT du 20h grondaient : un événement inouï se préparait. Des nuées d’envoyés spéciaux excités, le visage et la voix graves, nous alertaient : sur les côtes mexicaines, les premiers signes annonciateurs d’un violent tsunami médiatico-politique se formaient. Et la déferlante, hier, dans un dégorgement d’émotion visuel et sonore a envahi tous les foyers, noyant sous des flots de larmes poussés par des vents de folie le reste de l’actualité. Florence Cassez a été libérée ! Comment taire ma gêne, et ma colère ensuite, devant cette immense et grossière clameur médiatique aux airs de fête nationale ? Des heures d’antennes avec les mêmes témoins, les mêmes mots, les mêmes images ; toujours les mêmes séquences sans cesse recommencées … Des vagues de pathos d’une insoutenable vulgarité ! Au mépris de toute raison et de toute dignité … Comme d’habitude, me direz-vous . Certes ! mais comme d’habitude, nous reste encore le refus de suivre cette injonction à vivre dans la liesse collective programmée et l’émotion artificieusement suscitée. Et de les dénoncer. Par respect et par pitié: pour nous et pour Florence Cassez !

 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Avatar

    viet

    |

    Il y a de quoi s’interroger sur l’importance donnée tant par les médias que par le monde politique(après Sarkozy Hollande prend le relais et même Martine Aubry sur France info hier 24 janvier à
    19 heures).  Car même, si la  ploice mexicaine a inventé de fausses preuves de sa culpabilité, elle reste la compagne d’un gangster qui pratiquait des mutilations sur les victimes qu’il
    enlevait et séquestrait.Et d’ailleurs ces fausses preuves n’ont elle pas été nécessaires(mËme si  déontologiiquement condamnables) pour faire “tomber” une ganster?Alors est-ce la French
    connexion ou la Cassez connexion?

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Scène de la vie narbonnaise : Des chiens et des hommes, rue du Pont Des Marchands…

Scène de la vie narbonnaise : Des chiens et des hommes, rue du Pont Des Marchands…

      C’était avant-hier soir dans la rue du Pont des Marchands. J’aurais pu ne pas les voir, mais les manifestations de joie d’une petite famille devant un homme assis à mêm[Lire la suite]
Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

        Je lis ceci sur la page Facebook d'une professionnelle du Tourisme : "Idée de sortie pour ce WE : visite du concept innovant de " Lodge Boat" au port de Gruis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise roulante…

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise

      Dans ma petite ville, nous avons un marché de Noël, comme partout ailleurs dans ce pays. Avec les mêmes baraques blanchâtres, les mêmes têtes du Père Noël, les mêmes marchandis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

        Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville où je m’étais installé pour y boire une tasse de café noir. Je l’observais, élégante et rêveuse, caress[Lire la suite]
Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

    Depuis des mois, je ne lis plus que des correspondances, carnets, journaux d’auteurs : Flaubert, Gide, Malaparte, Renard, les Goncourt … (dernier achat chez mon bouquiniste : Les car[Lire la suite]
"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

    Recommandant la lecture quotidienne d’une ou deux « pensées » de La Rochefoucauld ou de La Bruyère pour exercer sa lucidité et ne point être dupe de certaines postures social[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :