Contre-Regards

par Michel SANTO

Pour les 100 ans de l’OIT, Emmanuel Macron lance aussi son offensive politique et idéologique sur le flanc gauche de l’échiquier politique français…

 

 

En 2017, La République en marche a pris le pouvoir avec le seul appui du MoDem. Dans la foulée de la nomination d’Édouard Philippe à Matignon et des élections législatives, le centre et la droite modérée se sont petit à petit rapprochés de ce noyau dur. Puis, aux européennes, LREM a proposé une offre élargie à ses partenaires : Agir, qui rassemble la droite Macron-compatible, le Mouvement radical et des écologistes en rupture de ban avec Europe Écologie-Les Verts. Depuis la déroute des Républicains, de nouveaux élus s’agrègent, en grande majorité issus de la droite.

Pendant ce temps, un «Agir de gauche», pour contrebalancer cette composante de la droite-libérale, est dans les cartons, sous la houlette de Y. Le Drian. Olivier Faure, déjà contesté en interne pour son « incapacité à parler aux autres partis de gauche », aura d’autant plus de mal à contrecarrer cette initiative que, dans un contexte électoral à venir très difficile — municipales et régionales — le Ps et ses élus locaux jouent tout simplement leur survie. Et le coup d’envoi de cette offensive idéologique et politique en direction de la « gauche » vient d’être solennellement lancé par Emmanuel Macron lui-même, à Genève, hier, devant un parterre de dirigeants syndicaux rassemblés au sein de l’OIT : « On peut me reprocher, a répondu ironiquement M. Macron, de tenir des discours “crypto-marxistes à l’OIT” et en France de faire ses “petits commerces” avec la même méthode. Je ne crois pas », a-t-il tranché. » (Le Monde). Pour ajouter : « La France a traversé ces derniers mois une crise très dure, mais que j’ai personnellement vécue comme une forme d’opportunité. » En chinois, la définition du mot crise est composée de deux caractères. Le premier caractère « danger » représente un homme au bord d’un précipice. Le second, souvent associé au vocabulaire des machines, signifie opportunité. Une sémantique chinoise, plus riche que la nôtre, qui évoque le caractère favorable que peut représenter une crise pour une organisation, un pouvoir etc. L’acte II, social et politique, du quinquennat, est donc bien ouvert…

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire