Contre-Regards

par Michel SANTO

Projet de budget 2015! On entre dans le mur du sujet.

images

Bien ! on entre dans le dur de cette année politique: l’examen du projet de budget 2015. Le contexte? croissance en panne et 2000 milliards de dette publique. L’esquisse budgétaire présentée? Des hausses de taxes et prix  tous azimuts: timbres, redevance télé, gaz etc… , des baisses dans certaines prestations sociales et familiales, une prévision de croissance irréaliste (1%), des dépenses publiques très légèrement en baisse (précisons : baisse de l’augmentation dite naturelle de ces dépenses). Autant dire que l’on aura ni croissance, ni baisse des déficits et de l’endettement. Quant à l’emploi, l’UNEDIC annonce déjà pour 2015 une augmentation du chômage. Comme nous n’avons pas de patrimoines privés à spolier pour les revendre sous la forme d’assignats dévalués, comme en 1789, que nous ne pouvons plus , comme Napoléon élargir, notre base fiscale par une politique de conquêtes territoriales et que la planche à billet et la ruine des épargnants nous sont interdits par des traités que nous avons signés, ne nous reste donc plus que la seule ressource de tailler sérieusement dans les dépenses publique et d’engager de véritables réformes de structures: revoir le périmètre de l’État et de ses satellites, lever toutes les contraintes qui bloquent les énergies sur le marché du travail, s’attaquer aux rentes … et à l’inflation non maîtrisée des dépenses sociales des branches maladie et retraite. Nous sommes arrivés à un stade où on ne peut plus tergiverser. On approche de l’heure de vérité, il faut savoir le dire aux français. Les intérêts électoraux et politiques de nos gouvernants et de sa majorité importent moins que ceux de la Nation tout entière. Et s’il faut les sacrifier sur son autel …

Mots-clefs :

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • hidier

    |

    bonjour il faudrait peut être arrêter de donner de l »a’rgent a n’importe qui surtout l’assistanat parce que vous faites des dettes de 2000milliards mais je vois que c’est toujours les mêmes qui paie alors prenez donc les salaires de ceux qui sont au gouvernement pour rembourser la dette et supprimer les avantages il y en aura moins a vouloir la place s’il n’ya pas d’interet personne ne se battera pour l’avoir

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Histoire de Géo : Madame Delga et monsieur Saurel "se chauffent" sur les ondes...

Histoire de Géo : Madame Delga et monsieur Saurel "se chauffent" sur les ondes...

      En pleine semaine d'un mois d'août caniculaire, madame Delga et monsieur Saurel se chauffaient sur les ondes, tandis que le pékin moyen, résident permanent ou pas de ce[Lire la suite]
Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

          C'est le rituel de tous mes matins, avant toutes choses et parfois même avant ma première tasse de café : prendre un ou deux livres du "premier rayon" d[Lire la suite]
Café du matin, place de l'hôtel de ville...

Café du matin, place de l'hôtel de ville...

    "Je ne fumerais pas, je ne lirais pas ni n'écrirais, j'attendrais. Ou je me réciterais du Laforgue, en cédant sans scrupule à ce penchant qui exige qu'en toutes choses, je mê[Lire la suite]
#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

  Depuis plusieurs jours, les réseaux sociaux sont mobilisés par les promoteurs du hashtag #Whitegaucho, pour stigmatiser une "gauche blanche" qui voilerait (c'est volontairement que j'utili[Lire la suite]
Quand la "vidéosphère" dépolitise les sujets – nous ! – en présidentialisant les thèmes…

Quand la "vidéosphère" dépolitise les sujets – nous ! – en présidentialisant les thèmes…

                Quand, en ce mois d'août caniculaire, j’ouvre Facebook, notamment, j’ai l’impression que tout tourne autour de la figure d[Lire la suite]
L’inégalité des chances en France est d’abord une inégalité des chances éducatives...

L’inégalité des chances en France est d’abord une inégalité des chances éducatives...

                  Pendant que les médias et la classe politique en "font des tonnes" sur la pseudo affaire d'État Benalla, paraît [Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :