Contre-Regards

par Michel SANTO

Projet de budget 2015! On entre dans le mur du sujet.

images

Bien ! on entre dans le dur de cette année politique: l’examen du projet de budget 2015. Le contexte? croissance en panne et 2000 milliards de dette publique. L’esquisse budgétaire présentée? Des hausses de taxes et prix  tous azimuts: timbres, redevance télé, gaz etc… , des baisses dans certaines prestations sociales et familiales, une prévision de croissance irréaliste (1%), des dépenses publiques très légèrement en baisse (précisons : baisse de l’augmentation dite naturelle de ces dépenses). Autant dire que l’on aura ni croissance, ni baisse des déficits et de l’endettement. Quant à l’emploi, l’UNEDIC annonce déjà pour 2015 une augmentation du chômage. Comme nous n’avons pas de patrimoines privés à spolier pour les revendre sous la forme d’assignats dévalués, comme en 1789, que nous ne pouvons plus , comme Napoléon élargir, notre base fiscale par une politique de conquêtes territoriales et que la planche à billet et la ruine des épargnants nous sont interdits par des traités que nous avons signés, ne nous reste donc plus que la seule ressource de tailler sérieusement dans les dépenses publique et d’engager de véritables réformes de structures: revoir le périmètre de l’État et de ses satellites, lever toutes les contraintes qui bloquent les énergies sur le marché du travail, s’attaquer aux rentes … et à l’inflation non maîtrisée des dépenses sociales des branches maladie et retraite. Nous sommes arrivés à un stade où on ne peut plus tergiverser. On approche de l’heure de vérité, il faut savoir le dire aux français. Les intérêts électoraux et politiques de nos gouvernants et de sa majorité importent moins que ceux de la Nation tout entière. Et s’il faut les sacrifier sur son autel …

Mots-clefs :

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    hidier

    |

    bonjour il faudrait peut être arrêter de donner de l”a’rgent a n’importe qui surtout l’assistanat parce que vous faites des dettes de 2000milliards mais je vois que c’est toujours les mêmes qui paie alors prenez donc les salaires de ceux qui sont au gouvernement pour rembourser la dette et supprimer les avantages il y en aura moins a vouloir la place s’il n’ya pas d’interet personne ne se battera pour l’avoir

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

      Codorniou rompt enfin un lourd silence qui mettait les électeurs de Gruissan, ses concurrents éventuels et les commentateurs du mundillo politique narbonnais dans un état proc[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

  Monsieur Daraud veut épurer notre petite ville. Les SDF la salissent, leurs chiens chient et puent. « Il faut les enjamber pour entrer dans les commerces du centre-ville. » Ce sont des « ind[Lire la suite]
L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

          « L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence. Cela va encore mal. Mais je veux employer mon temps. Je songe par exemple que jamais encore je[Lire la suite]
À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

  2. J’allais donc sur une plage de sable fin dont je tairai ici le nom, pour encore tenter de vivre, dans ce moment d’écriture, l’illusoire après midi d’un monde rythmé par des images et de[Lire la suite]
Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

        Il eut donc fallu que Monsieur Castaner, dans l’instant même où l’assassinat de quatre fonctionnaires de police fût commis et l’information instantanément diffusée sur[Lire la suite]
Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

    Dimanche matin ! je sors des Halles ; m’arrête devant l’étal du bouquiniste ; cherche une éventuelle "pépite" ; ne la trouve pas ; continue mon chemin ; arrive à hauteur des prem[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :