Questions pour un champion.

 

Nicolas Sarkozy s’est planté sur RMC, ce matin, quant au nombre de « sous-marins nucléaires d’attaque » français. « Quatre », a répondu le ministre UMP. « Non, c’est cinq », lui a rétorqué le journaliste. En réalité, selon le ministère de la défense, la France dispose de six sous-marins nucléaires « d’attaque » (SNA), outre ses quatre sous-marins nucléaires « lanceurs d’engins » (SNLE). Ségolène Royal, interrogée lors de la même émission, avait répondu « un », puis « deux ». Cette « bourde » avait été sévèrement raillée par des membres de l’UMP, dont Michèle Alliot-Marie, la ministre de la défense.

La France, pays de l’égalité (tu parles !), fais cher payer aux femmes leur « intrusion » dans la compétition aux plus hautes responsabilités politiques. Gageons en effet que l’erreur de Nicolas ne fera pas l’objet de commentaires sur son incompétence à exercer un mandat présidentiel. Un parfum de misogynie flotte encore dans cette campagne. Sur un fond d’acide procès mené par des journalistes à la recherche du moindre faux pas pour tourner en ridicule les candidats. Michel Rocard en avait déjà été victime avec le « prix du ticket de métro ».

La politique rabaissée à « Questions pour un champion »… Grotesque !

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :