Contre-Regards

par Michel SANTO

RCNM ! Mais que cherche donc l’ex-président de la SASP du Rcnm, Bernard Archilla ?

   

Association du RCNM : site internet signé agence Defacto

 

Que cherche donc l’ex-président de la SASP du Rcnm, Bernard Archilla, dont la démission a été  acceptée et confirmée, par son Conseil d’Administration, le 24 avril . Mais qui depuis, par ses « courriers » et son comportement, semble toujours en être le dirigeant de fait ;  alors même que le « droit à jouer » et la « marque Rcnm » ont été retirés à la SASP par l’Association présidée par J.L Caussinus au 30 juin [1]

La situation administrative et le contexte financier, depuis le 24 avril, était pourtant connue de tous. Comment expliquer alors qu’un Conseil d’Administration sans président et candidat pour le remplacer n’ait pas immédiatement saisi le tribunal de commerce pour désigner un administrateur afin de gérer les démarches d’un dépôt de bilan et d’une mise en liquidation d’une société désormais sans fonds de commerce et financement suffisant pour continuer son activité ?  Peut-être que monsieur Archilla souhaitait qu’elle soit seulement « mise en sommeil » [2] et que la demande faite au tribunal et à l’administrateur désigné [3]  soit celle d’une simple ouverture d’une procédure de sauvegarde [4] : la condition exigée étant que l’entreprise ne soit pas en cessation de paiements – ce qui est loin, aujourd’hui, d’être démontré. En attendant, l’Association du Rcnm se retrouve dans une situation où elle doit mettre en place un mode gestion – temporairement et pour une durée maximale de 3 ans [5] – d’un club à voilure administrative modeste [6], dans un contexte d’incertitudes et de petites « manoeuvres » préjudiciables à une relance organisée du club. La conséquence de ces « retards » dans la liquidation de la SASP ayant pour conséquence, notamment, le blocage de la FFR d’homologuer les contrats professionnels signés par monsieur Caussinus, jusqu’à ce que cette liquidation ait été juridiquement constatée.

Bref, il y a urgence à ce que tout cela soit apuré au plus vite et qu’on laisse enfin à l’Association du Rcnm le temps et la tranquillité d’esprit pour  rapidement – et sereinement – se mettre au travail, au seul profit de la relance du club…

 

[1] Le Code du sport précise bien en effet qu’ils sont la propriété de l’Association. Mais la descente en fédérale 1 du club pro entraîne une diminution drastique de ses ressources – la moitié de son budget –, qui le met dans l’incapacité à’en assurer la gestion et oblige – en droit –, l’Association à faire jouer les clauses résolutoires de la convention la liant à la SASP.

[2] Mais pour quoi faire, avec qui et quels financements ?

[3] Il semblerait que cela soit à présent fait…

[4] Une entreprise qui rencontre des difficultés économiques peut faire en effet la demande d’ouverture d’une procédure de sauvegarde. Cette procédure permet de maintenir les emplois, d’assurer l’apurement du passif et la réorganisation de l’entreprise. À la condition cependant que l’entreprise ne soit pas en cessation de paiement…

[5) Le passage par l’Association est temporaire à la condition que le club retrouve l’élite…S’il n’y arrivait pas, malheureusement, cela pourrait durer bien plus longtemps.

[6] On comprend aisément que les moyens administratifs et ceux qui sont  affectés à des services généraux (médecins, comptables)…,  comme les salaires des joueurs, ne peuvent plus être au niveau d’un Rcnm qui ambitionnait de jouer en Top 14 !

Mots-clefs :

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Les dessous de la rentrée politique de Jacques Bascou...

Les dessous de la rentrée politique de Jacques Bascou...

Rentrée de Jacques Bascou, après celle de Didier Mouly, dans le même journal, où il confirme paradoxalement sa sortie tout en expliquant que ce n’était pas lui qui avait quitté le Ps, mais son parti [Lire la suite]
Oui, la Salle Multimodale et le Parc des Expositions devraient être gérés par le Grand Narbonne…

Oui, la Salle Multimodale et le Parc des Expositions devraient être gérés par le Grand Narbonne…

    Plus on se rapproche des élections municipales, plus la réflexion collective, au sein du conseil communautaire de l'Agglo, comme chez les élus de la Ville de Narbonne, semble pro[Lire la suite]
Le tourisme de masse concourt à l'enlaidissement physique et sonore du monde…

Le tourisme de masse concourt à l'enlaidissement physique et sonore du monde…

            Les touristes sont venus plus nombreux encore que l'année dernière dans le coeur de ma petite ville ; et nos élus de vanter l'excellence de le[Lire la suite]
Après la rentrée des classes, celle de Didier Mouly et de sa multimodale salle…

Après la rentrée des classes, celle de Didier Mouly et de sa multimodale salle…

      Prenons date ! Didier Mouly l'assure dans "l'Indépendant" : la salle multimodale sera pleine 10 mois sur 12 : 300 jours par an. Remplie de quoi ? il n'en sait rien, mai[Lire la suite]
Un salon des seniors,  ricane la camarde…

Un salon des seniors, ricane la camarde…

        À l'exception de ceux de coiffure, ma petite ville n'est pas une ville de salons. Preuve en est son Parc des Expositions toujours vide – il ne fait le plein que p[Lire la suite]
Les "Pompes Funèbres" tenaient leur messe au Théâtre Scène nationale…

Les "Pompes Funèbres" tenaient leur messe au Théâtre Scène nationale…

      J'apprends que les "croque-morts" publics ont tenu leur messe annuelle au Théâtre Scène Nationale. Ne pouvait-on pas trouver équipement plus adapté à cette honorable corpor[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :