Contre-Regards

par Michel SANTO

Schizophrénie française.

  blog-chine-crisedangeropportunite2.jpg  

Les Français sont très inquiets quant aux capacités de la France à affronter la crise économique, 79% pensant que leur pays est « en pleine crise », contre 52% des Américains, 38% des Allemands, 38% des Russes et 35% des Chinois, selon un sondage Ifop pour La Croix.

L’idéogramme qui, en japonais, exprime une situation de crise est fait de deux signes. Le premier signifie danger, le second opportunité. Le grand stratège chinois Sun Tsé, lui, a théorisé que les batailles se gagnaient d’abord dans les « têtes ».

A lire ce sondage, les français, contrairement aux américains, aux chinois et aux allemands, notamment, auraient donc déjà perdu la « guerre » économique. Ce qui paraît manifeste à lire et écouter nos médias, plongés dans la sinistrose et le misérabilisme ; et qui nous présentent comme seul avenir…celui de la Grèce !

Indécrottables gaulois ! dont l’arrogance à se vouloir le nombril du monde est directement proportionnelle à leur incapacité à se remettre en question. Et à se retrousser les manches…

 

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (3)

  • raynal

    raynal

    |

    C’est hoerderlin qui disait:

     » quand croissent les perills croissent aussi les raisons d’esperer »

    Il est vrai que hoelderlin etait Allemand.

    Un autre a ecrit:;

     »Les plus desesperés sont les chants les plus beaux »

    Et celui là, bien entendu, etait Français.

    A toi, Michel.

    Reply

  • Michel Santo

    |

    Ah! Jacques, Hoelderlin! Cet « illuminé » génial…Tu aurais pu citer aussi Léopardi…pour espérer il faut un minimun de désespoir ou qq chose d’approchant…

    Bien à toi

    Reply

  • raynal

    raynal

    |

    Oui, Michel, c’est au bout de la nuit que revient la lumière…

    Il n’y a pas de lumière sans tenebres, pas d’amour sans larmes, pas de Jésus sans Judas…L’espérance et le bonheur surgissent peut etre de la putréfaction de nos espoirs déçus et de nos amours
    mortes…

    Tu aimes Aragon, je crois, tu connais ce vers de lui ?

     »Dieu, que l’espérance est violente »

    Que dire après lui ?

    A toi.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Ne plus vouloir porter la forme entière de l'humaine condition...

Ne plus vouloir porter la forme entière de l'humaine condition...

        Si j'en crois Montaigne, chaque homme porte la forme entière de l'humaine condition. Ainsi la rédaction de ce billet me ferait connaître les mêmes angoisses q[Lire la suite]
Histoire de Géo : Madame Delga et monsieur Saurel "se chauffent" sur les ondes...

Histoire de Géo : Madame Delga et monsieur Saurel "se chauffent" sur les ondes...

      En pleine semaine d'un mois d'août caniculaire, madame Delga et monsieur Saurel se chauffaient sur les ondes, tandis que le pékin moyen, résident permanent ou pas de ce[Lire la suite]
Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

          C'est le rituel de tous mes matins, avant toutes choses et parfois même avant ma première tasse de café : prendre un ou deux livres du "premier rayon" d[Lire la suite]
Café du matin, place de l'hôtel de ville...

Café du matin, place de l'hôtel de ville...

    "Je ne fumerais pas, je ne lirais pas ni n'écrirais, j'attendrais. Ou je me réciterais du Laforgue, en cédant sans scrupule à ce penchant qui exige qu'en toutes choses, je mê[Lire la suite]
#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

  Depuis plusieurs jours, les réseaux sociaux sont mobilisés par les promoteurs du hashtag #Whitegaucho, pour stigmatiser une "gauche blanche" qui voilerait (c'est volontairement que j'utili[Lire la suite]
Quand la "vidéosphère" dépolitise les sujets – nous ! – en présidentialisant les thèmes…

Quand la "vidéosphère" dépolitise les sujets – nous ! – en présidentialisant les thèmes…

                Quand, en ce mois d'août caniculaire, j’ouvre Facebook, notamment, j’ai l’impression que tout tourne autour de la figure d[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :