Contre-Regards

par Michel SANTO

Silence!

 

 

Une catastrophe qui me laisse encore sans voix. Un peuple qui souffre dans la dignité. L’apocalypse nucléaire surgissant comme un cheval fou dans nos salons. Des images de fin du monde. Et des images d’hommes et de femmes aussi affrontant des dictatures. A mains nues. Une aubaine pour des potentats embusqués : ils tuent. Sans scrupules. Cependant qu’en France, on glose sur DSK et les « cantonales ». Dérisoire, pathétiquement dérisoire. Ce matin, un vague sentiment de honte m’envahit. Silence !

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    raynal

    |

    Oui, Michel…Silence devant nos agitations et certitudes dérisoires…Humble silence devant ce qui sera toujours, et de loin, plus fort que nous malgré nos poses avantageuses et nos ”avançées
    technologiques.

    ”Vanitas, vanitatum y omnia vanitas”a écrit l’écclésiaste…Nous sommes a jamais ces vers de terre amoureux d’une inaccessible étoile, cette éternité fallacieuse et futile que notre stupide et
    orgueilleuse esperance s’obstine a croire a notre portée.

    Mais faut-il pour autant, en se refugiant dans cette philosophie des hauteurs, abandonner ce combat pour notre dignité durant ce grand éclair entre deux néants qu’est toute vie humaine ?

    Non, bien sur, ou bien la porte devient grande ouverte a toutes les médiocres et quelquefois criminelles ambitions de tous ceux que leur égo a boursouflé jusqu’a leur faire totalement oublier
    leur fondamentale insignifiance.

    Simplement, je pense que l’homme qui essaye de s’accomplir se doit de respecter les distances…Rude tache.

    Alors, bien sur, entre les cantonales,les mines effarouchées de monsieur Dsk, les rodomontades pantalonesques de nos élus de tous bords tellement penetrés de leur importance que cela pourrait
    presque nous faire rire si celà n’etait, au bout du compte, si triste…mettons chaque chose a sa juste place…au bazar de l’hotel de ville pour les unes, au plus profond de notre humanité et de
    notre dignité d’homme pour les autres.

    Amitié a toi.

    Reply

  • Avatar

    Michel Santo

    |

    Oui Jacques! Comme quand chacun d’entre nous se trouve confronté à la grande souffrance ou la mort. La sienne ou celle de ses proches.Et que bruissent autour de nous les vils vols de la futilité,
    de la bêtise et de l’hypocrisie… C’est dans l’épreuve que la vérité des caractères s’expriment. La dignité et le courage des japonais sont admirables. Quant à nous…

    Bien à toi, et donne moi de tes nouvelles. les exams?

    .

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

      Codorniou rompt enfin un lourd silence qui mettait les électeurs de Gruissan, ses concurrents éventuels et les commentateurs du mundillo politique narbonnais dans un état proc[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

  Monsieur Daraud veut épurer notre petite ville. Les SDF la salissent, leurs chiens chient et puent. « Il faut les enjamber pour entrer dans les commerces du centre-ville. » Ce sont des « ind[Lire la suite]
L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

          « L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence. Cela va encore mal. Mais je veux employer mon temps. Je songe par exemple que jamais encore je[Lire la suite]
À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

  2. J’allais donc sur une plage de sable fin dont je tairai ici le nom, pour encore tenter de vivre, dans ce moment d’écriture, l’illusoire après midi d’un monde rythmé par des images et de[Lire la suite]
Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

        Il eut donc fallu que Monsieur Castaner, dans l’instant même où l’assassinat de quatre fonctionnaires de police fût commis et l’information instantanément diffusée sur[Lire la suite]
Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

    Dimanche matin ! je sors des Halles ; m’arrête devant l’étal du bouquiniste ; cherche une éventuelle "pépite" ; ne la trouve pas ; continue mon chemin ; arrive à hauteur des prem[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :