Contre-Regards

par Michel SANTO

Articles marqués avec ‘Bygmalion’

Que cache le “tapis de bombes médiatiques” laché sur Nicolas Sarkozy ? | Contre-Regard.com

Bordeaux' mayor and founder of the right-wing UMP party, Alain Juppe speaks during a press conference at the Communaute Urbaine de Bordeaux (CUB), on November 22, 2012. AFP PHOTO/ NICOLAS TUCAT

Bordeaux mayor and founder of the right-wing UMP party, Alain Juppe speaks during a press conference at the Communaute Urbaine de Bordeaux (CUB), on November 22, 2012. AFP PHOTO/ NICOLAS TUCAT


De  Philippe Torreton, dans l’Humanité, qui somme les électeurs de gauche d’aller voter aux primaires de la droite et du centre pour Alain Juppé, à madame Elise Lucet, dans Cash Investigation, qui réouvre  le dossier Bygmalion, en passant par Buisson, dont le bouquin-brûlot est commenté  dans et par tous les médias – qui jadis pourtant lui faisaient un procès continu en extrémiste de l’ultra-droite “fascisante” ! – , en passant par Plenel, qui publie le “carnet”  d’un khadafyste inconnu, rempli de virements financiers en faveur de l’ancien Président et de sa campagne de 2007…

Le feu est dans la maison France ! …

Le feu est dans la maison France ! ...

État des lieux, rapide et succint – à chacun d’éventuellement le compléter – ,après le séisme électoral du 25 Mai – qui pourra désormais chanter ” le joli petit mois de mai ” ?…

Un président disqualifié et inaudible, une majorité divisée au bord de la rupture , une opinion désorientée et dans l’angoisse, une opposition de droite empêtrée dans ses affaires et paralysée par une guerre de chefs peu crédibles …

À Gauche, ne reste à l’exécutif que la réforme des collectivités territoriales pour marquer le restant de ce quinquennat . Voulue par l’opinion , elle est cependant très loin de ses préoccupations et de nombreux élus de gauche et de droite n’en veulent pas … Où elle se fera aux forceps contre une majorité d’entre eux ( voir mon récent billet sur la manifestation ” syndicale ” de la classe politique régionale ), ou elle ne se fera pas , ou à minima , et dans les deux cas ne rapportera de toute façon pas de gains électoraux à ses promoteurs .

À droite, après l’humiliation d’hier, son principal parti est en pleine crise .

Des règlements de comptes violents se préparent sur fond d’affaires financières qui pourraient mettre en péril l’existence même de l’UMP . Qui est à même de nettoyer ses écuries ? Tant que pèse l’hypothèque Sarkozy , personne ! Ou il se retire de la course de lui même ou il en est sorti par l’affaire Bygmalion … Ou il se lance sur un champ de ruines ! Quoiqu’il en soit la question demeure : l’UMP ( ?! ) sera – t – elle capable de se doter d’un leader incontestable à l’autorité nécessaire pour faire entendre au pays la vérité sur son état et pour définir les conditions propres à sa restauration. Le compte à rebours à commencé et le temps presse . Et manque ! …

Le centre … n’en parlons pas !

Quant au FN, les deux verrous de la diabolisation et du Front républicain ayant sauté , il est désormais au centre du jeu politique avec une cheffe , un discours , une stratégie ( démolir la droite de gouvernement et s’emparer de son hégémonie dans le champ politique, idéologique et moral ) … l’Élysée dans la ligne de mire !

Bref ! toutes les conditions d’une crise de régime sont réunies – même si la Constitution protège le Président et son gouvernement – dont la prochaine cristallisation électorale pourrait être , sera ? , l’échéance des régionales à l’automne 2015 . C’est à dire demain …

Le feu est dans la maison France !