Contre-Regards

par Michel SANTO

Articles marqués avec ‘Robert Déjean’

Chronique de Narbonne. Naufrage à la Société Nautique de Narbonne. Qui pilote, qui commande?

    DSC_0337    

« Contrairement à certaines rumeurs qui ont circulé ces dernières semaines, le Championnat de France Espoirs Extrême Glisse 2015 aura bien lieu à Narbonne. » C’est ainsi que commence cet étrange communiqué de la Fédération Française de Voile, daté du 29 mai! Communiqué dont j’ai pris connaissance hier soir, très tard… Des rumeurs, nous dit cette Fédération, alors que cette décision d’annulation a été officiellement prise par le Comité Directeur de la SNN et, qu’à ma connaissance en tout cas, il ne s’est pas réuni depuis pour l’annuler – si tant est que juridiquement il puisse le faire! Des dirigeants de la SNN muets, jusqu’à l’heure où j’écris ces lignes, alors que son Président Robert Déjean, proche parmi les proches de Didier Mouly, s’est vu, de fait, publiquement critiqué par ce dernier, après l’immense tollé soulevé par la décision de son équipage; le maire de Narbonne exprimant le souhait que ce championnat  soit maintenu. Étrange communiqué, en effet; et de quoi s’interroger tout de même sur « les éléments de langage » utilisés par cette Fédération, sa véritable « source », les fondements juridiques de ce retournement de situation, et l’identité du véritable pilote de cette SNN: Robert Déjean et sa majorité au Comité Directeur, ou Didier Mouly. Inutile de préciser qu’après avoir critiqué, hier, cette annulation (1), je me réjouisse, aujourd’hui, de son maintien. S’il était officiellement confirmé, évidemment, par les premiers intéressés. Demain, dimanche, peut-être! 

Photo: source ForumTram-riders  (ici)

(1) Ce qui m’a valu des remarques particulièrement salées d’un des membres de la SNN, et non des moindres – je tairai son nom par charité profane – pour qui cette manifestation serait « surtout regrettée par ceux qui regardent depuis leurs douillets bureaux s’activer les bénévoles et viendront faire les beaux à la remise des médailles en pensant à leur prochaine élection »

Mes Contre-Regards sur Radio Grand Sud FM (1) – Radio Barques – du 9 Mai 2015: Port la Nautique suite; PRG régionales 2015

Capture d’écran 2015-03-01 à 14.18.42  
Partie 1 : Visite ministérielle en Narbonnaise…au menu: logement social et PRG. La Nautique: bataille navale…suite: Robert Déjean nommé amiral de la flotte. Effet papillon à Narbonne…Diane retarde des chantiers…qui battent de l’aile.
Lire

Chronique de Narbonne. Le coup de Trafalgar de Didier Mouly sur la Société Nautique de Narbonne.

DSC_4854

Une armada de nauticards conduite par Robert Déjean a fini  par couler une grande partie de la « flotte » emmenée par Jacques Heurley, le président sortant de la S.N.N (1).  Un coup de Trafalgar orchestré par Didier Mouly qui ne supportait pas que ledit  Jacques n’obéisse pas à ses orientations navales concernant le petit port de la Nautique – Une vraie petite perle en bord d’étang… Les chantiers validés par l’équipage de Jacques Heurley et le précédant maire, Jacques Bascou, n’étaient pas à son goût: trop ambitieux peut-être, trop commerciaux sans doute, contraires à l’esprit du lieu, si j’en crois les  raisons des « anciens » embarqués dans cette décisive offensive maritime. Des anciens dont l’audace, à lire ce qu’en rapporte la presse locale, ne dépasserait pas celle qu’exige le pilotage gentiment pépère d’une « catalane » ou l’organisation d’une grillade-party. Le grand large n’est pas leur horizon, il n’est pas non plus, à première vue, celui de Didier Mouly qui, en « délégant » de la concession donnée à la SNN, a fixé son cap – essentiellement terrestre! D’abord, sécuriser le port en y installant des caméras de vidéo surveillance – encore trop d’individus à « la conduite morale » douteuse navigueraient alentour, fut-il précisé  -, ensuite, piétonniser les bords de l’étang, ce qui , en soi, n’est pas une mauvaise idée – à condition de ne pas en faire un « front de mer » à baraques à frites. Un cahier des charges – je n’en connais cependant pas les détails –  très loin donc des ambitions d’antan quand Jacques Heurley et son équipage ambitionnaient d’accrocher à la Nautique le pavillon haut de gamme d’un grand chef étoilé. Trop téméraire, Jacques Heurley n’a pas vu arriver le coup de houle qui a mis fin, la semaine dernière, à sa carrière et ses projets… Plus maître à bord, c’est peu de dire « qu’il l’a saumâtre » à la vue du paradoxal drapeau rouge qui , désormais,  flotte sur la Nautique.

(1) La Société Nautique de Narbonne a été créée  en 1907  par une poignée de négociants et de propriétaires viticoles en 1907.

Articles récents

Municipales : Mais quel jeu jouent donc les "radicaux de gauche" sur Narbonne ?!

Municipales : Mais quel jeu jouent donc les "radicaux de gauche" sur Narbonne ?!

      Petite suite à mon billet d’hier sur le petit « mundillo » politique narbonnais. Peu d’observateurs l’ont relevé, mais, parmi les soutiens de madame Granier-Calvet, fig[Lire la suite]
Dans le petit "mundillo" politique narbonnais, les cartels s'organisent…

Dans le petit "mundillo" politique narbonnais, les cartels s'organisent…

      J'avais  prédit que madame Flautre, la conseillère municipale EELV d'opposition, élue sur la liste "J'Aime Narbonne" conduite alors par Jacques Bascou, prendrait du large e[Lire la suite]
La défiance sociétale et démocratique des "jeunes" s'aggrave…

La défiance sociétale et démocratique des "jeunes" s'aggrave…

      L’édition 2018 de l’enquête sur les valeurs (la cinquième édition depuis 1981 permet d’analyser les orientations fondamentales des Français. Olivier Galland — sociologue, d[Lire la suite]
Pour les 100 ans de l'OIT, Emmanuel Macron lance aussi son offensive politique et idéologique sur le flanc gauche de l'échiquier politique français…

Pour les 100 ans de l'OIT, Emmanuel Macron lance aussi son offensive politique et idéologique sur le

    En 2017, La République en marche a pris le pouvoir avec le seul appui du MoDem. Dans la foulée de la nomination d’Édouard Philippe à Matignon et des élections législatives, le centre[Lire la suite]
Dans l'ex Languedoc-Roussillon aussi des élus de la droite et du centre soutiennent Emmanuel Macron…

Dans l'ex Languedoc-Roussillon aussi des élus de la droite et du centre soutiennent Emmanuel Macron…

    Dans un contexte de crise profonde au sein du parti Les Républicains (LR), crise que les élections européennes du 26 mai (8,48 %) ont mis clairement au jour (démission de Laurent Wauq[Lire la suite]
N’aurais-je plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques islamistes ou celui, ionisant, des déchets nucléaires (de Malvési) ?…

N’aurais-je plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques

  Semaine éprouvante ! À lire la presse locale je n’aurais plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques islamistes ou celui, ionisant, des déchets[Lire la suite]