Contre-Regards

par Michel SANTO

Ténébreuses réserves !

 

 

reserve-parlementaire-2013.jpg

 

Réserve ! comme parlementaire . D’un montant de 90 millions d’euros par an, à l’assemblée, cette somme est discrètement « répartie » entre les députés pour leur permettre de financer des projets développés par des associations et des  collectivités locales. Soyons précis, pas d’enveloppes remplies d’euros à distribuer aux amis politiques ou à des clientèles électorales, mais le pouvoir de les cultiver en les faisant arroser  par les Ministères intéressés. Foin de fantasmes donc, mais un clientélisme en catimini institutionnalisé. Ajoutons que cette obscure distribution n’est soumise à aucune obligation de publicité par les parlementaires et on aura une idée de leur « bonne foi » toujours  avancée contre les mauvais procès qui leur seraient intentés. Comme s’il était scandaleux et attentatoire à la démocratie de leur demander que la lumière soit faite dans leurs ténébreuses réserves. S’agissant d’argent public, Il n’y a pas de bons et de petits secrets dans l’exercice d’un mandat, surtout quand son titulaire est au service d’une majorité soutenant un gouvernement imposant ( c’est le mot! ) aux français de lourds sacrifices financiers. Dans l’Aude et le narbonnais, nos parlementaires ( à l’exception de Jean Claude Perez qui expose sa réserve ! ), de ce vertueux député socialiste de l’Allier, un nommé Chambefort, devraient s’inspirer. Et notre maire, qui dans le temps tint réserve , plutôt que de  batailler comme  chiffonnier par « cabinet » interposé, gagnerait en crédibilité à la publier. On apprécierait aussi que sa discrète et mesurée remplaçante, que je crois à cet égard bien disposée, en sorte, elle, d’un pas ferme et décidé. Et de son contenu, enfin, nous éclairer…

 

 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • pibouleau

    |

    tu as fait une erreur mon cher Michel

    il ne s’agit nullement de « réserve parlementaire » mais de

    « RESERVE ALIMENTAIRE »

    mais tout le monde aura compris

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Marcher dans une ville, c'est penser… avoir été quelque part, même si on ne sait pas où…

Marcher dans une ville, c'est penser… avoir été quelque part, même si on ne sait pas où…

      À La fin des années 1970, Tout va mal dans la vie de Paul Auster. Son mariage se déglingue ; l’argent manque, l'inspiration et la force d’écrire des fictions, aussi. Il[Lire la suite]
Au Château , on veut sauver les librairies indépendantes…

Au Château , on veut sauver les librairies indépendantes…

Le croquis de la semaine de Denis Carrière :         Lire aussi : "À Narbonne, comme ailleurs, des librairies indépendantes de centre-ville menacées…" en cli[Lire la suite]
Bruxelles, formes d’une ville en forme…

Bruxelles, formes d’une ville en forme…

    Marie Demunter et Laurent Bonneau publient Bruxelles, un livre de photos et dessins dont le sujet est la capitale de la Belgique et de l’Europe. On avait déjà vu Laurent Bonneau[Lire la suite]