Contre-Regards

par Michel SANTO

Tous les soirs, après dîner, elle s’enferme dans sa chambre.

     

Tous les soirs, après dîner, elle s’enferme dans sa chambre. Sans un mot pour sa fille occupée dans la cuisine. Elle apparaîtra plus tard en travers de la porte qui sépare les deux pièces. En robe de chambre, une valise à la main. Dans son bagage, elle y jette toujours la même chemise de nuit, la même brosse à dents, le même réveil. Elle prononcera alors, et aussi, sur un ton agressif, comme elle le fait depuis des années, les mêmes mots : ” tu m’amènes chez moi ! ” Puis ce sera : ” je veux monter au grenier ” – il n’y en a pas dans cette maison – ; ” j’ai des papiers là haut “. Emilienne a 93 ans. Danielle 20 de moins. Elles se feront ainsi face, étrangères l’une à l’autre. Jusqu’aux dernières paroles d’apaisement : « Maman ! veux-tu une tisane ? Non ! une Suze, s’il vous plait ».

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :