Ukraine ! Par delà les postures imposées du héros et du lâche…

         

À lire, voir et entendre commentaires et reportages sur la guerre menée par le pouvoir russe en Ukraine, j’ai l’impression d’assister à un spectacle d’une perversion inouïe où des experts autoproclamés nous rejouent la deuxième guerre mondiale, quand d’autres espèrent un enlisement à l’afghane ou parient sur un coup d’État qui déposerait et éliminerait Poutine ; voire laissent entendre préférer le risque nucléaire où la guerre totale par l’intervention de l’OTAN. Ceux-là veulent nous coincer entre deux postures politiques, intellectuelles et morales : celles du héros et du lâche ; nous enfermer pour leur plus grand profit « moral », précisément, dans la seconde. Alors même, que, dans les conditions objectives, du moment, la seule attitude responsable pour les démocraties européennes, notamment, avec ses alliés, consiste à imposer un rapport des forces sur le champ de bataille économique et financier le plus favorable possible, soutenir et aider les populations ukrainiennes et maintenir ouverte la voie diplomatique pour préparer ce qui ne manquera d’advenir : une négociation entre toutes les parties (et forcément des compromis de part et d’autre) pour garantir la paix en Ukraine et en Europe. Voilà ! Le propos n’est pas glorieux, et ne permet pas de « faire le beau », ici, ou sur les chaînes d’infos, mais, en raison, il est ce que je pense ce matin, dans le silence d’une pièce perturbé par le seul mouvement de la grande aiguille d’une horloge murale.

 

         

 

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :