Contre-Regards

par Michel SANTO

Un détail de l’histoire?

 

Longue, longue et ennuyeuse interview de Maryse Arditti dans le Midi Libre d’aujourd’hui, en page 6. Le titre : « l’impact des produits chimiques est préoccupant ». Tiens donc !

Toute une page réservée par la rédaction de Narbonne à la conseillère régionale verte, récemment traitée de folle par G.Frèche et qui                                                                                                                                                                                                        etqui ne participe plus ( jusqu’à quand ?) à l’exécutif régional, pour nous commenter laborieusement  la directive « Reach » !!! J’ouvre une petite parenthèse pour signaler au journaliste de service et à sa complice du moment que je n’ai toujours pas compris ( j’imagine la tête des autres lecteurs) ce que voulait dire « Reach ».Je la ferme, la parenthèse, et ne résiste pas au plaisir de vous livrer un échantillon du jargon «  Ardittien » :

"  Pour les substances préoccupantes, les Verts souhaitaient qu’on mette en route des recherches pour trouver des alternatives. Et que si elles existent, qu’on oblige à les prendre. Pour ça, Reach est un peu "soft" la dessus. "

 C’est pas beau ça!

 Quand je pense que cette dame est professeur des Universités et qu’elle a en charge, à la Région, la Formation Professionnelle ! Un modèle de parler baragouinesque à faire pleurer de rire un apprenti coiffeur. A ce propos, la photo de Maryse, pas terrible ! Elle doit dater, non ? Je l’ai croisée hier, c’est pas la même ! Mais revenons à nos moutons pour dire qu’elle avait trouvé l’impact des propos de Georges sur les blacks (c’est plus chic que « noirs ») des bleus désastreux et humiliant. Nous l’avons félicitée pour cette courageuse position qui, au fil du temps, à cependant tendance à se diluer dans les vapeurs combinardes de l’hôtel de région. L’occasion était pourtant bonne pour en savoir un peu plus sur ses états d’âme d’après fêtes. Mais nous n’en saurons rien ! Tout cela n’étant qu’un détail de l’histoire régionale pour nos journalistes locaux.Qui ne dit mot consent?

 

 

 


Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne !Municipales2020 : "Je suis Narbonne", de monsieur Martinez, se coule dans "Je suis Marine", de monsieur Daraud.

Narbonne !Municipales2020 : "Je suis Narbonne", de monsieur Martinez, se coule dans "Je suis Marine"

  Alphonse Martinez est un de mes fidèles lecteurs Il commente régulièrement mes billets, aussi. Il y a quelques mois, dans la perspective des prochaines élections municipales, il a créé une[Lire la suite]
Carnet : semaine 38 !

Carnet : semaine 38 !

Lecture : Marcel Gauchet, pour Books (Hors série) : « La démarche critique se voulait libératrice. Mais elle a engendré une défiance généralisée à l’égard des faits les mieux attestés, des connaissanc[Lire la suite]
Narbonne: Municipales2020 ! Ça valse à gauche et madame Garbay entre dans la danse ?!

Narbonne: Municipales2020 ! Ça valse à gauche et madame Garbay entre dans la danse ?!

      Dans mon billet du 9 septembre « Un rassemblement des forces de gauche, vraiment », j’écrivais ceci : «… Conséquemment, troisième remarque, cette plate-forme, dan[Lire la suite]
Lecture : Les Conquérants — André Malraux.

Lecture : Les Conquérants — André Malraux.

        Extraits de sa postface Ce livre n’appartient que bien superficiellement à l’Histoire. S’il a surnagé, ce n’est pas pour avoir peint tels épisodes de la révo[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales et Agglo2020 : L'accès à la ressource en eau et son usage, quelle stratégie ?

Narbonne ! Municipales et Agglo2020 : L'accès à la ressource en eau et son usage, quelle stratégie ?

  La préfecture de l’Aude a intensifié ses mesures de restrictions dans la lutte contre la sécheresse. (©Pixabay)  Discussion, hier, sur un trottoir, avec un candidat aux prochaines électio[Lire la suite]
Carnet : quatre notes  en passant…

Carnet : quatre notes en passant…

  Carnet : 2 Septembre. Le monde est une étrange et cruelle chose : le danger et la mort y sont partout. Nous l’habitons fort heureusement en aveugle, le parons quotidiennement d’illusions.[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio