Contre-Regards

par Michel SANTO

Un long moment à la Franqui chez Chappert-Gaujal.

      447ed8d5db6d0611cb6ff5d3cd8bb0fa.jpeg


 

Long moment passé chez Patrick Chappert-Gaujal dans sa très belle maison atelier de la Franqui, autour de sa table. À flanc de falaise, ouverte sur la mer et les étangs, elle paraît posée sur un tapis de pins.

Toutes les nuances de bleus, de gris, de verts, s’offrent à la vue; et s’y perdent le regard et la pensée, emportés par des vagues frangées d’écume… Au loin et si près! On resterait des heures entières à contempler toutes ces beautés. Et puis, et puis on s’arrête devant les dernières œuvres de Patrick. Il ramasse sur la plage ce que la mer y dépose, découpe, brosse, peint, colle. «Je fais de la sédimentation !», commente-t-il. Leur donne vie; les recrée, les sublime jusqu’à les fondre dans des compositions  d’une force et d’une énergie inouïes. À sa manière, Patrick nous apprend à regarder  autrement: l’œil regarde, mais l’esprit voit! Bonheur d’un long moment passé en compagnie d’un ami talentueux et de sa charmante petite fille Rose. Que vous dire d’autre, sinon d’aller voir ses oeuvres…

 

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Quelques notes prises  au fil des jours…

Quelques notes prises au fil des jours…

    Ai noté ceci : Le 4 février : Toujours du grand Jules Renard, dans son journal : «Il y a des gens qui, toute leur vie, se contentent de dire : « Évidemment ! Parfaitement ! C'est ho[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

    Finalement, quand on y réfléchit bien, la politique se résume à une seule passion : le goût du pouvoir ; et l’assouvir suppose que, par celui (ou celle) qui l’éprouve, soient clairem[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio