Contre-Regards

par Michel SANTO

Violents coups de pâles dans le bocal politique narbonnais…

C’est d’abord Codorniou, le vice-président de la Région, qui, ce matin, se fait « souffler dans les bronches » par Courteau, le sénateur de l’Aude, pourtant d’un naturel habituellement courtois. Le premier reprochant au second de n’avoir pas signé le « Pacte de Narbonne » sur l’éolien flottant conclu avec la Présidente de la Région madame Delga – on aime bien dans ma petite ville turbiner l’emphase et le ronflant !

Son ami « marcheur » et député Alain Perea, au pas disons moins alternatif que celui du maire de Gruissan, n’étant pas en reste de son collègue parlementaire dans ce « coup de vent » politicien, en prend lui aussi “plein la tête”… par les trois réunis. Il paraît en effet que ce gouvernement aurait « rayé d’un trait de plume » un programme d’investissement du précédent, programmé pour la réalisation de plusieurs sites commerciaux en méditerranée. Ce qui est outrageusement faux ! Un tel plan n’a jamais existé, en effet. À peine a-t-il été vaguement évoqué (si je puis dire !), en son temps, par madame Royal. N’existent en réalité, et ne sont financées, que les seules expérimentations par des conglomérats concurrents sur les « sites » de Port la Nouvelle (PLN) et Leucate. Rien d’autre ! Au terme de ce développement seront évaluées l’efficacité et la rentabilité de ces deux projets, et ils pourront alors répondre, ou pas, concurremment avec d’autres à « l’appel d’offres » de l’État pour la réalisation et l’exploitation d’un site commercial en Méditerranée. Là encore, rien ne garantit que le projet de la société Quadran (sur PLN) fera la démonstration de sa supériorité technique et financière et qu’il remportera le marché du futur site commercial prévu en Méditerranée et à PLN, ou pas, en particulier. Alors voir ainsi madame Delga et monsieur Codorniou, notamment, envoyer des « coups de pâles » tous azimuts, à s’époumoner, pour nous faire avaler qu’ils ont investi 250 millions  sur PLN sur des bases aussi aléatoires, c’est, je le dis en pesant mes mots, nous prendre pour des « têtes de noeud ». Au passage, je signale que les éoliennes en général, terrestres ou flottante, vident les deux « poches » réunies des consommateurs d’électricité (en 2017, les consommateurs d’électricité ont payé 5,6 Md€ de surcoûts liés au tarif d’achat des énergies renouvelables de source éolienne ou solaire), et des contribuables (8Md€ prévus dans le budget de l’État jusqu’en 2020) que nous sommes tous (plus ou moins, certes !)… Dans ce temps de colère et de ras le bol fiscal, voilà qui devrait amener nos élus à ne pas trop « jeter d’allumettes » dans l’huile déjà bouillonnante de la contestation fiscale ; et à moins brasser de vent, tourner comme des girouettes !

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (2)

  • Avatar

    cetace_jovial

    |

    En vous voyant ce matin sur l’Indep, cote à cote avec le directeur d’Orano, j’ai mieux compris votre obstination pour TDN…vous mettez l’estocade finale ce soir dans ce post….4 milliards pour renflouer Areva spolié par Lauvergeon et son mari ça ne vous choque pas…bref quand je lis l’indep qui vous qualifie d’agitateur d’idées, je me demande bien lesquelles ???

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :