Contre-Regards

par Michel SANTO

À l’Élysée plus grand monde ne parle à la presse, dit-on !


Dans son billet politique, Frédéric Says, sur France Culture, ce matin, se plaignait du tarissement des sources d’information auprès desquelles ses confrères journalistes s’alimentaient sous la présidence de François Hollande – et celle de son prédécesseur. Entendez l’information de couloir : celle qui fait le buzz. Et de se lamenter qu’il n’y ait plus ou presque « de confidences, d’indiscrétions, de conversation off avec les journalistes, qui permettent de recouper, de raconter, d’approfondir. Par peur de tomber en disgrâce, plus grand-monde ne parle à la presse, hormis les porte-parole dûment accrédités. Les fuites de documents dans les journaux ont d’ailleurs fait l’objet de poursuites en justice.» Emmanuel Macron resterait donc trop loin des questions que la presse aimerait lui poser ; bien trop loin « des éclaboussures traditionnelles du combat de boue gouvernemental.» Bref, le Président, à l’entendre, serait en train de tuer la profession. Tout du moins une certaine conception de ce métier fondée sur le recyclage de rumeurs, confidences, règlements de compte, postures et autres petites guéguerres claniques élyséennes… Toutefois, à bien y regarder, en agissant ainsi, Emmanuel Macron dynamite certes une profession, ses moeurs, ses pratiques, mais il lui offre aussi l’occasion de retrouver une certaine noblesse corporative en l’orientant vers un travail de fond et d’analyse… Ce que Frédéric Says finit par admettre en conclusion de sa chronique, quand même ! Tout en semblant le regretter…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Trop de com, trop d'images altèrent le sens profond d'une politique, d'une action…

Trop de com, trop d'images altèrent le sens profond d'une politique, d'une action…

      Dans le cadre du quarantième anniversaire de la création de la « politique de la ville », l’État a décidé de mettre en valeur les porteurs de projets les[Lire la suite]
Le coup de Calmels-Juppé porté à Wauquiez, et ses conséquences…

Le coup de Calmels-Juppé porté à Wauquiez, et ses conséquences…

      L’éviction par Laurent Wauquiez de sa petite camarade Virginie Calmels, numéro 2 du parti Les Républicains, prive brutalement ce parti de son aile centriste et libé[Lire la suite]
Ce que nous dit de notre époque l'affiche "censurée" du cinquantenaire de Port Leucate…

Ce que nous dit de notre époque l'affiche "censurée" du cinquantenaire de Port Leucate…

Pour les débuts de Port-Leucate, Jacques Séguéla, qui commençait sa carrière dans la publicité, a conçu sa campagne de promotion imaginée en 1968 avec ce slogan : "Port-Leucate, le pays de la [Lire la suite]
De Narbo Martius : "Aquarius ! appel à la générosité Narbonnaise…"

De Narbo Martius : "Aquarius ! appel à la générosité Narbonnaise…"

Le croquis de la semaine de Denis Carrière :   Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus. Tous les croquis et caricatures de Denis sont disponibles en cliquant sur Denis Carri[Lire la suite]
La leçon du conseil départemental du Haut Rhin au 13 autres demandant un "revenu de base" !

La leçon du conseil départemental du Haut Rhin au 13 autres demandant un "revenu de base" !

Saisie par le conseil départemental du Haut-Rhin, la plus haute juridiction administrative française a considéré, vendredi 15 juin, que si le contrat conclu entre le département et le bénéficiaire du[Lire la suite]
Le faux revenu universel d'André Viola et de 12 autres Présidents de Départements…

Le faux revenu universel d'André Viola et de 12 autres Présidents de Départements…

Mercredi, lors de la traditionnelle et très courue séance de l'Assemblée Nationale consacrée aux questions au gouvernement, Alain Perea a expédié un puissant missile en direction des 13 présidents de [Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :