Contre-Regards

par Michel SANTO

À l’Élysée plus grand monde ne parle à la presse, dit-on !


Dans son billet politique, Frédéric Says, sur France Culture, ce matin, se plaignait du tarissement des sources d’information auprès desquelles ses confrères journalistes s’alimentaient sous la présidence de François Hollande – et celle de son prédécesseur. Entendez l’information de couloir : celle qui fait le buzz. Et de se lamenter qu’il n’y ait plus ou presque « de confidences, d’indiscrétions, de conversation off avec les journalistes, qui permettent de recouper, de raconter, d’approfondir. Par peur de tomber en disgrâce, plus grand-monde ne parle à la presse, hormis les porte-parole dûment accrédités. Les fuites de documents dans les journaux ont d’ailleurs fait l’objet de poursuites en justice.» Emmanuel Macron resterait donc trop loin des questions que la presse aimerait lui poser ; bien trop loin « des éclaboussures traditionnelles du combat de boue gouvernemental.» Bref, le Président, à l’entendre, serait en train de tuer la profession. Tout du moins une certaine conception de ce métier fondée sur le recyclage de rumeurs, confidences, règlements de compte, postures et autres petites guéguerres claniques élyséennes… Toutefois, à bien y regarder, en agissant ainsi, Emmanuel Macron dynamite certes une profession, ses moeurs, ses pratiques, mais il lui offre aussi l’occasion de retrouver une certaine noblesse corporative en l’orientant vers un travail de fond et d’analyse… Ce que Frédéric Says finit par admettre en conclusion de sa chronique, quand même ! Tout en semblant le regretter…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Quand "l'immobilier" est en bonne santé les départements se portent mieux !

Quand "l'immobilier" est en bonne santé les départements se portent mieux !

      Les départements se partagent cette année 11,5 milliards d'euros de droits de mutation à titre onéreux (DMTO) [1] perçus en 2017. 1,7 milliard d'euros de plus que l[Lire la suite]
Alain Perea, député LREM de l'Aude, était l'invité de Radio Barques : Décryptage !

Alain Perea, député LREM de l'Aude, était l'invité de Radio Barques : Décryptage !

        Samedi dernier, nous recevions, Jean Claude Julès et moi, sur Radio Grand Sud FM (Radio Barques), le député LREM de la deuxième circonscription de l'Aude, Ala[Lire la suite]
Il y a une évolution matri… [de nos sociétés] à définir, selon Emmanuel Todd !

Il y a une évolution matri… [de nos sociétés] à définir, selon Emmanuel Todd !

        On sait l'attention portée par l’historien et anthropologue Emmanuel Todd à l’éducation, à la famille et à la religion pour comprendre les sociétés contempora[Lire la suite]
Frappes en Syrie : On a les convergences que l'on mérite !

Frappes en Syrie : On a les convergences que l'on mérite !

        Mélenchon, Besancenot, et d'autres, veulent que les luttes convergent pour faire tomber ce gouvernement, les voilà convergents avec Philippot, Boutin, Dupo[Lire la suite]
À Narbonne, le PS déraille ! (?)

À Narbonne, le PS déraille ! (?)

Les Facebook, Twitter, etc. étant désormais des vecteurs de flux « d’informations » massifs à la portée de milliards d’individus, pour qui s’intéresse à la vie politique, notamment, on ne peut, évid[Lire la suite]
Aux Bernardins, le Président de la République a-t-il "bafoué" la laïcité ?

Aux Bernardins, le Président de la République a-t-il "bafoué" la laïcité ?

          Hourvari ! Pétage de câbles, dirait plutôt mon petit-fils, sur les réseaux sociaux depuis la diffusion, hier, sur la « toile », non pas du discours [Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :