Contre-Regards

par Michel SANTO

À l’Élysée plus grand monde ne parle à la presse, dit-on !


Dans son billet politique, Frédéric Says, sur France Culture, ce matin, se plaignait du tarissement des sources d’information auprès desquelles ses confrères journalistes s’alimentaient sous la présidence de François Hollande – et celle de son prédécesseur. Entendez l’information de couloir : celle qui fait le buzz. Et de se lamenter qu’il n’y ait plus ou presque « de confidences, d’indiscrétions, de conversation off avec les journalistes, qui permettent de recouper, de raconter, d’approfondir. Par peur de tomber en disgrâce, plus grand-monde ne parle à la presse, hormis les porte-parole dûment accrédités. Les fuites de documents dans les journaux ont d’ailleurs fait l’objet de poursuites en justice.» Emmanuel Macron resterait donc trop loin des questions que la presse aimerait lui poser ; bien trop loin « des éclaboussures traditionnelles du combat de boue gouvernemental.» Bref, le Président, à l’entendre, serait en train de tuer la profession. Tout du moins une certaine conception de ce métier fondée sur le recyclage de rumeurs, confidences, règlements de compte, postures et autres petites guéguerres claniques élyséennes… Toutefois, à bien y regarder, en agissant ainsi, Emmanuel Macron dynamite certes une profession, ses moeurs, ses pratiques, mais il lui offre aussi l’occasion de retrouver une certaine noblesse corporative en l’orientant vers un travail de fond et d’analyse… Ce que Frédéric Says finit par admettre en conclusion de sa chronique, quand même ! Tout en semblant le regretter…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Baromètre des Territoires 2019 / #Occitanie : le moral en berne !

Baromètre des Territoires 2019 / #Occitanie : le moral en berne !

    L'Institut Montaigne vient de livrer son dernier baromètre des territoires. Un coup de projecteur sur la région Occitanie y figure en bonne place. Et l'image qui apparaît, à mille lie[Lire la suite]
"Il ne hait pas les Juifs, il est seulement antisioniste" !

"Il ne hait pas les Juifs, il est seulement antisioniste" !

#Antisémitisme #Antisionisme.  Ah ! les pudeurs sémantiques de ceux qui nous expliquent savamment, ou bêtement, la différence substantielle entre antisémitisme et antisionisme, et qui feignent d’i[Lire la suite]
Grand Narbonne : De la glisse, du vent et des trottinettes…

Grand Narbonne : De la glisse, du vent et des trottinettes…

  Le Grand Narbonne a entrepris la promotion des « sports de glisse » sur son territoire et a décidé de soutenir financièrement des projets susceptibles d'accroître son potentiel naturel [Lire la suite]
Municipales 2020 à Narbonne : c'est parti pour Alain Perea et LREM…

Municipales 2020 à Narbonne : c'est parti pour Alain Perea et LREM…

Place de l'Hôtel de Ville de Narbonne. (Office de Tourisme) Pour ceux qui doutaient de la candidature d’Alain Perea et de LREM aux prochaines municipales, à Narbonne, l’équivoque est levée. Une lis[Lire la suite]
La légende des périphéries urbaines abandonnées par l'État…

La légende des périphéries urbaines abandonnées par l'État…

Le géographe Jacques Lévy est l’anti-Christophe Guilluy. Il met en avant l’ouverture à l’autre qui serait la marque des cœurs d’agglomération et montre que ce sont les contribuables des grandes vi[Lire la suite]
Madame Pinel et Monsieur Codorniou feintent la passe aux Valoisiens et retournent au PRG…

Madame Pinel et Monsieur Codorniou feintent la passe aux Valoisiens et retournent au PRG…

On n’est jamais déçu avec les radicaux de gauche. Sitôt partis rejoindre en catastrophe ceux de droite, en décembre 2017, en créant le Mouvement radical, social, libéral (…),*  au lendemain d’une [Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :