Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne : Il se dégage de lui une apparence et une force tranquilles.

Unknown

« Il se dégage de lui une apparence et une force tranquilles. Sa voix, chaude et plutôt grave, sort des profondeurs de son être » . Sur le moment , j’ai cru que c’était Jack Lang qui avait écrit ces lignes

L’emphase, la flagornerie, l’image – ah! cette force tranquille – le style piqué chez Paul Bourget: « De tout son visage rayonnait une flamme (…), celle de sa foi révolutionnaire, issue des profondeurs les plus vivantes de son être (BourgetActes suivent, 1926, p.59), tout m’invitait sans équivoque à le penser. Comment aurais-je pu imaginer que de cette ébauche de portrait qui convient au héros d’un drame lyrique sortirait celui de Didier Mouly dans son quotidien de maire de Narbonne.  Sans doute nos trois nouvellistes du « Petit Journal » ont ils été bouleversés par la puissance métaphysique du lieu au point de le confondre avec la roche de Solutré , qu’ils finirent cependant par dévaler  pour enfin tomber dans la partie profane et domestique  de cet entretien  consacrée à un long et confus dégagement sur de triviales questions de circulation automobile . Sens unique, double sens, une voie ou pas pour les bus, rond point ou pas … j’avoue qu’en  l’absence de plan cohérent, je m’y suis rapidement perdu ! À propos de plan, je me permets de signaler ici – feu rouge! – que le Plan de Déplacement Urbain (PDU) est de la seule compétence du Grand Narbonne ; et qu’y figure l’aménagement et l’exploitation des réseaux et des voiries d’agglomérations, notamment. Autant dire qu’il faudra bien un jour que Didier Mouly accepte de s’asseoir dans le même bus que Jacques Bascou pour, des profondeurs de son être, lui parler de sa voix chaude et grave de son plan de circulation …

Mots-clefs : ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • mapiva

    |

    il faudra bien que Bascou accepte de s ‘assoir dans le meme bus que le maire de la ville centre qui lui a été élu au suffrage universel non pas le contraire. Cet article est un bel exemple de mauvaise fois et de rancoeur qu’il faudrait bien arriver un jour à dépasser. Taillez votre pierre M.Santo!!!

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Rancœur ! Bigre, comme vous y allez … De l’ironie en l’occurrence, jamais de la méchanceté platement militante, jamais … Quand au fond des rapports entre agglo et communes sur les déplacements urbains, cher Monsieur, il va falloir que vous tailliez vos crayons , préparer votre cartable et retourner à l’école … Comme je l’indique dans ce billet, c’est une compétence du Grand Narbonne et les bus qui y circulent , comme la charmante navette du centre ville, sont par lui financés . D’où mon image d’un Jacques Bascou invitant Didier Mouly à monter dans son bus. Était ce trop subtil Mapiva?

      Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Salut les copains !

Salut les copains !

Le croquis de la semaine de Denis Carrière : "Salut les copains !"           Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus. Tous les croquis et car[Lire la suite]
Jean-Pierre LE GOFF : « Le mythe Johnny : entre nostalgie des Trente Glorieuses et sacralisation du rebelle »...

Jean-Pierre LE GOFF : « Le mythe Johnny : entre nostalgie des Trente Glorieuses et sacralisation du

      Propos recueillis dans "Le Figaro" du jeudi 7 décembre par Vincent Trémolet De Villers. Extraits : La mort de Johnny Hallyday a déclenché une très forte émotion collec[Lire la suite]
Toulouse et Montpellier ne partagent pas leur croissance en emplois avec leurs territoires environnants…

Toulouse et Montpellier ne partagent pas leur croissance en emplois avec leurs territoires environna

        Signé le 6 juillet 2017 le Pacte État-métropoles marque un tournant dans la réforme territoriale en reconnaissant aux métropoles un rôle de moteurs de croissa[Lire la suite]