Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne. La Société Nautique de Narbonne coule du bitume devant les eaux et la vue du « Pavillon »…

Capture d’écran 2015-07-16 à 15.21.33

Eh bien, c’est fait. Je croyais qu’un armistice avait été « signé », que le seul montant du loyer versé par le gérant du resto « Le Pavillon » était contesté; que des discussions  – que je ne connais pas , encore! -, ou des promesses de discussions, étaient, ou allaient être ouvertes avec l’intéressé; que Didier Mouly s’inquiétait de cette « clochemerlienne » situation; que son souci, de maire et de concédant, de défendre et de créer de l’emploi « marchands » – 6 sont concernés -, de promouvoir ce site aussi, l’avait emporté sur des passions privées d’un autre âge; qu’avaient cessé de circuler d’étranges et inquiétants propos anonymes sur ma personne, comme d’insistantes rumeurs sur de prétendues malversations juridiques et financières; que leurs courageux colporteurs avaient des éléments de preuves à l’appui de leurs « dires »; qu’ils les communiqueraient publiquement et engageraient des poursuites judiciaires contre les anciens dirigeants de la SNN et le « Pavillon »; que et que et que… Bref, le bitume, ce matin, a été coulé et l’inutile et inesthétique parking, pour six places réservées, devant le nez du restaurant, est à présent opérationnel. Ou presque. La preuve semble donc faite, s’il le fallait, que ce ne sont pas les termes du contrat de location qui sont contestés, comme un dirigeant hier encore, innocemment, le suggérait, mais l’existence même de ce « Pavillon », perçu par ses détracteurs comme un corps étranger à la « philosophie », si tant est qu’il soit ici question de métaphysique, nauticarde. J’insiste, puisque les rumeurs vont et viennent. Que l’on m’apporte la preuve que la création de ce restaurant est illégale, ou entachée de graves irrégularités, et les conditions de son exploitation, frauduleuses. Et, surtout, que l’on m’explique pour quelles raisons, si ces faits étaient avérés, la voie normale et civilisée des tribunaux n’a pas été préférée à ce qui s’apparente à un véritable coup de force, dont les victimes collatérales sont les amoureux de ce magnifique site… Des méthodes, disons-le franchement, de flibustier! Et moi qui pensais que les « gens de mer » étaient hommes d’honneur…

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (16)

  • Joel Raimondi

    |

    Désolant, Déplorable, Ahurissant, Affligeant, Stupide, déplorable …Même Don Camillo et Peppone. finissaient toujours par s’entendre sur le fond (le bien être des habitants) …. et la rumeur bruisse que Le Nautic’Chant. va lui aussi être fermé et démoli …Au lieu de se concerter pour développer cet endroit magnifique (activités pour enfants et jeunes …etc)

    Reply

  • vidal

    |

    Vous parlez les uns et les autres de la guerre des nauticards, du pour et du contre du pavillon etc etc depuis un certain temps déjà. Vous oubliez de mentionner que dans cette affaire les deux employées du pavillon à l’issue de la nouvelle convention signée avec le restaurant et ce sans leur demander leur accord prealable, se sont retrouvées dans une situation precaire car elles n’ont pas accepté leur changement d’emploi forcé avec toutes les contraintes qui en découlent. Vous remettez en cause les agissements de la nouvelle équipe, regardez aussi un peu en arrière , vous vous aperçevrez peut-être que l’ancien président n’était pas aussi irréprochable que vous voulez le faire croire! Aujourd’hui monsieur Heurley n’est apparemment responsable de rien si ce n’est d’avoir mis deux employées sur qui il a toujours pû compter au chômage!!!

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Je ne vois pas le rapport des faits que vous rapportez avec cette affaire, désolé. Et ce billet, comme les précédents, n’a pas pour objet de faire l’apologie de la gestion de Monsieur Heurley…

      Reply

  • fred11

    |

    Comme beaucoup de narbonnais je pense, je n’y comprend plus rien a cette histoire, déjà avant je ne comprenais pas trop, mais alors maintenant … !
    De toute façon en 2100 le problème sera réglé par le réchauffement climatique, une bonne montée des eaux d’un mètre et plus de conflit … (2eme degré) 🙂

    Reply

      • fred11

        |

        Désolé si je me suis mal exprimé Michel, Je voulais dire depuis le tout début de cette histoire et a force de rebondissements, on fini par ne plus y voir clair. Ce n’était pas par rapport a cet article, ou alors faudrait que je les relise tous sur ce sujet.

        Reply

        • Michel Santo

          Michel Santo

          |

          Il est vrai que rien n’est fait, dans la presse locale pour informer les narbonnais des véritables enjeux de cette tartarinade. Une affaire cependant révélatrice d’un certain état d’esprit et de méthodes, à tout le moins contraires à un débat public serein et respectueux des personnes…

          Reply

          • Robert Duval

            |

            Je crois cher Monsieur SANTO que vous ne faites pas grand chose pour éclairer le débat. Vous semez la ZIZANIE pour ne pas être grossier! C’est ce qui vous plait! Vos chroniques sont désolantes de partialité. Vous êtes aussi la presse et vous ne concourez pas à la grandir!

          • Michel Santo

            Michel Santo

            |

            Mais donnez moi donc des raisons de faits ou de droit pour revenir sur mes chroniques et éclairer mes lecteurs, nombreux sur ce sujet, vous le savez? Je n’attends que cela, et , je vous l’assure, elles seront prises en compte…

  • vidal muriel

    |

    Non bien sûr monsieur Santo, le fait que deux employées se retrouvent au chômage n’a rien à voir avec le fait que les travaux provisoires gâchent la magnifique vue que les clients ont depuis le restaurant. Je trouve dommage que notre situation n’ait fait réagir personne, et j’aurai trouvé normal que ce soit dit , moi même ayant fait partie de la Nautique durant 5 années. Je souhaitais juste par ce post que les nauticards et narbonnais sachent où nous a mené ce conflit perpétuel qui ne nous regardait en rien.

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Vous avez eu raison de réagir ainsi Muriel. Ce n’est pas moi qui vous en ferez le reproche. La preuve notre échange sur ce sujet… Chaque point de vue, pourvu qu’il soit courtois est ici toujours le bienvenu. Bonne journée à vous!

      Reply

  • robert duval

    |

    Votre condescendance est désolante! Quand les commentaires vous arrangent…!

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Vous avez noté que je publie vos commentaires. La censure n’est pas dans mon caractère, en effet … Je vous demande seulement de produire des arguments à vos assertions sur l’illégalité de la convention liant la S N N au « Pavillon ». Cela n’est pas de la condescendance, mais tout simplement une demande d’un minimum de rigueur intellectuelle. Est ce trop vous demander?

      Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

      Hier soir, 20 heures, devant le JT de TF1. À mi-journal, Gilles Bouleau et sa longue et fine silhouette plantée au milieu de son plateau, raide, mais sans trop, juste ce qu[Lire la suite]
Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Samedi, nous recevions jean-Claude Julès et moi, sur radio Grand Sud FM, à Radio Barques, Jacques Bascou, le président du Grand-Narbonne. L’occasion de lui demander, entre autres, qu’elles étaient se[Lire la suite]
L’ardoise laissée par Sapin à Macron : 10 milliards à rembourser aux entreprises...

L’ardoise laissée par Sapin à Macron : 10 milliards à rembourser aux entreprises...

      Monsieur Piketty se répand dans tous les médias pour dire à quel point la réforme de l'assiette de l'ISF est une "faute historique", quand le sieur Sapin exige, lui, qu[Lire la suite]