Contre-Regards

par Michel SANTO

L’Art-spirateur de Narbonne.

6a0111688c7574970c01287708b641970c-800wi

Jacques Bascou voulait envoyer l’aspirateur à déchets de Michel Moynier à la poubelle, il va le recycler en centre de traitement et de valorisation d’œuvres dites «d’art contemporain». Connaissant bien les deux, et sans risque de me tromper, j’y vois à la manœuvre les amis Privat (Louis) et Moget (sa fille). Inutile de dire que ça va décoiffer et retourner la tuque des narbonnais. La présentation de ce qui n’était jusqu’ici qu’une proposition sera officiellement faite aujourd’hui, nous dit le Midi Libre. Je ne gênerai pas les journalistes locaux ni le maire de Narbonne en livrant ce que je devine de ce projet, mais peut-être conviendrait-il aussi  de réfléchir d’ores et déjà à ce qui demain pourrait accueillir les œuvres et les collections de Piet Moget, le père.

Cela donnerai du poids et de la crédibilité à cette volonté d’investir sur Narbonne dans la promotion de nouveaux talents, surtout si « l’innovation » est le but recherché. Reste qu’il faudra bien occuper l’aspirateur toute l’année, de sorte que je verrai bien le F.R.A.C de la Région être sollicité. Encombré du meilleur, Soulages, ( je ne comprends toujours pas pourquoi Patrick Chappert-Gaujal ne figure pas au catalogue ) comme du pire, du vélo tordu perché sur une machine à laver ou du balai fiché dans le pot d’un bébé, ce qui était destiné originellement au stockage des rejets ménagers  trouverait ainsi dans la récupération et la présentation de ces objets une partie de sa vocation originelle. Ainsi ennobli, je suggère à Jacques Bascou d’appeler ce lieu dorénavant destiné aux plus grandes productions de l’esprit (!) : «  L’ Art-spirateur ».

Mots-clefs : , , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (5)

  • marie

    |

    c’est dommage que la réalisation d’origine n’ait pu être menée à son terme, que d’argent gaché……mais là n’est pas ma question, je souhaiterai savoir ce que sont devenus les équipements
    intérieurs de cet aspirateur :les machines !!!!!!!!!!merci pour la réponse

    Reply

  • Michel Santo

    |

    Je n’en sais franchement rien. Ce qu’il y a de certain, c’est qu’au final ce lieu va coûter très cher…au contribuable.

    Reply

  • pibouleau

    |

    Enfin un musée d’art moderne dans notre bonne ville. Il n’est jamais trop tard pour bien faire. J’espere que les freres Di Rosa (Sétois) feront l’objet d’une expo sous peu. C’est bien là un des
    rares points positifs, au niveau culturel, de l’action de cette municipalité. J’eusse souhaité un soutien plus important à Mme Nicole Catala qui fait un travail exemplaire dans son secteur. Mais
    hélas cette pré-inauguration n’aura d’effet que quelques mois car rapidement le musée fermera.

    Je ne peux m’empêcher d’un sourire narquois et d’un rapprochement aléatoire concernant la présence d’une grande famille narbonnaise tant à l’Espace de Liberté pour l’aspect nourriture du ventre
    et à ce Musée pour les nourritures intellectuelles sous deux municipalités différentes. Un mécène alimentaire somme toute !  

    Reply

  • Michel Santo

    |

    Je ne crois pas que les Moget apprécient les Di Rosa, mon cher Pib !

    Reply

  • pibouleau

    |

    Cé koi ce déchet sous le titre L’art spirateur ?

    me dites pas que c est une oeuvre d’art contemporaine

    j aurai du mal a vous croire mais le sgouts et les couleurs !!!!!!!!!!!!!!

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Salut les copains !

Salut les copains !

Le croquis de la semaine de Denis Carrière : "Salut les copains !"           Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus. Tous les croquis et car[Lire la suite]
Jean-Pierre LE GOFF : « Le mythe Johnny : entre nostalgie des Trente Glorieuses et sacralisation du rebelle »...

Jean-Pierre LE GOFF : « Le mythe Johnny : entre nostalgie des Trente Glorieuses et sacralisation du

      Propos recueillis dans "Le Figaro" du jeudi 7 décembre par Vincent Trémolet De Villers. Extraits : La mort de Johnny Hallyday a déclenché une très forte émotion collec[Lire la suite]
Toulouse et Montpellier ne partagent pas leur croissance en emplois avec leurs territoires environnants…

Toulouse et Montpellier ne partagent pas leur croissance en emplois avec leurs territoires environna

        Signé le 6 juillet 2017 le Pacte État-métropoles marque un tournant dans la réforme territoriale en reconnaissant aux métropoles un rôle de moteurs de croissa[Lire la suite]