Contre-Regards

par Michel SANTO

La fuite d’ex-cadres du PS, pour se mettre « En Marche » !


Christine Breyton, l’ancienne secrétaire de la section Ps de Narbonne, vient de déclarer publiquement, par voie de presse, qu’elle se mettait, elle aussi « En Marche » avec Emmanuel Macron. Un évènement à la petite échelle de ma modeste cité, qui toutefois se veut grande, certes, mais qui témoigne du trouble et des tensions qui affectent ce parti un peu partout en France, depuis l’abdication de Hollande et la défaite de Valls à « la primaire de la petite gauche ». Faut-il y voir le premier symptôme, depuis la victoire de B.Hamon et des frondeurs, d’une fuite massive de cadres et militant du Ps favorables à une ligne social-libérale que représentaient, avec des nuances, le président de la République et son ex premier ministre ? Pour m’en être déjà expliqué dans des billets précédents, je ne le pense pas ! Ne serait-ce que pour une raison : le Ps est quasiment devenu un parti d’élus et de collaborateurs d’élus. Trop d’intérêts acquis, de mandats électoraux et de perspectives de carrière sont en jeu pour penser une seconde, qu’aujourd’hui – qu’en sera-t-il après les élections de mai et de juin est une autre question – les détenteurs de pouvoirs municipaux, départementaux, régionaux et nationaux qui soutenaient le couple Hollande-Valls, à l’exception de quelques emblématiques personnalités, seraient en transit vers le mouvement d’E.Macron. Ce qui est certain, par contre, est qu’ils ne vont pas se mettre en marche et en avant de B.Hamon pour lui dérouler son tapis de roses, un peu trop rouge à leur goût. Et le zèle et la loyauté partisane ont des limites que la conscience politique, dans le secret de ses délibérations, impose ! J’en veux pour preuve que les seules « forces » militantes qui tractent et promeuvent Hamon, toujours dans ma petite cité, se résument, en ce moment, à un quarteron de jeunes dirigeants du MJS pour qui, celui qui fut leur président, serait la vraie voix d’un parti de gauche qui ne l’aurait pas été suffisamment, durant ce dernier quinquennat. Le profil – et la décision – de Christine Breyton  est aussi intéressant, et emblématique, en cela qu’il pourrait traduire un phénomène qui devrait pouvoir se constater un peu partout dans la Région et le Pays. Cette ex-secrétaire de section n’est en rien liée, en effet, directement ou indirectement, professionnellement, à son parti ; l’exercice de son métier ne dépend pas de commandes publiques de collectivités « amies », et son optimum de carrière ne semble pas relever de l’exercice d’un mandat électif. Sa liberté est, je dirai, moins contrainte ! Loin de moi l’idée cependant  de suggérer que les adhérents et les dirigeants des Ps narbonnais et audois, et d’ailleurs ne le serait que pour ces raisons-là. Le cynisme et l’opportunisme sont, certes, le quotidien de la vie politique, mais pour nombre d’entre eux la sincérité de leur engagement, de leurs convictions et de leur loyauté ne sauraient, de ma part, être mises en doute. Il n’empêche qu’au-delà d’un certain seuil de tolérance entre ligne d’un parti et intimes convictions, certaines personnalités optent pour ce qu’elles considèrent être leur « vérité » – ou leurs intérêts personnels ou politiques ! – en le quittant, de fait ! C’est toujours douloureux ! Ou un soulagement. On y laisse des amis, ou un passif, et une part de son histoire personnelle. Pour en vivre une autre… Des « Christine » ou des « Christian » qui, dans d’autres sections d’Occitanie, notamment, l’ont déjà fait ou s’apprêtent à le faire… Cela dit, je ne suis pas sûr que ces « transferts d’actifs » bonifient nécessairement l’image transpartisane et moderne du mouvement « En Marche ». Le risque qu’il soit perçu par l’opinion et les électeurs comme une « machine » à recycler des personnalités en difficultés dans leur propre parti ou pousser par l’ambition est bien réel, en effet…

 
 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager ! Et n’hésitez pas non plus à lire aussi les autres articles proposés en page d’accueil ou ci-dessous !

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Dengis

    |

    La course à l’assiette au beurre est lancée !! Comment faire pour rester dedans ??

    Reply

  • Alphonse MARTINEZ

    |

    A la pensée de ce qui va se passer les semaines à venir je ressent comme un certain plaisir gourmand et m’en lèche déjà les babines. Nos amis PS vont nous offrir un spectacle rarissime dans l’art de se défiler pour courir après un hypothétique serveur de gamelle . Des signes avant coureurs ne trompent pas , même certains cul de jattes se mettent déjà en marche , vivement les prochaines échéances afin que nous puissions rire des protagonistes d’un bilan qui est à pleurer et dont aucun d’eux ne se sent responsable . Gare aux surprises.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

A La Nautique, les windsurfeurs cherchent une planche de salut !

A La Nautique, les windsurfeurs cherchent une planche de salut !

      Un article somme toute bien amusant dans l’Indépendant de ce jour ! Hier matin, aux aurores, la police municipale évacuait une dizaine de camping-cars stationnés su[Lire la suite]
Alzonne ! Dans ce petit village de l'Aude, un "fait divers" bouleversant…

Alzonne ! Dans ce petit village de l'Aude, un "fait divers" bouleversant…

      Alzonne ! Dans ce petit, paisible et discret village du département de l’Aude, une mère de famille nombreuse (35 ans !) a été homicidé. Son conjoint, présumé innoce[Lire la suite]
Il s’agit de se mouvoir dignement dans un monde incertain !

Il s’agit de se mouvoir dignement dans un monde incertain !

Sylvain Tesson est écrivain et voyageur. De l’Himalaya aux steppes d’Asie centrale, de la Sibérie aux grands espaces mongols, il a parcouru le monde. Cet été, il nous embarque sur Fran[Lire la suite]