Contre-Regards

par Michel SANTO

Pour Codorniou, un match compliqué !

 

 

 

images.jpeg

 

Le marché politique national obéit aux mêmes lois que les autres ; et les grandes marques ont la préférence des électeurs. Peu importe la « qualité » des produits : le produit est la marque. C’est pour l’avoir ignoré aux dernières législatives que Didier Codorniou en jouant contre son Parti a été balayé. Sur ce terrain, il ne suffit pas en effet d’être une « icône » du rugby pour emporter des trophées. En 2015, ses chances de retrouver son poste à la Région l’oblige donc à demander le maillot et le label du PS, qu’il avait ostensiblement rejeté, en passant par son adversaire le plus acharné : le capitaine de sa « fédé ». Un match compliqué où il devra déployer son art du « cadrage-débordement et du contre-pied ». Rien n’est jamais joué !…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne ! Mais qui réfléchit aux conséquences de l'externalisation de ses "services publics" ?

Narbonne ! Mais qui réfléchit aux conséquences de l'externalisation de ses "services publics" ?

      Voilà, c’est fait ! Le siège du Grand Narbonne (et les services) va quitter le centre ville pour s’installer à sa périphérie (au sein d’une zone d’activités – et commer[Lire la suite]
Salut les copains !

Salut les copains !

Le croquis de la semaine de Denis Carrière : "Salut les copains !"           Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus. Tous les croquis et car[Lire la suite]
Jean-Pierre LE GOFF : « Le mythe Johnny : entre nostalgie des Trente Glorieuses et sacralisation du rebelle »...

Jean-Pierre LE GOFF : « Le mythe Johnny : entre nostalgie des Trente Glorieuses et sacralisation du

      Propos recueillis dans "Le Figaro" du jeudi 7 décembre par Vincent Trémolet De Villers. Extraits : La mort de Johnny Hallyday a déclenché une très forte émotion collec[Lire la suite]