Contre-Regards

par Michel SANTO

14 Juillet en Occitanie ! Il reste encore des « seigneuries » locales à faire tomber !

   

Monsieur Méric préside le Conseil Départemental de la Haute Garonne. Il est socialiste… et républicain. La preuve ? Il fait de son institution et de son « hôtel » , en ce jour de fête nationale, un restaurant ouvert à ses habitants. Boissons et repas sont offerts , évidemment !But de l’opération : gaver le plus grand nombre de « consciences citoyennes » ; faire avaler au « bon peuple » que le Département, pourtant vidé de sa substance politique, existe encore face une Métropole Toulousaine qui lui mange dorénavant tout son espace.

Les enfants seront aussi à la fête : un espace ludique leur est réservé où les « pigeons » de contribuables seront peut-être tirés.

L’Ancien Régime, ses moeurs et ses pratiques, n’est décidément pas mort. Des Bastilles institutionnelles inutiles et coûteuses sont encore à faire tomber ; des seigneuries et des baronnies locales à rayer de notre carte administrative nationale.

Aux armes — électorales et politiques, cela va sans dire – citoyens !

Mots-clefs : ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (3)

  • Michel dumas

    |

    L’ancien régime se meurt. vive le nouveau régime.
    Fin des départements.
    Fin des sous-préfectures.
    Fin des municipalités.
    Vivent les communautés de communes remaniées.
    Vivent les agglomérations.
    Et tout çà en remplacement du système Napoléonien du cheval par le système Macronien du réseau sociétal.
    Vive le XXIème siècle. Mais ce sera dur, très dur, notamment dans l’Aude, même si Danièle Hérin est une experte dans ce domaine.

    Reply

  • Alphonse MARTINEZ

    |

    Cher Michel
    Vous exprimez avec talent ,et quels talents , les vicissitudes de cette classe politique tant suffisante qu’inutile, en tous cas ici dans l’Aude. Mais à quoi bon user votre plume par des propos pertinents, certes très intéressants, mais qui tombent dans le gouffre de l’indifférence. Oui à quoi bon ? Quels sont vos objectifs leur faire prendre conscience de leurs limites? Vous le savez ils sont tous pareils , à deux ou trois exceptions près ils sortent du même moule , cela en devient ennuyeux. Mes objectifs sont très clairs ; créer des emplois dans une région qui en a bien besoin, avec un projet sérieux, vérifiable et je défie quiconque de démontrer le contraire. Nous faisons vous et moi chaque jour le même constat, ce qui nous différencie c’est l’objectif à atteindre, dommage ensemble nous pourrions y arriver si vous mettiez votre immense talent au service de l’économie. Sommes-nous si différents ? Ce sont les entreprises qui produisent les richesses dont se gavent les politiques et pas l’inverse. J’ai même démontré qu’ici à Narbonne certains élus seront un jour sur le podium de l’histoire, cités en exemple pour leurs bêtises, et leurs incompétences. Michel ,on ne combat pas l’imbécilité en jouant du Mozart .J’ai déjà cité des exemples passés, mais quand un « mou lit » la réflexion se perd dans les nimbes. Il faut malgré tout songer à l’avenir avec intelligence et pragmatisme. Ce que je propose est utile, matériel, visible de tous, imaginé par des ingénieurs et produit par des ouvriers ; n’est ce pas plus intéressant comme sujet à visiter que les turpitudes de quelques pantins ???

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Alphonse ! Il m’arrive souvent de douter de l’intérêt que peuvent avoir mes billets sur le cours des choses dans notre petite cité, notamment. À qoui bon ! en effet, ces courts textes envoyés sur le net vers des destinataires dont je ne connais pas le nom ni la vie, pour la plupart d’entre eux. Quel intérêt y trouvent-ils à les lire ? Plus de 400 abonnés certes figurent dans ma liste automatique d’envoi, mais cela ne saurait être un critère de pertinence. Et puis l’un d’entre eux me fait parvenir en privé un petit mot pour me dire combien il trouve de plaisir à me lire, en me demandant de continuer. Un seul me suffit voyez-vous pour me relancer. Et puis, pour tout vous dire, ces exercices (au sens propre), me sont à présent nécessaires. Une hygiène de vie, comme la marche, en tout sens et tout lieux… À bientôt Alphonse !

      Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Petit retour sur le dernier Radio Barques avec Didier Mouly, invité…

Petit retour sur le dernier Radio Barques avec Didier Mouly, invité…

Dans la dernière édition de Radio Barques, sur Grand Sud FM, nous recevions, en invité, le maire de Narbonne, Didier Mouly. Pas de surprise au plan politique ! Il a toujours dit qu'il serait candidat[Lire la suite]
Les "lumières" indiscrètes de Jacques Molénat sur les francs-maçons du Midi…

Les "lumières" indiscrètes de Jacques Molénat sur les francs-maçons du Midi…

Jacques Molénat, qui vit et travaille à Montpellier, vient de nous livrer son dernier ouvrage : "Voyage indiscret chez les Francs-Maçons du Midi". Un milieu que cet ancien journaliste connaît bien[Lire la suite]
La presse ! Chronique d'une mort annoncée ?!

La presse ! Chronique d'une mort annoncée ?!

          Bernard Lecomte note dans son blog qu'aux Etats-Unis, sur les 3.143 comtés qui composent le territoire, plus de 2.000 n’ont plus de quotidien local,[Lire la suite]
Madame Delga nous offre un menu racoleur, lourd et indigeste…

Madame Delga nous offre un menu racoleur, lourd et indigeste…

      Il y a des jours où l’envie me prend d’envoyer à mes élus régionaux aux manettes de l’Occitanie une bien belle et bien grosse tarte aux pignons sur la tête (symbolique,[Lire la suite]
Le bal masqué des municipales à Narbonne sera aussi celui du Grand Narbonne…

Le bal masqué des municipales à Narbonne sera aussi celui du Grand Narbonne…

            Samedi, nous recevions à Radio Barques Édouard Rocher, le maire radical de Coursan, (en même temps de gauche et de droite, depuis la fusion du[Lire la suite]
Toussaint, la Fête des Morts ! Le sens perdu du sacré…

Toussaint, la Fête des Morts ! Le sens perdu du sacré…

Cimetière de Bages d'Aude @michelsanto Hier, comme chaque année à Toussaint, nous sommes allés au cimetière de Peyriac-de-Mer nous recueillir quelques instants sur la tombe de la grand-mère patern[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :