Contre-Regards

par Michel SANTO

À Narbonne, “Vue sur Cours”, une élégante galerie-boutique d’art et d’artisanat d’art…

sans-titre
 

“Vue sur cours” est un endroit précieux où l’amateur de beaux objets est immédiatement pris par l’envie de s’y reposer un temps pour en goûter le charme. Une galerie boutique comme je les aime où règne une atmosphère intimiste propre à la découverte de nouveaux talents. Tous les arts ou presque sont représentés dans des espaces-vitrines consacrés aux créateurs et artistes de la Région. Ainsi est offert  au visiteur un univers ouvert et coloré, dans lequel l’imagination et le désir se laissent porter par des formes et des formats variés d’une authentique beauté. Bijoux d’Anaïs Préaudat, peintures et collages d’Élisabeth Girard, sculptures d’Antony Duff, petits meubles en cartons recyclés de Karine et Line… huiles d’Angelo Maggi, chaque pièce ici séduit par son originalité, sa qualité, son raffinement. On voudrait tout saisir pour le plaisir d’offrir. Ce sentiment de fête, il vous suffira, pour en éprouver le besoin, de  franchir une porte toujours ouverte, à droite de l’entrée des Halles, au 5 bis Cours Mirabeau, monter un étage et vous laisser conduire par Claude Tassus-Bauléry, la délicate hôtesse de cette séduisante galerie-boutique. En ce temps de bruits et de bavardages, lui rendre visite, c’est partager un rare moment de silence au milieu de superbes « objets »… Quelques instants de bonheur !

Renseignements utiles : le site de la galerie-boutique est (ici). Elle est ouverte, pendant la période des fêtes, tous les jours, dimanche inclus, de 11h00 à 19h00 sans interruption (ou sur rendez-vous). Tél : 06 52 68 48 20

  

 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager ! n’hésitez pas non plus à lire aussi les autres articles proposés ci-dessous !

 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Quelques notes prises  au fil des jours…

Quelques notes prises au fil des jours…

    Ai noté ceci : Le 4 février : Toujours du grand Jules Renard, dans son journal : «Il y a des gens qui, toute leur vie, se contentent de dire : « Évidemment ! Parfaitement ! C'est ho[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

    Finalement, quand on y réfléchit bien, la politique se résume à une seule passion : le goût du pouvoir ; et l’assouvir suppose que, par celui (ou celle) qui l’éprouve, soient clairem[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio