Contre-Regards

par Michel SANTO

Ainsi parlait Zara…

19h45 environ, retour de la plage ( Gruissan ). A la fraîche dans ma Golf et sur France-Culture. Et la voix d’Onfray, si caractéristique. J’allais couper ( il est si bavard! ) mais le voilà parti, comme le Zarathoustra de Frédéric, dans une histoire de chameau, de lion et d’enfant.Vous savez ( peut-être pas  après tout, mais on s’en moque! ) les trois métamorphoses de l’esprit. Discours inaugural et jubilatoire de Zara ( pages 27-28 et 30 dans l’édition du Monde de la Philosophie chez Flammarion ). Au risque d’en dire mal de tout le bien que j’en pense, lisez donc cette courte, claire mais dense analyse de l’ami Alan Argoul.Le soir, avec un pastis bien frappé à portée de main…

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire