Contre-Regards

par Michel SANTO

Un peu de Murray, SVP !

 
Ma vidéo du jour:
 
Contre la tentation de la séduction, de l’indignation, du tout bien, tout beau, tout enfant, tout fête… du tout culturel, socio culturel… Du festif comme parti de l’ordre…etc…
   
 
 
 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    raynal

    |

    J’ai bien entendu ce qu’a dit ce petit génie de Lucchini…?

    ” Ce pays sera sauvé parce qu’il y a des individus qui depassent les idéologies”

    Dieu, que cela fait du bien a entendre…S’il pouvait avoir raison !

    Je n’en suis pas sur cependant, l’ideologie c’est le pret a penser, le prémaché, le vent qui passe a la surface des choses…C’est tellement plus reposant dans ces temps d’effort minimal…Et
    puis ça dispense de toute interrogation sur soi meme en reportant sur un système honni et diabolisé (et peu importe lequel)ses propres carences et ses propres lacunes.

    D’ou, me semble t’il le succès ininterrompu des idéologues de tout poil depuis toujours…Je crains, hélas, que cela ne change pas de sitot.

    Cela dit, grace a toi et a Lucchini, je vais acheter et lire Muray car(on ne saurait tout lire) je ne le connaissais pas.

    J’espère que tu vas bien et je te souhaite bon courage pour ta rentrée (peut etre en auras tu besoin ?)

    Amitiés.

    Reply

  • Avatar

    Michel Santo

    |

    Ah Murray jacques! Tu vas voir, il décape! Comme un bon alcool! Sa ” théorisation ” de l’l’homo festivus est indépassable. Et quel style! Pour la rentrée:  

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

    Finalement, quand on y réfléchit bien, la politique se résume à une seule passion : le goût du pouvoir ; et l’assouvir suppose que, par celui (ou celle) qui l’éprouve, soient clairem[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise (et d'ailleurs aussi) : Une terrasse place de l'Hôtel de Ville… et l'oubli !

Scène de la vie narbonnaise (et d'ailleurs aussi) : Une terrasse place de l'Hôtel de Ville… et l'oub

    Denis Carrière : café de la Paix. Capestang (34)    M. est un ami. Il me dit ne pas pouvoir rester assis à la terrasse d’un bistrot plus de 15 minutes ; et s’étonne toujours[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :