Contre-Regards

par Michel SANTO

Après le naufrage de Patrick Sébastien, les « Barques en Scène » remisent à flot par Hélène Siau…

Source : l’Indépendant

 

Barques en Scène, vendredi soir, 21 heures 32, sur la grande scène du cours Mirabeau, Hélène Siau termine son concert. À distance, sur ma terrasse, par-delà les toits et les nuages, j’ai goûté cette voix bien posée  aux sonorités caressantes. Et si je ne connais rien de cette jeune narbonnaise, ou si peu, l’image spontanément me vient d’une élégante et jolie jeune femme, douce et sensible. Comme pour effacer celle d’un personnage à la vulgarité communicative qui se produisait la veille au soir au même endroit. Un Patrick Sébastien au sommet de sa goujaterie ponctuant de « putains », « conneries », « nous fait chier »… ses  » cons de chansons » beuglées sous une épaisse couche de cuivres bedonnants. Une prestation signée, pour finir, par « une pipe pour la nuit », une « pipe pour dormir »… Les Barques chaviraient dans la muflerie ! Et sous la lune,  le rouge montait au front de Trenet…

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (4)

  • camus thierry

    |

    Hanns Johst (un nazi de la première heure) : quand j’entends le mot culture , je sors mon revolver . Loin de moi l’idée de comparer nos chers élus avec des nazis mais il est regrettable que dans la ville de naissance de Charles Trenet , il n’y est pas plus d’ambition au niveau culturel . Certes ce qui est sympathique c’est de permettre à des associations de tenir des bodegas ou la convivialité règne en maitre .plusieurs générations d’artistes et de chanteurs , Jacques Higelin par exemple se réclame du grand Charles mais ne rêvons pas cela n’a jamais était le grand amour entre lui et les Narbonnais .

    Reply

  • mdn

    |

    ….oui hélas !!!! voila nos nouveaux dieux !!

    Reply

  • FAYETON

    |

    Patrick Sébastien ne peut guère faire naufrage alors qu’il s’est toujours tenu au fond

    Reply

  • EGLESSIES

    |

    Ou est donc passée l’âme du poète qui se plaisait jusqu’en 2014 a voguer sur nos chères Barques. Une fête à NN insipide, sans thème, vulgaire . Le Festival Trenet appartenait aux Narbonnais, il était à leur image et reflétait leur convivialité.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Trois notes d'humeur sur la "vie" narbonnaise – et d'ailleurs !

Trois notes d'humeur sur la "vie" narbonnaise – et d'ailleurs !

Rue du Pont des Marchands. Samedi matin, entre Halles et rue du Pont des Marchand. Le ciel est encore gris de hauts nuages. Un léger vent marin les pousse vers l'intérieur des terres. Au-dessus de [Lire la suite]
Jeux de "dames", à Narbonne, pour les prochaines municipales ?!

Jeux de "dames", à Narbonne, pour les prochaines municipales ?!

Les joueurs d'échec. Le Caravage. Dans le microcosme narbonnais, si les pièces principales du jeu politique des prochaines municipales sont en place, les conditions de son exercice ont profondément[Lire la suite]
Gazer ! Le mot et la chose, en jaune...

Gazer ! Le mot et la chose, en jaune...

Lundi matin aux Halles de Narbonne ! Accoudé à un bar, un de mes amis en compagnie de deux autres personnes. Très rapidement la conversation vire au Gilets Jaunes. Je reprends l'une d'entre el[Lire la suite]
Comment mieux lutter contre l'habitat indigne, dans la Narbonnaise… et ailleurs !

Comment mieux lutter contre l'habitat indigne, dans la Narbonnaise… et ailleurs !

J'ai reçu dans ma boîte de réception électronique ces photos. Ce sont celles d'un "appartement" de 13m2 avec une mezzanine… mais seulement accessible à genoux. Son loyer : 280€ ! L'installation élect[Lire la suite]
Le congrès des Gilets Jaunes des Pyrénées Orientales a tourné au vinaigre ...

Le congrès des Gilets Jaunes des Pyrénées Orientales a tourné au vinaigre ...

Plus de 500 sympathisants du mouvement des Gilets jaunes se sont rassemblés au centre culturel de Cabestany, dans les Pyrénées-Orientales. Un centre culturel (!) mis à [Lire la suite]
Médias, pourquoi tant de haine et de défiance !

Médias, pourquoi tant de haine et de défiance !

   Eugénie Bastié, comme de nombreux autres journalistes, s'interroge dans le Figaro du jour : "Médias, pourquoi tant de haine ?". Une haine allant jusqu'à l'agression physique dans les[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :