Contre-Regards

par Michel SANTO

Areva-Narbonne (TDN) ! Sortir de la « peur » et des « passions », réfléchir et décider dans un climat apaisé, en toute clarté…

 

On approche de la fin d’une histoire (Stephen King n’aurait pas mieux fait) au scénario terrifiant, écrite, scénarisée et diffusée par l’association Rubresus (surtout). Après des mois de campagne et de manifestation sur le thème des « graves » nuisances qui résulteraient du traitement des rejets nitratés d’Areva par l’installation du procédé TDN ; de la pollution induite et conséquemment des « graves maladies » qui ne manqueraient pas d’affecter l’ensemble de la population narbonnaise, auxquelles il faudrait immanquablement ajouter les funestes « retombées » (façon de parler) sur l’économie locale en général et la viticulture et le tourisme (1) en particulier, les rapports « d’experts » exigés par les « associations environnementales » et commandés par le Préfet, vont être enfin mis sur la « place publique » et communiqués aux personnes intéressés ; des rapports aux attendus et conclusions semble-t-il plutôt rassurants pour les « victimes potentielles » que nous serions, si j’en juge les commentaires du président de Rubresus, Monsieur Bories, comme d’habitude largement repris dans la presse locale de ce jour (nous sommes mercredi). Monsieur Bories, donc, qui, au sortir d’une réunion en sous-préfecture récente (lundi de cette semaine) nous dit : « J’ai l’impression que ces experts ont été nommés pour valider ce projet. J’espère me tromper… ». Je traduis pour ceux qui n’auraient pas l’habitude de ce genre de discours militant : « Les experts infirment nos analyses et conclusions sur la dangerosité (risque sécurité et risque sur la santé) du procédé TDN, c’est une manoeuvre orchestrée par l’État et les pro-nucléaire ». Une situation assez classique que j’avais anticipé dans un billet écrit en août. J’y écrivais notamment ceci : « Mais, comme toujours, sur ces questions, des parties contestent déjà la neutralité de l’État et celles des experts retenus. Au moins disposerons nous des données les plus fiables, dans un vocabulaire des plus accessibles (du moins je l’espère !), pour nous prononcer, dans un climat apaisé, en toute clarté ; et sortir enfin de cette forme d’hypocrisie générale dans laquelle fermente partis pris et manipulations idéologiques et politiques … Dans ce cas, comme dans  d’autres de nature différente… » (2). La seule chose que l’on puisse en effet espérer : réfléchir, ne plus jouer sur les peurs et les passions des hommes…

(1) Il faudra que les viticulteurs, notamment, les plus « médiatisés » contre ce procédé TDN m’expliquent pourquoi, à ma connaissance en tout cas, le site nucléaire de Marcoule et de Pierrelate d’Areva (5000 personnes) situé en bordure du Rhône entre Montélimar (cette ville étant 45 km en amont) et Avignon (cette ville étant 30 km en aval), localisé en pleine région des Côtes-du-Rhône, zone touristique, agricole et viticole, ne subissent pas d’effets négatifs, en terme d’image, de cette lourde présence industrielle…  (Que dire aussi de cette proposition de « moratoire de deux ans » (pourquoi pas trois, quatre…) sortie de je ne sais quel « chapeau » politique ou syndical ! Croit-on vraiment que dans ce délai une solution technico-économique concurrente de TDN et avalisée par Areva et Rubresus pourra être trouvée ?)

(2) Que l’on m’entende bien, puisqu’on ne manquera pas, à nouveau de m’en faire le procès. Je ne suis pas un inconditionnel de la filière nucléaire française et suis convaincu, bien au contraire, qu’il nous faut progressivement en sortir. Un sujet qui nécessiterait de plus amples développements, mais ce n’est pas l’objet de ce billet…

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (10)

  • Baleine_rieuse

    |

    Quelque soit le jeu de Monsieur BORIES pour tenter d’avoir avec Rubresus le monopole de la contestation locale, avec au passage quelques mauvais coups aux autres collectifs qui se battent contre TDN, il est tout de même assez difficile de croire en une véritable indépendance des experts quand on voit la présence d’un climatosceptique (qui partage les mêmes opinions que TRUMP) avec un ingénieur de l’IRSN tenir le rôle d’experts de cette commission présentée par le Préfet comme totalement impartiale…on croit rêver!

    Dans cette histoire, on aura tout vu! un commissaire enquêteur qui valide un projet alors qu’il ne connait rien au domaine du nucléaire, une valse des préfets qui en dit long sur le malaise que suscite un tel projet (et comment pourrait il en être autrement lorsque dans 10 voir 20 ans les premières études épidémiologiques montreront un impact sanitaire sur la population locale du seul fait de l’implantation de TDN, ce qui est le cas pour Lunel et son incinérateur d’ordures ménagères).

    En tête de gondole, Areva, une entreprise en faillite, mise sous perfusion par l’état français qui lui injecte sans cesse de l’argent pour rafistoler le vieux rafiot uranifère sabordé par la capitaine Lauvergeon …cette coquille vide n’a plus aucune valeur marchande, le prix de l’uranium ne vaut plus rien (cours de l’uranium divisé par deux en 2016, 20$ la livre de U308, surcapacité industrielle et chutes de prix…), ralentissement des activités de conversion…licenciements et plans sociaux à la Comurhex avec grèves à répétition…et peur du nucléaire avec Fukushima et Tchernobyl….

    De plus, depuis une semaine, l’ASN Autorité de Sureté Nucléaire a contraint (non sans mal) EFD a arrêter ses 4 réacteurs nucléaires de TRICASTIN car les normes anti-anti-innondations ne sont pas respectées…ce qui ne va pas non plus arranger les affaires de notre producteur d’UF4 narbonnais qui peine à remplir ses carnets de commande.

    La question Monsieur SANTO est donc la suivante, vous qui êtes dans la confidence des Dieux locaux,
    comment va-t-on faire pour rentabiliser l’investissement TDN avec une opposition locale aussi forte qui va entrainer des centaines de procès pour mise en danger de la vie d’autrui, pour atteinte à l’environnement, pour non respect des normes de rejets dans l’atmosphère….et j’en passe….une publicité si mauvaise que même les clubs de sports ne voudront plus être sponsorisés officiellement par un si « mauvais voisin »…..malvesi en occitan….les vignerons en colère, les professionnels du tourisme vent debout….bref un véritable fiasco…Mouly demande un moratoire et Bascou s’allie avec les vignerons….

    Tout ça me rappelle un autre psycho-drame qui a eut lieu cette cette semaine dans notre bel hexagone, celui de cette émission d’investigation sur France 2 qui a mit en lumière la vraie nature d’un distributeur de la grande distribution, LIDL pour ne pas le nommer…..

    Comme dirait la pub…On est mal Patron, on est mal !!!!

    Reply

  • RUBRESUS

    |

    TDN, une aubaine pour Michel Santo !
    Michel Santo ? : chroniqueur philosophe des chiens écrasés du narbonnais et apologiste radioactif nucléo-sceptique dont les émissions nuisent et nécessitent de s’en protéger. Ses billets négationnistes promeuvent le projet de four à charbon et chambre à gaz pour nitrates et radioéléments dont les rejets dépassent ceux d’un incinérateur d’ordures pour 200 000 habitants.
    Philosophe se prétend-il, mais ne voit pas vert ou daltonien, M. Santo ? Bon, il a des circonstances atténuantes. Pas très surprenant qu’un ex fonctionnaire du Ministère de l’Industrie monte au créneau pour défendre le lobby nucléaire, Pour M. Santo, aucune hésitation, c’est oui, c’est la soumission, c’est le renoncement, c’est l’acceptation de la pollution. C’est un récidiviste dans l’agression des opposants au projet : touchez pas à Malvési
    Les oxydes d’azote : ça le botte, l’ozone : trop bon !, les COV : faut pas rêver, le benzène : no problem, le DEHP phtalate : il s’en tape ! les dioxines : anodines, le dioxyde de soufre : rien à foutre, les gaz à effets de serre : ni chaud ni froid, les poussières : faut pas s’en faire, le radon : pardon ?, le technétium, le plutonium : c’est pas ses oignons, la radioactivité : quelle nocivité ?, TDN : quelle aubaine !
    Pour un peu, il encenserait l’indépendance des experts réquisitionnés par le préfet. Il fallait le dégoter l’expert consultant climato-sceptique aux pieds nickelés? Qui a bien pu le conseiller au préfet ? Et l’indépendance de l’IRSN, toute aussi difficile à percevoir, même avec une loupe.
    André Bories, Association RUBRESUS.

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      J’ai hésité à approuver votre commentaire, mais le ton, le procès d’intention, et l’arrogance intellectuelle consistant à rejeter tout point de vue et expertises contraires aux vôtres, me semblent tellement significatifs de ce que je dénonce justement, que finalement je le publie pour la bonne édification morale de mes lecteurs… vôtre

      Reply

  • baleine_rieuse

    |

    Par un songe d’une nuit d’été, une baleine de Méditerranée est ensorcelée par les sirènes de Port Aventura…

    Rêvera ou rêvera pas, voilà notre amie qui se voit déjà dans les eaux tumultueuses de la Costa Dorada !

    Mal lui en a pris, son compas mal orienté, voilà notre cétacé qui nage dans les étangs de Bages…

    Mais celle qui n’est pas du genre à la débine, se dit que le rêve doit être au bout de la Robine…

    Tout à trac dans les écluses de Mandirac, la bedaine commence à s’irriter par les fonds ensablés….

    A force de s’abreuver de cette eau aux couleurs ocres, notre baleine en attrape le souffle rauque….

    Enfer et damnation, la station d’épuration… cette eau qui semblait si pure, se révèle être une étrange mixture,

    Et notre plaisancière aux branchies délicats, ne fait que s’emplir d’une odeur de trépas….

    Narbonne et son quai de Loraine, la baleine s’épuise, toujours rien à faire….et cette respiration qui continue à se faire la mâle…un panneau: ici canal de la Mayrale.

    Les pustules qui emplissent les pores, et l’eau qui sous son ventre s’évapore, plus rien ne bouge, même pas le pont rouge…

    La dernière heure est venue, son rire joyeux la baleine a perdu, et repensant à ses magnifiques baleineaux et à ses heures passées à lire les chroniques de Santo….elle se demande pourquoi sa fin arrive si tôt?

    Longeant le chemin de fer lugubre et mortifère , notre amie lentement remonte le Tauran.

    Au loin une étrange cheminée avec un panache de fumée…à défaut d’Aventura, d’Areva notre baleine rêvera…

    Ainsi se termine le calvaire de notre mammifère à l’esprit vif, qui après un long voyage, a fini sa vie dans un bassin de nitrates radioactifs.

    Reply

  • montagnac

    |

    Bonjour mr Santo
    AOC le Grignan-les-Adhémar , vous connaissez ? c’est le nouveau nom de l’AOC Tricastin depuis le 09/06/2010, pourquoi changer le nom de l’AOC si tout va bien à coté d’une centrale nucleaire du même nom !!!? Pour votre culture un peu de lecture dans » la revue du vin de France » article à lire Vignoble et nucléaire: les atomes de la discorde , mauvais argument utilisé !!

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Ben ! Les vignes sont toujours là, non? Et le vin de vend bien aussi, non ? Et que je sache il n’existe pas d’AOC Malvési ou Areva 😄

      Reply

  • Camus

    |

    Ben vivement que ce rapport soit diffusé le plus largement possible, nous comptons sur votre vigilance, que ceci soit clair pour tout le monde

    Reply

  • la mouette rieuse

    |

    Cher Mr Santo,
    nos hautes instances sont pleines de pseudo intello-bureaucrates toujours pensant dans le politiquement correct, ces personnes nous inondent de discours soporifiques d’où la congruence est la grande absente.
    Sans vouloir vous faire trébucher de votre chaire, ni froisser votre égo, je vous invite à écouter en podcasts les 4 volets de l’émission « A l’ombre des centrales nucléaires » de France Culture.
    Ces émissions vous améneront peut-être à réveiller votre conscience personnelle et à raviver votre libre arbritre, sur la « transparence opaque » de la filière nucléaire.
    En tous les cas, vous ne pourrez plus vous étonner de l’inquiétude des citoyens narbonnais face à des projets ou pratiques émanant de ces industriels.
    Je vous laisse avec votre conscience … en pensant à l’avenir de nos enfants …………..
    le dernier volet : « des poubelles radioactives pour l’éternité » devrait être intéressant.

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Mais encore une fois je ne suis pas par principe favorable au nucléaire comme vous dites. Mon sujet n’est pas celui là. Comme je ne sous estime pas l’inquiétude des Narbonnais dans le cas précis. C’est à une certaine forme de critique et d’alerte que je m’adresse. Ne me faites donc pas de procès d’intention!

      Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Petite parabole sur le rayonnement d'équipements "structurants" (Le parc des expositions de Narbonne)

Petite parabole sur le rayonnement d'équipements "structurants" (Le parc des expositions de Narbonne

Quand j'ai vu cette touchante affiche animalière placardée sur un des nombreux petits panneaux publicitaires qui décorent les rues de ma ville, j'ai tout de suite pensé à une charmante  allégorie de [Lire la suite]
Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

      Hier soir, 20 heures, devant le JT de TF1. À mi-journal, Gilles Bouleau et sa longue et fine silhouette plantée au milieu de son plateau, raide, mais sans trop, juste ce qu[Lire la suite]
Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Samedi, nous recevions jean-Claude Julès et moi, sur radio Grand Sud FM, à Radio Barques, Jacques Bascou, le président du Grand-Narbonne. L’occasion de lui demander, entre autres, qu’elles étaient se[Lire la suite]