Contre-Regards

par Michel SANTO

Arnaud Montebourg! Il y a tant de divinité dans l’innocence qui s’humilie…

Unknown

Arnaud Montebourg reprend le chemin de l’école. L’ancien ministre de l’économie, 52 ans, va suivre pendant quatre semaines une formation à l’Insead, une école de commerce réputée de Fontainebleau (Seine-et-Marne), selon Le Monde ce vendredi. Le cursus choisi: «Advanced Management Programme» a pour objectif de faire de notre ancien ministre un «haut dirigeant». La reconnaissance a posteriori qu’il ne suffit pas d’être nommé dans un gouvernement pour l’être assurément.  Un acte d’humilité inattendu et surprenant, la reconnaissance publique d’un manque de compétences dans la gestion passée de certaines affaires industrielles. Rares, pour ne pas dire jamais, sont les hommes politiques à admettre ainsi leurs limites intellectuelles dans l’exercice de leur pouvoir à la direction d’un grand département ministériel. Pour cet acte de profonde et sincère contrition on ne remerciera jamais assez notre talentueux apôtre de la “démondialisation”. Comment ne pas être ému par tant de beauté, de noblesse, de grandeur. “Il y a tant de divinité dans l’innocence qui s’humilie !” (Madame Cottin, dans Mathilde)

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (3)

  • Avatar

    Jean Pierre VIALLE

    |

    N’est ce pas lié directement à la fonction ministérielle : des ministres qui valsent de ministères en ministères … j’aimerais voir le ministre des sports sur un 100 m, on a récemment vu la ministre de la culture incapable de parler de Modiano, ….. le ministre des armées est il capable de viser juste au fusil d’assaut?
    On a tous connu dans notre vie, des “professionnels dans les métiers de la salive”, forts en gueule, en conseils, en “yaka”, en “il faudrait”, mais bien incapables de faire le centième de ce qu’ils demandent à leurs subordonnés, qu’ils jugeront pourtant sur des compétences qu’ils ne possèdent pas eux-mêmes.
    Et leur qualité de chefs sera elle-même jugée sur les résultats qu’ils obtiennent ……grâce au travail de leurs équipes.
    Et souvent leur absence de modestie, leur fait affirmer haut et fort : “J’ai fait, J’ai eu tel résultat” (avec un J majuscule bien sur….) rares sont ceux qui associent leurs équipes à ces louanges
    D’ailleurs n’st-ce pas à cela qu’on reconnait les capitaines d’industrie : Je ne sais pas si De Margerie était capable d’expliquer dans le détail dans quels terrains se trouve le pétrole, comment on le raffine, idem pour Carlos Ghosn et j’en passe.
    Alors, même si je ne suis pas fan du bonhomme, de son absence de modestie, ça ne me surprend pas et ça ne me gène absolument pas qu’il souhaite se perfectionner et acquérir des compétences qu’il n’avait pas.
    Et pour une fois qu’il est modeste!!

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Certes Jean Pierre! sauf que Montebourg s’est posé d’entrée en donneur de leçon aux chefs d’entreprises. Souvenez vous des dossiers Alstom, par exemple,où il expliquait sur les ondes combien ils étaient nuls…

      Reply

  • Avatar

    Raynal

    |

    Ce ne sont pas ses idées qui sont en cause, elles sont respectables et il m’arrive d’en partager certaines….C’est le personnage, sa morgue, sa suffisance, son coté péremptoire et donneur de leçons…Ne traitait il pas, il y a peu, certains patrons d’incapables et d’incompétents…, Des gens qui managent des milliers de salariés, alors que lui n’a jamais mis les pieds dans une entreprise….? Ne se mêlait il pas de leur stratégie industrielle….? Le simple fait qu’il soit demandeur de ce stage (a nos frais ) suppose bien qu’il se reconnait quelques lacunes, non ?…Que ne l’a t’il suivi avant d’être responsable de l’économie….!Notre image après des investisseurs étrangers en serait peut être meilleure….

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise roulante…

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise

      Dans ma petite ville, nous avons un marché de Noël aussi. Avec les mêmes baraques blanchâtres, les mêmes têtes du Père Noël, les mêmes marchandises, le même fond "musical[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

        Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville où je m’étais installé pour y boire une tasse de café noir. Je l’observais, élégante et rêveuse, caress[Lire la suite]
Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

    Depuis des mois, je ne lis plus que des correspondances, carnets, journaux d’auteurs : Flaubert, Gide, Malaparte, Renard, les Goncourt … (dernier achat chez mon bouquiniste : Les car[Lire la suite]
"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

    Recommandant la lecture quotidienne d’une ou deux « pensées » de La Rochefoucauld ou de La Bruyère pour exercer sa lucidité et ne point être dupe de certaines postures social[Lire la suite]
Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine ?

Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine ?

        Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine dans une opération de combat menée contre nos ennemis djihadistes ; qui pense encore à leu[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise à l'entrée du passage de l'Ancre et du cloître de la cathédrale Saint Just-Saint Pasteur

Scènes de la vie narbonnaise à l'entrée du passage de l'Ancre et du cloître de la cathédrale Saint J

        Lundi dernier, était-ce le matin ou l’après-midi, je ne sais plus. Pour quelles raisons me suis-je retrouvé devant l’entrée du passage de l’Ancre, je l’ignore. Et[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :