Contre-Regards

par Michel SANTO

Au mont Beuvray, les frondeurs montaient. À son sommet, Montebourg les attendait…

pentecote1

Au mont Beuvray, les frondeurs montaient. À son sommet, Montebourg les attendait. Saint Paul les conduisait. Il récitait  des versets de la motion B. Les fidèles, de marinières vêtues, en choeur les reprenaient. « Il faut préparer la prochaine gauche, car la gauche ne meurt jamais, mais il faut la réinventer », proclamait l’apôtre, tandis qu’Arnaud, les bras en croix, silencieux, soupirait: “Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous, l’Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point et ne le connaît point ; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous.» (Jean 14: 16,17). Ce lundi de Pentecôte, Le Paraclet est descendu du mont Beuvray; et les frondeurs présents «de toutes les motions», en furent témoins et «chacun les entendait parler dans sa propre langue»…

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    Elle

    |

    Je vous trouve délicieusement bien inspiré aujourd’hui Mr Santo. J’attends avec plaisir le jour où vous vous lâcherez et direz, en attendant de trouver la droite qui erre de ci de là : “le PS c’est vraiment très très nul” car il n’y a guère plus que les hauteurs géographiques qui puissent les hisser quelque part.

    Elle.

    Reply

  • Avatar

    Raynal

    |

    ”Il est venu parmi nous et le monde ne l’a point connu….”…..C’est vrai que , depuis, on a inventé l’électricité et qu’en terme de lumière Montebourg souffre de la comparaison….Mais enfin, en l’occurrence les médias ont fait leur devoir….Le matin, le midi et le soir, j’ai ouï sur ma station préférée,France inter, et ce a grand son de trompe, que Montebourg entreprenait l’ascencion du mont Beuvray (on a le Golgotha qu’on peut….) ou il s’en allait retrouver ses apôtres pieusement rassemblés….J’ai alors pensé qu’il allait se dire de grandes choses aux foules esbaudies, qu’on allait multiplier a nouveau pains et poissons divers….Mais….ö, cruelle deception, l’oracle ne voulut point parler et nous le fit savoir….Nous ramenant ainsi a notre insignifiance et nous faisant payer notre noire ingratitude….Et c’est ainsi que tout nimbé de gloire, il est reparti vendre ses cuisines integrées dans cet endroit ou ses mérites sont enfin unanimement reconnus….A défaut des séjours Elyséens, les magasins habitat confort…..!

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Un coup de coeur et quatre coups de gueule…

Un coup de coeur et quatre coups de gueule…

        19 Octobre. 17h 15, je prends la rue Droite — qui ne l'est pas — au départ de la place de l'Hôtel de Ville  pour attaquer mon grand tour urbain quotidien[Lire la suite]
Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

      Codorniou rompt enfin un lourd silence qui mettait les électeurs de Gruissan, ses concurrents éventuels et les commentateurs du mundillo politique narbonnais dans un état proc[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

  Monsieur Daraud veut épurer notre petite ville. Les SDF la salissent, leurs chiens chient et puent. « Il faut les enjamber pour entrer dans les commerces du centre-ville. » Ce sont des « ind[Lire la suite]
L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

          « L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence. Cela va encore mal. Mais je veux employer mon temps. Je songe par exemple que jamais encore je[Lire la suite]
À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

  2. J’allais donc sur une plage de sable fin dont je tairai ici le nom, pour encore tenter de vivre, dans ce moment d’écriture, l’illusoire après midi d’un monde rythmé par des images et de[Lire la suite]
Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

        Il eut donc fallu que Monsieur Castaner, dans l’instant même où l’assassinat de quatre fonctionnaires de police fût commis et l’information instantanément diffusée sur[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :