Contre-Regards

par Michel SANTO

Avec Hamon, à gauche de la gauche, la “guerre” aura bien lieu !


Dès demain, la dynamique de la campagne présidentielle va prendre un nouveau tour. Benoît Hamon devra d’abord rassembler ce qui ne peut pas l’être, ou de façon formelle. Les soutiens de Valls, et lui-même le premier, ne feront évidemment pas campagne pour Hamon. Le clivage politique et idéologique est trop profond. Les frondeurs, minoritaires à l’Assemblée, voulaient cette primaire pour abattre Hollande et Valls. C’est fait !De ce point de vue, la primaire a parfaitement bien fonctionné en  écartant toute possibilité de synthèse. Non seulement le vainqueur va devoir combattre avec des troupes très divisées, mais, surtout, il devra le faire dans un champ politique, à gauche d’abord, lui aussi radicalement clivé. Et ceux qui croient qu’avec Hamon un “projet commun de gauche” pourrait être établi avec la “France Insoumise” de Mélenchon se font de douces  illusions. C’est au contraire un combat sans merci qui va s’ouvrir, dès lundi, entre un “PS Hamonien” et les partisans de Mélenchon. Car c’est bien de ce côté-là que va se jouer la survie du PS. Sur sa droite, en effet, Macron a déjà préempté une grande partie de son électorat modéré – celui de Valls compris. L’alternative est donc simple. Soit le PS d’Hamon fait plier Mélenchon en récupérant une part de son programme et de ses électeurs potentiels, et il peut espérer faire bonne figure à la présidentielle. Soit il n’y parvient pas, et, sinon sa mort, en tout cas un profond coma lui est, si je puis dire, promis à partir de mai-juin ; un coma suivi d’une très longue période de convalescence dans l’opposition. La reconquête de l’hégémonie, à gauche de la gauche, vient de s’ouvrir… ça va cogner !

 
 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager ! Et n’hésitez pas non plus à lire aussi les autres articles proposés en page d’accueil ou ci-dessous !

 

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (6)

  • Avatar

    MARTINEZ

    |

    Ça va certes cogner ,mais cette Gauche en désordre de marche va exploser après les Présidentielles . Reconnaissons cependant un certain mérite à HAMON, avec sont revenu universel , il a mis en évidence et fait l’inventaire du pourcentage de fainéant qui sont àGGGAAUCHE.C’est sidérant .

    Reply

  • Avatar

    coupeaux

    |

    bonne nouvelle le grand chambardement ,marasme économique social et moral

    Reply

  • Avatar

    Aimé COUQUET

    |

    C’est là que Mélenchon va s’en vouloir d’avoir snobé les communistes. Pour l’instant rien ne peut se faire à gauche sans les communistes !

    Reply

  • Avatar

    Didier

    |

    On ne peut qu’admirer la finesse manœuvrière de Camba. Tuer en même temps Vals, Hollande et le PS. Chapeau l’artiste

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

      Codorniou rompt enfin un lourd silence qui mettait les électeurs de Gruissan, ses concurrents éventuels et les commentateurs du mundillo politique narbonnais dans un état proc[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

  Monsieur Daraud veut épurer notre petite ville. Les SDF la salissent, leurs chiens chient et puent. « Il faut les enjamber pour entrer dans les commerces du centre-ville. » Ce sont des « ind[Lire la suite]
L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

          « L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence. Cela va encore mal. Mais je veux employer mon temps. Je songe par exemple que jamais encore je[Lire la suite]
À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

  2. J’allais donc sur une plage de sable fin dont je tairai ici le nom, pour encore tenter de vivre, dans ce moment d’écriture, l’illusoire après midi d’un monde rythmé par des images et de[Lire la suite]
Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

        Il eut donc fallu que Monsieur Castaner, dans l’instant même où l’assassinat de quatre fonctionnaires de police fût commis et l’information instantanément diffusée sur[Lire la suite]
Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

    Dimanche matin ! je sors des Halles ; m’arrête devant l’étal du bouquiniste ; cherche une éventuelle "pépite" ; ne la trouve pas ; continue mon chemin ; arrive à hauteur des prem[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :