Contre-Regards

par Michel SANTO

Carnet du jour : notes en vrac…

 

Ai reçu, hier, d’un ami progressiste, athée… et sanguin, un petit mot m’annonçant sa présence, à Noël et en famille, à Dieulefit, dans la Drôme.

Ai vu à la messe du 20 heures, un jeune “Gilet Jaune” au regard creux coiffé d’une casquette de “racaille” exiger la  “croix” pour Macron.

Ai noté dans le journal de Sylvain Tesson (2014-2017) cet aphorisme : “Automne : péril jaune”.

Ai vu ce matin sur le toit de l’immeuble voisin un chat noir ignorant le vide de sa belle et nonchalante  foulée… Une noblesse à jamais inaccessible à l’homme !

Ai entendu Florence Aubenas, auteur d’une enquête sur les gilets jaunes pour Le Monde, dire que, parmi ceux qui osent prendre la parole, “le coup d’État militaire arrive en bonne place”… À défaut de parachutistes, la Marine est prête…

“Le rire est le son de l’esprit  : certains rires sonnent bêtes comme une pièce sonne faux” (le journal des Goncourt). Que dire de celui de Jean-Luc Mélenchon ?

Ai fait quelques pas dans le marché de Noël de Narbonne et me suis arrêté devant les chalets de “Noël d’Alsace” et “Sandwichs, raclettes, cidres”. Ne manquait que le label “Pays Cathare” !

Ai vu, à la nuit tombée, un roumain assis au pied d’un panneau publicitaire lumineux faire la manche. Il sculptait des anges dans de petits blocs de cire avec la pointe d’un couteau. Il parlait espagnol ! (le roumain est une langue tragique)

Les électeurs sont des cons ! affirmait Georges Frêche. La preuve ? en grand fauve de la politique il ne s’adressait qu’à la partie reptilienne de leur cerveau.

 

 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (4)

  • Avatar

    Polo

    |

    J’AIme beaucoup cette écume des jours!
    Continuez Michel Santo.

    Reply

  • Avatar

    Polo

    |

    J’AIme beaucoup cette écume des jours non reptilienne.

    Continuez Michel Santo.

    Reply

  • Avatar

    Camus Thierry

    |

    Mr Santo , il conviendrait de diversifier vos cibles , les gilets jaunes sont des “cailleras” mais l’idée de La Croix n’est pas à dédaigner , cela relancerait l’artisanat des menuisiers et ferronniers (pour les clous) . En ce qui concerne Florence Aubenas , son reportage dans le monde mérite que l’on s’y attarde car il est sérieux et plein d’empathie pour ce peuple qui se révolte . Nous retrouvons avec plaisir votre Dada préféré , Georges Frêche , il est clair que nos élus Narbonnais sont des Aigles , notre ville étonne par son dynamisme flamboyant alors que Montpellier est à jeter aux orties . Par contre , je suis d’accord avec vous sur le marché de Noel et sur la grâce des chats , j’en ai deux donc je peux adhérer sans retenue à votre texte . Je vous souhaite de Belles Fêtes de fin d’année . Hasta la vista .

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Georges Frêche a toujours été d’une grande sincérité quant à sa conception du pouvoir, comme sur l’estime et le respect qu’il avait à l’endroit des électeurs en général et des siens en particulier. L’homme politique à l’état pur, en quelques sorte. D’où mon intérêt pour lui ! J’ai eu l’occasion de le fréquenter de près et peux vous dire toute l’affection qu’il avait pour les siens !

      Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Quelques notes prises  au fil des jours…

Quelques notes prises au fil des jours…

    Ai noté ceci : Le 4 février : Toujours du grand Jules Renard, dans son journal : «Il y a des gens qui, toute leur vie, se contentent de dire : « Évidemment ! Parfaitement ! C'est ho[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

    Finalement, quand on y réfléchit bien, la politique se résume à une seule passion : le goût du pouvoir ; et l’assouvir suppose que, par celui (ou celle) qui l’éprouve, soient clairem[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :