Contre-Regards

par Michel SANTO

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie : « Mon bureau, c’est le terrain » ! Quésaco ?

 

   
 

Madame Delga ne rate pas une occasion, lors de ses déplacements en région, pour affirmer avec autorité que son « bureau, c’est le terrain » (1). Une expression dont l’absurdité n’a d’égale que la bêtise des chargés de communication peuplant les annexes présidentielles de nos exécutifs nationaux et régionaux. Se targuer d’aller «  sur le terrain  »,  c’est avouer du même mouvement que l’on trace une ligne de partage entre le terrain et les centres de décision parisiens ou locaux (sièges de partis, palais nationaux, de régions, départements, que sais-je encore). Or le B-A BA de l’esprit républicain, jusqu’à nouvel ordre, est que le territoire ne se divise pas.  Il n’y a pas d’un côté les Zapotèques de Coulommiers (2) et de l’autre les caciques de l’hôtel de région, à Toulouse.  Et je ne chausse pas mes « Rangers » quand je vais à  Sainte Valière. Le «  terrain  », il est partout. Dans le bureau de madame Delga, à Coustouges ou à Roquecourbe.  J’ajoute que cette façon de penser (capitales creuses et stériles / cantons chargés de dense réalité) est une marque de fabrique historiquement déposée  : par Charles Maurras et Pierre Poujade ! Ce qui, pour une femme « de gauche », n’est pas terrible ! La seule occasion où j’ai vu cette expression prendre un sens utile, c’est dans la bouche d’adjudants vietnamiens pendant mon service militaire à Carcassonne, au 3eme RPIMa…

(1) Dernièrement encore elle se faisait la championne d’une République des territoires, proche du terrain !

(2) Comme le dit si bien Marc Lambron dans son journal . Quarante ans : Journal 1997 (Grasset)

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Élections européennes ! Pour moi, dimanche, qu’y puis-je, ce sera donc un vote nécessairement utile…

Élections européennes ! Pour moi, dimanche, qu’y puis-je, ce sera donc un vote nécessairement utile…

        À quelques jour des élections européennes la situation est désormais claire : l'objectif visé par les partis nationaux est moins de présenter un programme crédibl[Lire la suite]
Narbonne ! Une si belle place aussi grossièrement fardée !

Narbonne ! Une si belle place aussi grossièrement fardée !

      C’était je ne sais plus quel jour de la semaine passée où un froid soleil magnifiait la place de la Voie Domitienne. Un couple dont la langue signalait une origine mani[Lire la suite]
Ce matin là, dans le cadre de ma fenêtre, très haut dans un ciel couleur d’acier…

Ce matin là, dans le cadre de ma fenêtre, très haut dans un ciel couleur d’acier…

      Ce matin là, dans le cadre de ma fenêtre, très haut dans un ciel couleur d’acier, des martinets  signaient de noires arabesques. Plus bas, des hirondelles virevoltaient j[Lire la suite]
Mais qui parle enfin d'Europe !

Mais qui parle enfin d'Europe !

      Finalement l'Europe n'est pas le sujet de cette campagne électorale. Partis et Médias rejouent vainement la présidentielle. Et la seule question posée est qui de Macron ou [Lire la suite]
Grand Narbonne : Des élus et des poules…

Grand Narbonne : Des élus et des poules…

Aux aurores, fou rire, en apprenant que le Grand Narbonne, devenu « territoire d’industrie », alors qu’il n’en possède pas, se lançait dans une opération pilote : "adoptez deux poules et réduisez vos[Lire la suite]
Quelle aubaine pour le Grand Narbonne ! Vraiment ? Non !

Quelle aubaine pour le Grand Narbonne ! Vraiment ? Non !

          Quel titre, et quelle aubaine pour le Grand Narbonne ! 100 millions d'euros pour dynamiser son territoire et ses industries. Vraiment ? Non, évidemm[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :