Ce serait crâne un gouvernement qui abdiquerait son hypocrisie !…

 

 

 

images-copie-13.jpeg 

 

Dans mes notes, ceci piqué dans  » Entre chien et loup  » d’André Blanchard, le grand solitaire de Vesoul :   » Ce serait beau, ce serait crâne aussi, un gouvernement qui abdiquerait l’hypocrisie, celle dont la cause, voire la nécessité, est de masquer l’impuissance à remédier à la crise économique. Ce gouvernement s’adresserait au pays, un beau matin, comme suit : – En désespoir de cause, nous miserons dorénavant sur le cancer, sur le sida, sur l’alcool au volant, sur les crimes et autres attentats terroristes, etc., afin de résorber le chômage : c’est la voie de la sagesse. Que la nature fasse son œuvre où l’homme fait faillite.  » Et cette première remarque, plus légère, de Robert Mallet dans son   » Apostilles ou l’inutile et le futile «   ( édition originale tirée en 2500 exemplaires dont je possède le numéro 1336 trouvé chez mon soldeur habituel . Bonne pioche ! ) :  » On peut toujours être plus grand qu’on est : il suffit comme la danseuse de faire des pointes  » Qui me fait irrésistiblement penser à tant de ceux qui nous gouvernent . Sans m’épargner pour autant…

 

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :