Contre-Regards

par Michel SANTO

Cécile Duflot surfe sur la violence verte et violente Manuel Valls .

photo3

Dans une interview au “Monde”, Madame Duflot explique que le style et les discours «autoritaires» de Manuel Valls ont «dégradé la situation» à Sivens. Autrement dit, le premier ministre serait le premier responsable de la mort d’un jeune manifestant survenue lors d’affrontement avec les forces de gendarmerie sur le site où devait être érigé un barrage auquel s’opposent des Verts aux méthodes violentes.

Ce que Hervé Kempf  , éditorialiste du journal écologique “Reporterre” n’hésite pas, lui, à nommer comme étant “un crime socialiste”.  Ainsi “L’obstination du président PS du Conseil général du Tarn, Thierry Carcenac, à mener les travaux quoi qu’il puisse en coûter, avec l’appui du préfet et du premier ministre Manuel Valls, est bien criminelle : elle a conduit à la mort d’un homme.” Et voilà légitimée la violence inouïe d’activistes professionnels aux méthodes de “loups”. Hier encore, en hordes fanatisées, à Nantes, Brest et Rennes, ils exprimaient leur amour de la nature en expédiant des cocktails molotov et jouant de la barre à mine. Le pipeau et la mandoline ne figurent pas en effet dans  leur panoplie. Et en leur accordant sa bénédiction, Madame Duflot montre enfin son vrai visage. Celui d’une dame patronnesse verte pleine de ressentiment à l’égard d’un “pouvoir” auquel elle doit pourtant tout. Sous ses airs de Sainte Nitouche, c’est une professionnelle de la politique qui vient de s’exprimer. Son sens des responsabilités et sa compassion, en la circonstance, sont à la mesure inverse de son cynisme et de ses arrières-pensées politiciennes… Nuls!

Mots-clefs : , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (1)

  • Avatar

    Ingrid

    |

    Cécile Duflot aussi, tout comme les opposants de Lepaon, cible le prochain Congrès.

    ppppfffff !

    Reply

Laisser un commentaire