Contre-Regards

par Michel SANTO

C’était aussi la rentrée politique du maire de Narbonne | Contre-Regard.com

chanteau-rues-chemin-des-ecoliers


Si je n’avais rien écrit sur la rentrée politique de Didier Mouly, on aurait pu, à raison, penser que son interview donnée au Midi Libre du 7 septembre m’était indifférente. À la vérité, ayant toutefois fait l’effort de la lire, je dois confesser  que ce genre de prose, outre qu’elle ne m’a rien appris que je ne sache déjà des projets de notre maire et  des débats politiques du petit « mundillo » local,  finit toujours par me faire regretter les quelques secondes consacrées à sa lecture. De sorte que n’ayant pas l’intention d’en perdre d’autres – de secondes (et donc de temps) –, et d’en rajouter aux précédentes – des lignes (on trouvera aisément dans la section « chronique narbonnaise » mes analyses et critiques sur les dossiers évoqués par notre maire) –, deux ou trois – lignes (faut-il encore le préciser !) – suffiront pour en résumer l’esprit – de l’interview (je ne suis pas psychanalyste!). Ainsi, si j’en crois le dire de Didier Mouly, Monsieur Bascou, je le cite : « déteste Narbonne » – Ah, bof !– ; qu’il se représentera en 2020 pour un deuxième mandat – avec comme adversaire, c’est son choix, Bascou (Ah bon?!) – ; et que les élus « Les Républicains » de sa majorité  ne pourront pas « prendre position » – ira-t-il jusqu’à leur interdire d’aller voter pour leurs candidats ? –  aux  « primaires » organisées par leur parti – Alors là, je demande à voir (Eh, oh, César ! (Jean Paul) . Manque cependant le dossier le plus important de cette rentrée : le transfert de la compétence tourisme au Grand Narbonne – ce qu’on peut-être distrait tout de même ! – ; et le « dossier santé » – politique , évidemment – de Monsieur Malquier : que devient-il : serait-il en convalescence ?

Mots-clefs : , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    elle

    |

    Il ne faut pas trop demander à la presse locale.

    Reply

  • Avatar

    fred

    |

    je pense que c’est Nicolas Sainte-Cluque qui se présentera pour le PS et Bertand Malquier attend son heure en embuscade (avec JP César et autres) pour éjecter Didier Mouly en temps voulu. Là ils le laisse s’auto-saborder. On reviendra à un traditionnel duel gauche-droite, la population de Narbonne aura augmenté d’ici là, avec des gens totalement étranger a la légende de l’apolitisme de façade.

    Reply

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Articles récents

Municipales : Mais quel jeu jouent donc les "radicaux de gauche" sur Narbonne ?!

Municipales : Mais quel jeu jouent donc les "radicaux de gauche" sur Narbonne ?!

      Petite suite à mon billet d’hier sur le petit « mundillo » politique narbonnais. Peu d’observateurs l’ont relevé, mais, parmi les soutiens de madame Granier-Calvet, fig[Lire la suite]
Dans le petit "mundillo" politique narbonnais, les cartels s'organisent…

Dans le petit "mundillo" politique narbonnais, les cartels s'organisent…

      J'avais  prédit que madame Flautre, la conseillère municipale EELV d'opposition, élue sur la liste "J'Aime Narbonne" conduite alors par Jacques Bascou, prendrait du large e[Lire la suite]
La défiance sociétale et démocratique des "jeunes" s'aggrave…

La défiance sociétale et démocratique des "jeunes" s'aggrave…

      L’édition 2018 de l’enquête sur les valeurs (la cinquième édition depuis 1981 permet d’analyser les orientations fondamentales des Français. Olivier Galland — sociologue, d[Lire la suite]
Pour les 100 ans de l'OIT, Emmanuel Macron lance aussi son offensive politique et idéologique sur le flanc gauche de l'échiquier politique français…

Pour les 100 ans de l'OIT, Emmanuel Macron lance aussi son offensive politique et idéologique sur le

    En 2017, La République en marche a pris le pouvoir avec le seul appui du MoDem. Dans la foulée de la nomination d’Édouard Philippe à Matignon et des élections législatives, le centre[Lire la suite]
Dans l'ex Languedoc-Roussillon aussi des élus de la droite et du centre soutiennent Emmanuel Macron…

Dans l'ex Languedoc-Roussillon aussi des élus de la droite et du centre soutiennent Emmanuel Macron…

    Dans un contexte de crise profonde au sein du parti Les Républicains (LR), crise que les élections européennes du 26 mai (8,48 %) ont mis clairement au jour (démission de Laurent Wauq[Lire la suite]
N’aurais-je plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques islamistes ou celui, ionisant, des déchets nucléaires (de Malvési) ?…

N’aurais-je plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques

  Semaine éprouvante ! À lire la presse locale je n’aurais plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques islamistes ou celui, ionisant, des déchets[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :