C’était inévitable : Nathalie Granier-Calvet jette l’éponge, elle ne sera pas au second tour…

 

     

C’était inévitable : Nathalie Granier-Calvet jette l’éponge. Elle ne se sera pas présente au second tour. C’était inévitable parce que son groupe, au lendemain d’un premier tour très décevant, s’est tout simplement déchiré. Avec, à la manoeuvre, sur son aile « gauche », des proches de Jacques Bascou et des radicaux de gauche, et son second de liste Benoît Pérez, qui chacun de leur côté, déclaraient d’ailleurs depuis quelque temps déjà à qui voulait les entendre, directement ou pas peu importe – je suis de ceux-là – leur soutien au second tour à la liste menée par Nicolas Sainte Cluque. Dans ces conditions, si on y ajoute des tiraillements sur son flanc « droit », la fusion de liste ou le soutien à l’une d’entre celles qui seront en compétition au second tour étant exclue par madame Granier-Calvet, son retrait s’imposait. Ce qu’elle ne souhaitait pas, évidemment ; et qui explique son propos teintée d’une forte dose d’amertume, rapporté par la presse locale, ce matin : « Les tactiques et manœuvres politiques en faveur d’un camp politique n’engagent que ceux qui y adhèrent et qui vont y participer pour le second tour ». Et d’assurer, quant à elle qu’elle « ne trahirai pas les promesses faites aux électeurs, aux associations et aux acteurs économiques ». Voilà qui est dit, qu’apprécieront ses anciens co-listiers visés, qui demain ne manqueront pas de s’exprimer publiquement ! Quant à savoir ce que sera, dans ce contexte, la conduite des électeurs du premier tour (11%) de madame Cranier-Calvet (façon de parler) au second, bien malin celui qui, aujourd’hui, peut la prédire. Attendons donc encore un peu avant d’y voir un peu plus clair ; attendons surtout de savoir ce que sera la stratégie des Verts : maintien, retrait, voire fusion avec la liste de Nicolas Sainte Cluque ? À suivre.

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :