Contre-Regards

par Michel SANTO

Christian Bourquin « fait l’âne » et le fait bien…

 

imgres-1-copie-2.jpeg

Christian Bourquin élève, agricolement, un âne en ses terres catalanes et, généreusement, arrose la région et ses amis en vue des  » municipales  » . De cet âne du président de la Région Languedoc Roussillon, je ne peux rien en dire. C’est son jardin secret, son violon d’Ingres ! Par contre, ce que je sais, c’est qu’il le fait, l’âne, à la perfection. Comme dernièrement encore à Perpignan , où ces    » braiments  » envers Aurélie Filippetti, pourtant de son parti, ont effrayé les journalistes présents à la seule idée de devoir le lendemain les rapporter . Une  tradition dans ce Languedoc Roussillon où le débat public se confond souvent avec l’injure et l’agression tout aussi publiques ! Son prédécesseur excellait dans ce genre, la culture en plus et les ânes en moins – il les détestait ! Il leur préférait les cons, les beaufcons; les électeurs en langage ordinaire. Ceux là mêmes qui  font désormais l’objet de toute les attentions de notre Président en titre. C’est la saison, il faut bien vendanger ! À Narbonne, hier, accompagné d’une foule d’élus dont on ignorait jusqu’ici l’intérêt qu’ils portaient à des fragments d’épaves, il visitait le chantier de fouilles de  son port antique. Pris d’une soudaine fièvre caprine, il faillit  tomber d’un bloc de pierres autrefois amené par des romains, avant qu’on le priât courtoisement de ne point l’escalader pour faire le malin. Demain, peut-être, célèbrera-t-il une chèvrerie  dans un canton du fin fond des Corbières , le matin, et  pourquoi pas , dans l’après midi,  un élevage de veaux sous la mère, en Lozère… Je puis le dire ici pour avoir subit ces pénibles corvées imposées par des patrons de collectivités à leur administrateurs dévoués,  ces périodes préélectorales sont un véritable calvaire. Pour tout dire, on y passe son temps à faire les ânes et à prendre les électeurs pour des cons. Un métier de chien !

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

Laisser un commentaire

Articles récents

Grand Narbonne : De la glisse, du vent et des trottinettes…

Grand Narbonne : De la glisse, du vent et des trottinettes…

  Le Grand Narbonne a entrepris la promotion des « sports de glisse » sur son territoire et a décidé de soutenir financièrement des projets susceptibles d'accroître son potentiel naturel d'at[Lire la suite]
Municipales 2020 à Narbonne : c'est parti pour Alain Perea et LREM…

Municipales 2020 à Narbonne : c'est parti pour Alain Perea et LREM…

Place de l'Hôtel de Ville de Narbonne. (Office de Tourisme) Pour ceux qui doutaient de la candidature d’Alain Perea et de LREM aux prochaines municipales, à Narbonne, l’équivoque est levée. Une lis[Lire la suite]
La légende des périphéries urbaines abandonnées par l'État…

La légende des périphéries urbaines abandonnées par l'État…

Le géographe Jacques Lévy est l’anti-Christophe Guilluy. Il met en avant l’ouverture à l’autre qui serait la marque des cœurs d’agglomération et montre que ce sont les contribuables des grandes vi[Lire la suite]
Madame Pinel et Monsieur Codorniou feintent la passe aux Valoisiens et retournent au PRG…

Madame Pinel et Monsieur Codorniou feintent la passe aux Valoisiens et retournent au PRG…

On n’est jamais déçu avec les radicaux de gauche. Sitôt partis rejoindre en catastrophe ceux de droite, en décembre 2017, en créant le Mouvement radical, social, libéral (…),*  au lendemain d’une [Lire la suite]
l'invraisemblable et ruineuse guerre de l'Arena de Montpellier entre C.Delga et P.Saurel…

l'invraisemblable et ruineuse guerre de l'Arena de Montpellier entre C.Delga et P.Saurel…

La société  d’économie mixte « Montpellier events », filiale de la Région Occitanie et de la Métropole de Montpellier  gère l’administration et l’exploitation de l’Arena et du Parc des Expositions[Lire la suite]
"L'espoir revient" !? avec ses militants rencontrés devant les Halles de Narbonne…

"L'espoir revient" !? avec ses militants rencontrés devant les Halles de Narbonne…

On l’oublie , mais Benoît Hamon fut le candidat choisi par les socialistes, les radicaux et une partie des Verts pour les représenter à la dernière « présidentielle ». Il était le candidat issu du[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :