Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne. Ça grince et ça geint dans la maison Nouveau Narbonne!

imgres

Ça coince, et ça grince et ça geint dans la maison Nouveau Narbonne. Oh! rien de très alarmant pour l’heure, la charpente tient encore, même si le doute semble s’installer sur la qualité et la solidité de ses éléments. Monsieur Julès, à sa manière, vient en tout cas d’en faire état en se désolidarisant de Didier Mouly sur le vote de sa délibération en faveur d’une « Mêlée Ouverte », une association dont l’objet social, il est vrai, est des plus confus. il s’est abstenu, en effet, en faisant valoir un mélange des genres que j’avais moi même signalé, ici même, dans ce blog. La réaction de Didier Mouly, qui ne semble pas goûter la plus petite marque d’indépendance de jugement dans son groupe, ne s’est pas faite attendre. Elle fut, le lendemain, dans le Midi Libre, cinglante:  Monsieur Julès n’est désormais plus dans sa majorité. Et ce au motif aggravant que, sur sa radio Grand Sud FM, et en ma compagnie (Radio Barques: le samedi matin à 9 heures 10 et le dimanche matin à 11 heures 10), mes Contre-Regards radiophoniques seraient trop, pour ne pas dire exclusivement, critiques à son égard et envers ses actions. Je dois reconnaître que mes chroniques ne font pas dans la complaisance militante à l’égard du pouvoir municipal. C’est vrai, mais il est néanmoins tout aussi vrai qu’elles sont toujours fondées sur des faits ou des dires, eux, bien réels. À moins que l’on me refuse la moindre capacité de discernement ou de jugement, que je m’efforce pourtant d’utiliser avec le même détachement partisan quand il s’agit du « camp » adverse. Je ne vais pas ici défendre Monsieur Julès, c’est à lui, et à lui seul, en conscience, de décider comment il entend répondre à cette prise de position publique de Didier Mouly. Mais la seule chose que je m’autorise à dire, est que quand il m’a demandé de le rejoindre sur son antenne, il l’a fait en homme de radio, indépendamment de toute considération politicienne. Je me dois d’ajouter aussi qu’aucune restriction de sujet, de ton ou de forme ne m’a jamais été, ne serait ce que suggérée… preuve à tout le moins de sa confiance en mon honnêteté intellectuelle. Reste que sur un plan strictement politique, cette prise de position du maire de Narbonne marque une rupture avec une personnalité qui faisait pourtant partie de son premier cercle pendant la campagne des municipales. Ce qui n’est pas rien, et me semble signaler , comme je le note en tête de ce billet, des divergences qui tiennent plus à la manière qu’a Didier Mouly de conduire sa majorité, qu’au seul affrontement de deux personnalités aux tempéraments opposés. À suivre!

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    POLO

    |

    Michel Santo:
    Ai je bien compris ?
    Que l’on perde ou que l’on gagne la mairie vous prenez le parti pour l’autre camp…
    Bravo c’est ça l’impartialité et les faits restent têtus.

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Je commente des faits, et seuls les faits sont têtus… en effet. Résolument décidé, en tout cas, à ne pas m’enfermer ou me faire enfermer dans un camp, comme je le précise dans ce billet. Ce qui est difficile et toujours à démontrer : on n’échappe jamais à ses préjugés, même si on prend le parti de penser contre soi même pour tenter de les éviter…

      Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

        Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville où je m’étais installé pour y boire une tasse de café noir. Je l’observais, élégante et rêveuse, caress[Lire la suite]
Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

    Depuis des mois, je ne lis plus que des correspondances, carnets, journaux d’auteurs : Flaubert, Gide, Malaparte, Renard, les Goncourt … (dernier achat chez mon bouquiniste : Les car[Lire la suite]
"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

    Recommandant la lecture quotidienne d’une ou deux « pensées » de La Rochefoucauld ou de La Bruyère pour exercer sa lucidité et ne point être dupe de certaines postures social[Lire la suite]
Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine ?

Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine ?

        Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine dans une opération de combat menée contre nos ennemis djihadistes ; qui pense encore à leu[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise à l'entrée du passage de l'Ancre et du cloître de la cathédrale Saint Just-Saint Pasteur

Scènes de la vie narbonnaise à l'entrée du passage de l'Ancre et du cloître de la cathédrale Saint J

        Lundi dernier, était-ce le matin ou l’après-midi, je ne sais plus. Pour quelles raisons me suis-je retrouvé devant l’entrée du passage de l’Ancre, je l’ignore. Et[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Moderniser la piscine municipale et son Palais des Arts des Sports et du Travail…

Narbonne ! Municipales2020 : Moderniser la piscine municipale et son Palais des Arts des Sports et d

    Il faut bien le reconnaître, le Palais des Arts des Sports et du Travail a toujours fait l'objet d'un rejet esthétique, culturel et politique de la part des élus de droite et de gauche [Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :