Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne. Du cabinet du maire à la table du « Quai »!…

Capture d’écran 2014-12-29 à 17.23.17

Il « accompagnera le rayonnement de la ville » et occupera un poste de « manager » d’une nouvelle direction transversale des services, mettant en relation le tourisme d’affaire, l’économie, la culture, les sports. Toujours au service de développement économique et du rayonnement (en terme d’image) de Narbonne. C’est en ces termes qu’avait été présenté à la presse l’ancien entraîneur de l’USAP, lors de son recrutement par le maire de Narbonne. Un profil professionnel hors du commun dans la fonction publique territoriale, même pour un emploi de « cabinet », que Didier Mouly voulait sans doute emblématique d’une nouvelle façon de diriger, de « manager » une collectivité territoriale. Or, il y a peu, le Midi Libre nous informait  que ce Monsieur s’engageait aussi dans la restauration en débarquant au « Quai », une maison bien connue des narbonnais. Mon intention, ici,  n’est pas de juger une personne, que je ne connais pas et qui, si j’en crois mes amis, est plutôt sympathique, mais j’observe, tout de même, qu’il y a là, si cette information était vérifiée, un mélange des genres, pour me limiter à cette expression très générale, manifeste, sinon en droit, en tout cas dans l’esprit, préjudiciable à une claire distinction entre l’administration d’une collectivité publique et la participation à la gestion d’une entreprise privée. Sans vouloir faire du mauvais esprit, on pourrait aussi fortement inciter, tant qu’à y être, tous nos fonctionnaires municipaux à prendre des parts dans les commerces et restaurants de la commune pour pallier l’insuffisance de leurs fonds propres. Ce qui serait, du coup, et sans conteste, une innovation audacieuse et risquée de « manager »  la collectivité « au service du développement économique et du rayonnement de Narbonne » … Par intégration verticale!

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Au domaine de La Rochelierre, on cultive aussi un art français de la vie…

Au domaine de La Rochelierre, on cultive aussi un art français de la vie…

      Le domaine de la Rochelierre est situé au coeur du village de Fitou, entre mer et Corbières. J'y étais mercredi soir, répondant à l'invitation d'un ami. Si je connais son propr[Lire la suite]
Œnotourisme, la course mondiale à l’innovation

Œnotourisme, la course mondiale à l’innovation

Coralie Haller, Université de Strasbourg Cet article est republié à partir de The Conversation sous licence Creative Commons. Lire l’article original. Des vignobles vallonnés à perte de [Lire la suite]
Pourquoi  cet acharnement sur le "cadavre politique" encore chaud de François de Rugy ?…

Pourquoi cet acharnement sur le "cadavre politique" encore chaud de François de Rugy ?…

Illustration : journal l'Humanité.  Je fais pourtant l'effort intellectuel et moral pour contrarier ma répugnance naturelle pour ce genre de chasse à l'homme savamment orchestrée par Médiapar[Lire la suite]
Une soirée au Café de la Paix, à Gruissan…

Une soirée au Café de la Paix, à Gruissan…

        C’est un café à l'ancienne en plein coeur du village. Son intérieur est celui d’un bateau. Sobre. Comme ceux qui naviguent au loin. Sa terrasse, à angle droit, s’étend s[Lire la suite]
Des "corbeaux", des amis et des hommes !

Des "corbeaux", des amis et des hommes !

        Notes : 1) Affaire" de Rugy. Vérifié dans ma vie professionnelle : on n’a pas d’amis en politique. Conséquemment la sagesse commande de ne jamais inviter à d[Lire la suite]
Je ne mange jamais de homard, mais fume parfois un bon "puro" !

Je ne mange jamais de homard, mais fume parfois un bon "puro" !

            En attendant la nomination de monsieur Edwy Plenel à la tête du ministère de La Vertu Publique, il serait judicieux de ne plus en nommer d[Lire la suite]
  
2006-2016 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio