Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne et de la Grande Région. Les CCI du Languedoc-Roussillon départementalisées…

RLR-58

Les CCI de l’actuelle région Languedoc-Roussillon avaient jusqu’à la fin juin pour rendre leur copie au préfet pré-figurateur de la future grande région pour lui proposer leur nouvelle organisation territoriale. Lors du bureau de la CCI Languedoc-Roussillon tenu le 9 juin, les présidents et les représentants des neuf CCI que compte la région à ce jour ont approuvé le principe de la départementalisation de la carte consulaire. Cette décision, approuvée par 9 voix sur 14, se traduira donc par la réduction du nombre de CCI, qui passeront de neuf à cinq. Comme prévu dans de nombreux articles publiés, ici même. Rien de bouleversant! Et la fin de la tentative de la dernière chance des deux CCI de Narbonne et de Béziers d’échapper à leur départementalisation… (voir notamment mon ITW dans le Midi Libre: ici)  Et celle plus récente publiée dans la revue Réseaux LR (mai-juin).

Extraits:

 

Homme de réseau, ancien directeur général adjoint de la Région Languedoc-Roussillon, ancien professeur associé à l’IAE de Perpignan, aujourd’hui blogueur, installé à Narbonne, Michel Santo est à l’origine de la tentative de mise en place du  « Triangle d’Oc », un projet qui refait surface aujourd’hui, sous l’impulsion des CCI de Béziers et Narbonne qui viennent de créer « Triangle d’Oc Développement ».

Comment est née l’idée du « Triangle d’Oc » et que repésente-t-il ?

Je fais partie de ceux qui ont identifié un espace de 500 000 personnes comprenant le Grand narbonnais et le Grand biterrois. Mais attention, ce n’est pas moi qui l’ai inventé ! A l’époque des géographes mettaient déjà en évidence une grappe urbaine en voie de développement. Gérard Saumade, l’ancien président du Conseil général de l’Hérault, avait même imaginé la création de la dernière station nouvelle du littoral, sur l’embouchure de l’Aude. Cela participait déjà à l’idée d’un rapprochement entre le Biterrois et le Narbonnais. Donc, si l’idée n’est pas de moi seul, en revanche, j’ai beaucoup travaillé sur le sujet, sur cet espace stratégique où se croisent les deux grandes lignes de fracture de la région. L’enjeu était d’en faire un espace d’aménagement coordonné. Détaché de la Région, nommé délégué général du « Triangle d’Oc », en charge de concrétiser le dossier, j’ai tenté, à mon modeste niveau et avec les moyens de l’époque, de mener à bien ce projet.

« J’ai beaucoup travaillé sur cet espace stratégique, où se croisent les deux grandes lignes de fracture de la région »

… 

Qu’attendez-vous aujourd’hui de ce projet ?

Aujourd’hui, à l’initiative des CCI de Béziers et Narbonne, le projet revient à l’ordre du jour. Les nouvelles Agglos de Béziers et Narbonne  ont également  compris l’intérêt que représente la création d’un espace structuré qui associe le Narbonnais et le Biterrois. Je pense que c’est non seulement une nécessité d’un point de vue d’aménagement du territoire, mais c’est aussi une question de survie pour chacune des deux chambres. A l’époque j’avais créée les conditions d’un rapprochement en établissant les statuts d’un GIP (Groupement d’Intérêt Public). Elles n’en ont pas voulu et ont complètement loupé le coche. Maintenant, elles vienent de créer l’association « Triangle d’Oc Développement » en reprenant le même concept. A mon avis, c’est trop tard. Je fonde tous mes espoirs dans la capacité des deux Agglos, pour prendre des initiatives et mettre le paquet en termes de volonté d’affichage, d’action de coopération… dans la perspective des régionales. Il y a beaucoup à faire. Quand j’étais à la Région, j’avais même pensé à l’idée de créer une ville nouvelle entre Narbonne et Béziers. A terme, je pense qu’il ne faudra pas écarter l’idée de vendre une aire métropolitaine en voie de constitution entre les deux villes.

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (8)

  • vialle jean pierre

    |

    Que de temps perdu!!! Ce qui ne s’est pas fait en douceur par la negociation se fera sans doute avec plus de larmes et de contraintes

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Nous avons été bien placés pour le savoir, n’est ce pas?

      Reply

  • Lombard Jacques

    |

    Le temps n’est pourtant pas loin (20 ans ?) où j’avais adhéré au concept du triangle d’oc
    puis du « caravansérail »… mais la grande pie grièche ( pour ne citer qu’elle ! ) a eu sur le moment raison de celles et ceux qui eux, avaient raison en avance. S’il en est pas toujours, il en est souvent ainsi. Mais comment serait le monde si personne ne se trompait!

    Reply

  • Borras

    |

    Michel
    J’ai l’impression de temps perdu qui ne se rattrapera pas.
    Ce n’est plus la réforme des CCI qui doit se poser mais plus tôt leur utilité,leur efficacité et à qui peuvent-elles servir.Donc redéfinir leur mission,qu’elles ne fassent pas redondance avec les collectivités et contrôler,comme tout entreprise leur efficacité par rapport à leur budget .On aura des surprises

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Oui Gérard! Que l’on revienne donc aux fonctions premières de ces chambres, à savoir celles de représentation et de consultation des entreprises… que l’on mutualise l’assistance technique aus entreprises ( cci et chambres des métiers ) etc…

      Reply

  • Bénezech

    |

    Très intéressant article sur le « Triangle d’Oc ». On en parlait en 1985-1986, dans les cours de Géo. à l’Université Paul-Valéry. A cette époque, R. Dugrand y donnait des cours. Content de voir que le projet renâit de ses cendres. Finalement, là est peut-être le côté positf de la fusion Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon : donner matière à réflexion sur l’aménagement de notre territoire, son maillage, et ses réseaux. Espérons seulement que les candidats en présence (déclarés ou futurs) sauront mesurer l’importance de l’enjeu.

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Merci pour votre commentaire. Commentaire qui me rappelle le souvenir de Raymond Dugrand, un homme délicieux. Un de ceux que l’on oublie pas. En 1985 , quand je suis arrivé dans ce qui n’était alors, que pour six mois, un EPR, à sa Direction, il dirigeait le CRT… Et lui, comme d’autres déjà, avaient bien perçu le caractère multipolaire de cette région … qui m’a amené à m’opposer à la stratégie de GF : Montpellier Technopole… Enfin on n’en est plus là, quoique! J’en parler encore avec JP Volle tout récemment… Si vous me m’autorisez je mettrai votre commentaire sur le blog. Bien cordialement …

      Reply

  • Benézech

    |

    Merci de votre réponse. Pas de soucis en ce qui concerne mon commentaire, vous pouvez le publier. La Géographie régionale (notamment urbaine), ainsi que le passé de notre Région (depuis l’Antiquité grecque et/ou romaine, voire gauloise ) abondent dans le sens de votre analyse. GF était, à mon avis, homme trop fin et cultivé pour l’ignorer ; mais il était aussi un « politique ». Il a donc défendu « sa » ville au point de dévitaliser le territoire. Reste à espérer que nous saurons profiter de la nouvelle grande Région pour équilibrer les territoires.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Petite parabole sur le rayonnement d'équipements "structurants" (Le parc des expositions de Narbonne)

Petite parabole sur le rayonnement d'équipements "structurants" (Le parc des expositions de Narbonne

Quand j'ai vu cette touchante affiche animalière placardée sur un des nombreux petits panneaux publicitaires qui décorent les rues de ma ville, j'ai tout de suite pensé à une charmante  allégorie de [Lire la suite]
Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

      Hier soir, 20 heures, devant le JT de TF1. À mi-journal, Gilles Bouleau et sa longue et fine silhouette plantée au milieu de son plateau, raide, mais sans trop, juste ce qu[Lire la suite]
Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Samedi, nous recevions jean-Claude Julès et moi, sur radio Grand Sud FM, à Radio Barques, Jacques Bascou, le président du Grand-Narbonne. L’occasion de lui demander, entre autres, qu’elles étaient se[Lire la suite]