Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne et de la Région. Des moustiques et des hommes…

moustiques_tueurs_-_blog_2

Le 23 juin , c’est un post de mon amie Marie qui m’a alerté. Des nuages de moustiques ont envahi son jardin dans lequel, ce soir là, elle dînait. L’horreur! D’attaques sournoises en piqués foudroyants, ces affreux cousins de leurs compères suceurs n’ont cessé de la harceler. Ne disposant ni d’un lance-flammes, ni d’une combinaison de plongée, encore moins d’une citerne remplie de citronnelle, et après que son fils ai tenté en ultime recours, aussi vain que désespéré, la raquette de tennis, Marie a fini par se barricader à l’intérieur de sa maison. Pour, hélas, entendre de sinistres gazouillis annonciateurs d’une nuit quasi blanche et de lendemains au derme marqué d’inesthétiques boursouflures rosâtres. Cette douloureuse soirée, Marie n’est pas la seule à l’avoir vécue. Il semblerait que le phénomène affecte toute la région, et son littoral plus sauvagement. Hier c’était Dominique, le patron d’un restaurant dont je tairai le nom pour ne pas lui nuire, qui me disait que ses clients n’en pouvaient plus de subir ces assauts d’insectes acharnés à leur pourrir la peau et le dîner. Certains mêmes, une tablée de Belges, en avaient avalé qui s’étaient noyés dans leurs books de bière. Son commerce menaçant de plier, il s’est vite renseigné auprès de l’Entente Interdépartementale de Démoustication (E.I.D), n’obtenant pour toute réponse qu’un vague engagement de sulfatage pour la mi-juillet. En attendant, ne reste plus à Marie pour tenter de se protéger de cette véritable peste, que l’on croyait définitivement éradiquée,  qu’à investir dans l’achat de quelques ruches et une tenue d’apicultrice professionnelle. Et à Dominique de mettre son restaurant sous cloche. Plus sérieusement, cette affaire est loin d’être  mineure. Je ne sais si les raisons invoquées par les responsables de cette situation sont d’ordre environnementale ou financière, si nos écolos entendent protéger cette espèce au détriment de la nôtre, mais ce dont je suis certain est que le retour de ce fléau estival menace tout simplement l’économie touristique de cette région. Et notre santé. Qui donc s’en préoccupe?

Mots-clefs : ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (6)

  • Avatar

    Yannick Bénézech

    |

    Un article « piquant », comme toujours.

    Reply

  • Avatar

    Jeld

    |

    Les écolos interdisent les produits efficaces car, soi disant, trop « ‘efficaces » ! ?

    Reply

  • Avatar

    raynal

    |

    Hier soi, j’ai arrosé mes tomates au milieu d ‘un nuage bourdonnant et vibrionnant….Ma dernière tomate arrosée j’ai littéralement couru pour echapper a une mort certaine , enseveli sous le nombre….Je pense aux campeurs qui aiment tant boire le petit jaune au bruit des cigales le soir….Si on ne fait rien ils vont partir sous d’autres cieux et on les comprendra….Il est temps que les pouvoirs publics fassent quelque chose, ça commence a ne plus être drole….Marie, je rentre de scandinavie et il n’y avait pas de moustiques, rien que des phoques et des saumons….Si ça continue, je repars…..

    Reply

  • Avatar

    Bernard-Méry de Vargas

    |

    Signalé ici même depuis quelques jours aussi et avant hier directement à l’EID avec force détails… ce matin un véhicule de l’EID « sulfatait » mon chemin… espérons que leur produit dont les caractéristiques bio sont devenues inversement proportionnelles à son efficacité réduise l’invasion à défaut de l’éradiquer.
    Hier soir j’arrosai mon potager en tenue d’apiculteur !!!

    Reply

  • Avatar

    Alphonse MARTINEZ

    |

    Que de bons souvenirs ,ils sont revenus comme dans les années 50 quand les vendanges étaient une véritable partie de plaisir . Mais ça c’était avant ….

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

No thumbnail available

Deux heures loin du bruit et du désordre "mondain"…

Hier matin, longue marche de la passerelle entre Deux Villes jusqu’à l’écluse de Raonel. Deux heures d’efforts physiques et de quiétude morale. Ou plutôt de distance intellectuelle avec le bru[Lire la suite]
Salauds de riches, va !

Salauds de riches, va !

Notre-Dame de Paris. Et puis Zut, zut ! Encore plus salauds que je l'imaginais ces riches. Ils continuent leur mercantile et immorale pub en renonçant, après leurs dons, à leurs déductions fiscale[Lire la suite]
La "mer monte" au Grand Castelou, et Didier Mouly la trouve saumâtre…

La "mer monte" au Grand Castelou, et Didier Mouly la trouve saumâtre…

Didier Mouly « la trouve saumâtre », cette avarie financière dans le projet d’aménagement du Grand Castelou : un site remarquable situé  dans un espace protégé en bordure du canal de[Lire la suite]
Demain, Notre-Dame de Paris sera  encore plus belle !

Demain, Notre-Dame de Paris sera  encore plus belle !

Tant de choses paraissaient dérisoires devant le spectacle effrayant de Notre Dame de Paris en feu, hier soir, jusqu'à tard dans la nuit ; une nuit sans fin de noires pensées et de gorges nouées. [Lire la suite]
À l'Assemblée Nationale, une toile d'Hervé Di Rosa banaliserait le racisme !

À l'Assemblée Nationale, une toile d'Hervé Di Rosa banaliserait le racisme !

le 4 avril, l’hebdomadaire L’Obs publiait une tribune signée par Mame-Fatou Niang et Julien Suaudeau, intitulée « Banalisation du racisme à l’Assemblée nationale : ouvrons les yeux ». L’objet de l[Lire la suite]
Le nouvel ordre moral.

Le nouvel ordre moral.

Extrait du "Le nouvel ordre moral" par Christophe Carraud, qui signe, hélas !, le dernier numéro (le 47) de la Revue Conférence : "De même que la propagande va avec le repli (des années noire[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :