Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne. La SNN, à la Nautique, coule sous le ridicule…

Capture d’écran 2015-07-16 à 15.21.33

Hier matin, à l’initiative de Jean-Pierre Liégeois, un nauticard, petit déjeuner de mobilisation sur le terrain de pétanque que la nouvelle direction de la SNN  veut transformer en un  parking de 6 places. Six culs de bagnoles pour polluer un panorama exceptionnel. Les raisons invoquées? D’un profond ridicule. Qu’on en juge. La SNN compte 450 à 500 sociétaires qui ne disposeraient que de 30 places de stationnement, selon ses dires, 6 autres seraient donc absolument nécessaires, vitales, pour satisfaire la demande. Alors même que lors de grandes manifestations nauticardes, comme leur fête annuelle, le parking historique n’est jamais plein. Franchement, avec tout le respect que je dois à celui qui a osé cet argument, ce n’est vraiment pas en avoir pour le lecteur de  l’article publié par l’Indépendant de ce matin , qui en fait le “bandeau” de sa première page. Le prendre ainsi pour un imbécile, je suis poli, est d’autant plus “gonflé”, que Robert Déjean, Henri Mathiot et Isabelle Desert, président, trésorier et secrétaire général de la SNN, tout en reprochant aux opposants de leur micro-parking de se faire les avocats du restaurant “le Pavillon” dévoilent naïvement ce que sont leurs véritables intentions. Il ne paierait, ce Pavillon, que 500 euros par mois de loyer, s’indigne, en effet, monsieur Mathiot, qui, innocemment, précise: ” Et il faudrait en plus lui garantir le panorama? Ils n’ont qu’à payer davantage! ” He ben voilà! Tout est dit. La vue sur Bages et les vieux gréements serait liée, conditionnée au montant du loyer payé par les gestionnaires du restaurant. On touche le fond! Et ce avec l’accord et le soutien de la mairie insiste notre équipage présidentiel. C’est vrai ça Didier Mouly! Les usagers du Port, qui le plus souvent, ne sont ni propriétaires d’un bateau, ni consommateurs de l’établissement en question, apprécieront la beauté de cet argumentaire. À faire figurer dans une anthologie des “perles” rhétoriques récoltées chaque année lors du passage du bac. L’épreuve, pas la barge!

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (11)

  • Avatar

    Frank Leduc

    |

    Jalousie

    Reply

  • Avatar

    Benjamin B.

    |

    Le président de la SNN n’a donc aucun argumentaire pour la réelle raison de ce parking, il profite de sa place et de son pouvoir de nuisance pour “lutter” contre ce restaurant qui fait de son mieux pour garder l’esprit de la Nautique.
    Indignons nous contre ces petites personnalités qui détériore le patrimoine français sous prétexte qu’un restaurant paye un faible loyer. J’imagine que les travaux seront payer soit par le contribuable, soit par les sociétaires, quelle honte !

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Et si c’est le montant de ce loyer qui pose problème, pourquoi pas en rediscuter, le renégocier. Le proposer n’est pas en soi scandaleux. Mais est ce vraiment cela qui en question. Tout se passe en effet comme si l’on voulait faire plier cet établissement. Et pour quelles raisons? Parce que ce projet à été validé par l’ancienne direction? Pour des raisons politiques et lesquelles?…

      Reply

  • Avatar

    robert duval

    |

    Parce que ce lieu emblématique de l’histoire de La Nautique a été partagé entre amis en toute illégalité par favoritisme ce qui est répréhensible!

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Avancez donc les preuves de vos dire, comme je le demande, et saisissez donc les tribunaux…

      Reply

  • Avatar

    robert duval

    |

    Jean-Pierre Liégeois un nautiquard? Allons bon! Il est sociétaire depuis un an! Que connaît il de La Nautique, de son histoire, de ses fêtes, de son Pavillon? Il n’est que le porte parole, peut-être à l’insu de son plein gré, d’un cercle qui veut mettre la main sur ce qui est rentable à La Nautique!

    Reply

  • Michel Santo

    Michel Santo

    |

    Tiens donc, monsieur Liégeois sous l’emprise de gourous, manipulé et que sais-je donc encore? Ce sont là tous vos arguments?

    Reply

  • Avatar

    Dominique Hasselmann

    |

    Je ne retiens de cette ténébreuse affaire que son aspect “Clochemer”…

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Bonjour Dominique! Me suis “régalé”,ce matin, grâce à vous, de ce petit séjour, en excellente compagnie, à Uzès – que je connais bien… Bon dimanche!

      Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Dimanche : Quelques notes prises à la volée, et en passant…

Dimanche : Quelques notes prises à la volée, et en passant…

    Novembre ! Dimanche 17. Je déteste cette expression : "A ne manquer sous aucun prétexte". Elle clot toujours une invite à voir une expo, un film ; lire un livre, goûter un vin ;[Lire la suite]
L'ogre médiatique a besoin de sa dose quotidienne de "scandales" moraux, intellectuels ou politiques…

L'ogre médiatique a besoin de sa dose quotidienne de "scandales" moraux, intellectuels ou politiques

          L'ogre médiatique a besoin de sa dose quotidienne de "scandales" moraux, intellectuels ou politiques — au mieux les trois à la fois — pour persévérer dans son [Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : les métamorphoses d'Alphonse !

Narbonne ! Municipales2020 : les métamorphoses d'Alphonse !

      Jeudi dernier, notre Alphonse, qui se présente modestement, à lui tout seul, sous l'étiquette "Je suis Narbonne", nous invitait à trinquer "en toute convivialité" dans [Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise dans une boulangerie-pâtisserie du centre-ville : "Bande de cons !"

Scène de la vie narbonnaise dans une boulangerie-pâtisserie du centre-ville : "Bande de cons !"

      Lundi 11 novembre, il est 16h 45, j’entre dans la boulangerie-pâtisserie Maury située dans le centre-ville et me range dans la file d’attente. Devant moi, deux dames pa[Lire la suite]
Ce 10 novembre, fut pour nous, en cette année 2019, celui de la honte et du déshonneur...

Ce 10 novembre, fut pour nous, en cette année 2019, celui de la honte et du déshonneur...

                  L'alliance de l'extrême gauche, d’une partie de la gauche anciennement laïque et désormais bigote, et des islami[Lire la suite]
La réforme territoriale a été mal pensée, mal conduite et mal exécutée…

La réforme territoriale a été mal pensée, mal conduite et mal exécutée…

    Dans son dernier livre « l’illusion régionale : la réforme territoriale en question » (éditions Cairn, mai 2019), le géographe Georges Roques revient sur les bouleversements récents de[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :